FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Le Lycée manque d'Innovation

Gros problème, une véritable perte humaine. Les programmes de lycée de nos jours s'engagent pour cette aventure. Les mathématiques au centre de la catastrophe, dont les éléments : physiques et beaucoup d'autres disciplines, se trouve privée de ses propres racines, et enseignée à des élèves qui tendent à être des "machines à replays"... L'aventure, apparemment, coûte cher.


Ca ne peut être une exagération. C'est statistiquement vérifié. Les programmes de lycée mis en oeuvre partout dans le