FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Le loup

Le loup est un animal qui fascine. Qui est-il, comment vit-il, voilà des questions auxquelles cet article devrait répondre !


POIDS : 18 – 80 kg (mâle plus lourd que la femelle)

LONGUEUR :
Tête et corps 1 – 1, 47 cm
Queue 33 – 50 cm

HAUTEUR
AU GARROT :
66 – 96 cm

LONGÉVITÉ : Jusqu'à 17 ans

ALIMENTATION : Surtout de gros herbivores, mais aussi des petits mammifères

NBRE DE PORTÉE : 1 par an

MATURITÉ SEXUELLE : Femelle 1 an (même ici les femelles sont matures plus vite !!! ;-))
Mâle 2 ans


Habitat :

Le loup était autrefois le prédateur le plus largement répandu sur la terre et malgré la réduction actuelle de son habitat, peu d'endroits lui sont hostiles (il évite seulement la jungle tropicale et le désert). Il supporte des températures extrêmes et il a suffisamment de ressources pour chasser aussi bien l'élan que le mulot, ce qui lui permet de survivre n'importe où, si les proies sont suffisamment nombreuses.
Aujourd'hui, les refuges du loup sont surtout situés dans les régions les plus reculées de l'hémisphère nord : zones montagneuses difficiles, battues par les vents, vastes forêts, toundra glacée ou plaines chaudes et sèches.
Chaque meute défend un territoire qui doit héberger un nombre suffisant de proies et plusieurs tanières potentielles. Ce territoire peut être de superficie très variable : là où les proies sont abondantes, par exemples sur l'île de Vancouver, il ne dépassera pas 50 km2. Sur la toundra nue de l'île d'Ellesmere, le territoire de la meute pourra être de 2500 km2.


Mode d'alimentation :

La meute suit ses proies à la trace ou à l'odorat, comme un troupeau de rennes parmi lequel elle choisira un individu jeune, vieux ou malade. Le loup atteint 60 km/h au sprint mais préfère fatiguer sa proie par une course de fond. Les grosses proies sont saisies au museau ou à la croupe et meurent sous l'effet du choc ou en perdant leur sang.
Si le loup est un excellent chasseur, il le doit surtout à la flexibilité de ses techniques de chasse. La meute peut se diviser pour faire sortir sa proie du couvert, un loup restant bien en évidence, pendant que les autres referment le cercle par derrière.
Le loup est un opportuniste qui chasse n'importe quelle proie. Il peut aussi voler les proies tuées par d'autres prédateurs.
Un loup peut manger jusqu'à 5 kg de viande par jour.

Comportement :

La meute est formée du couple reproducteur, des louveteaux de l'année et de quelques jeunes loups de la portée précédente. Elle peut comprendre un ou deux adultes subordonnés, généralement frères ou sœurs du couple reproducteur. La meute varie de 3 à 4 loups jusqu'à 20 ou 30 animaux. Les loups solitaires sont fréquents.
Pour pouvoir travailler en équipe, les membres de la meute doivent connaître leur rang. Les jeunes les plus rapides, les plus forts, les plus courageux et les plus intelligents domineront. Le loup use alors de tout un arsenal de signes, mimiques, sons et combats ritualisés pour affirmer son rang. Le statut social d'un loup est toujours parfaitement clair à un moment donné, mais la hiérarchie au sein de la meute est très flexible. Une blessure, la maladie, la vieillesse, la maturité sexuelle ou de brèves alliances peuvent toujours relever ou rabaisser le rang social d'un loup.

LE CHEF DE LA BANDE :
1/ Deux mâles s'approchent pour déterminer leur rang au sein de la meute, oreilles et queue dressées en signe de menace.

2/Le plus vieux et le plus fort frappe l'autre du flanc dans un geste d'agression destiné à manifester sa dominance.

3/Le jeune se couche au sol et baisse les oreilles en signe de soumission, évitant le regard de son supérieur, lequel montre les crocs.

4/Le loup de rang inférieur accepte son infériorité : il roule sur le dos et découvre le ventre pour apaiser la colère de son supérieur.


Reproduction :

Au sein de la plupart des meutes, les couples les plus vieux sont seuls à se reproduire. La louve est en chaleur une fois par an, pendant cinq à sept jours. Son partenaire passe alors son temps à écarter les autres mâles. Chaque année, à la même période, le mâle et la femelle s'accouplent une ou deux fois par jours pendant environ deux semaines. Peu avant la mise bas, la femelle se retire dans une tanière – un trou dans le sol ou une fissure dans un rocher. C'est là que naîtront les louveteaux.
Au cours des premières semaines, les louveteaux sont allaités quatre ou cinq fois par jour, tandis que leur mère est nourrie par la meute. Les jeunes sont sevrés vers l'âge de huit semaines. Ils sont alors transportés sur un site protégé où ils peuvent jouer avec leurs aînés. Au cours des mois suivants, ils apprennent les techniques de chasse et de survie, ainsi que les règles de la meute. A 1 an, ils prennent leur rang dans la hiérarchie de la meute ou la quittent.


Le saviez-vous ???

* Au zoo de Chicago, un loup paralysé par l'arthrite était nourri par les membres de la meute.

* Depuis 1992, le loup habite à nouveau le sud les Alpes françaises.

* Les louveteaux naissent avec des yeux bleus qui virent au jaune vers la seizième semaine.

* On a enregistré un maximum de 36 loups pour une même meute en Alaska.

* Les loups solitaires sont généralement des animaux qui ont été chassés de leur meute ou qui l'ont quittée volontairement pour se chercher un territoire.

* Les loups évitent le voisinage de l'homme, dont ils ont sans doute appris à se méfier. La plupart des agressions sont le fait d'animaux enragés.

* Les meutes de loups du Grand Nord peuvent parcourir chaque année des centaines de kilomètres pour suivre les grandes migrations saisonnières de leur gibier.

* Au Moyen Age, les loups étaient assimilés à la sorcellerie : ceux que l'on capturait vivants étaient jugés et condamnés au bûcher.

Voilà ! J'espère que vous aurez appris quelques trucs sur cet animal mythique ! Je précise aussi que je n'ai décrit que l'animal en lui-même, et je n'ai donc pas parlé des mythes qui l'accompagnent, de sa destruction, des enfants-loups, de la lycanthropie, des montreurs de loups, de la bête du Gévaudan. Si vous le voulez, si cet article vous a plu, je peux très bien en faire un autre où j'aborderai tous ces thèmes.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Le loup
Posté par mc gregor le 17/09/2005 18:09:05
Merci pour cet article très complet sur les loups. (f)
Re: Le loup
Posté par efw28 le 27/09/2004 11:26:28
merci pour vos commentaires ! comme vous le voyez, la suite de l'artcile met du temps à venir, mais c justement ce qui me manque en ce moment : du temps ! alors, ne vous inqiétez pas, il va finir par arriver !!
Re: Le loup
Posté par âme solitaire le 11/09/2004 18:48:14
Comment faire pour que les éleveurs ne veuillent plus tuer les loups ? Faire que leurs moutons ne soient plus attaqués et tués.
Comment faire pour leurs moutons ne soient plus attaqués et tués ? Les protéger par divers systèmes, enclos grillagé la nuit, chiens, plus de personnel, en gros : faire ce que l'on faisait lorsque les loups étaient encore en France.
Pourquoi celà ne se fait pas ? Parce que les éleveurs dans leur anthropocentrisme (anthropos=homme) préfèrent exterminer une race entière d'un pays plutôt que de dépenser un peu plus d'argent...
Re: Le loup
Posté par tora23 le 09/09/2004 13:15:03
Salut!, tu as fait un très beau travail, bravo. Je me permets toutefois de rajouter une information concernant la reproduction: A partir du sevrage, les petits portent le nom de louvards et non plus de louvetaux. Sinon rien à redire. Ton article est simple et complet. Deux qualités que j'apprécie. Vivement le suivant! ;-)
Re: Le loup
Posté par morticia77777 le 29/08/2004 23:59:49
je n'ai qu'une chose a dire: "merci"
J'adore les loups et il est assez dur de trouver des résumés comportant autant d'information....
Seule chose que tu ne m'as pas apris, a mon grand regret, c'est comment empécher les èleveurs de tuer les loups, comment leur faire comprendre que l'Homme n'a pas le droit de décider qui doit disparaitre et qi doit rester dans l'équilibre animal....
malheureusement, je crois que nous ne sommes pas assez a aimer ces grosses bebetes a quatres pattes....il faudrait trouver un moyen de faire réagir les gens...mais on ne peut pa trop en demander...
en tout cas, c'est un tré bon article, il est tré riche pour celui qui cherche a apprendre, merci encore et vivmen le prochain article....
bravo
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
L'auteur : Lucile Deprez
30 ans, Carcans (France).
Publié le 10 juillet 2004
Modifié le 10 juillet 2004
Lu 2 407 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143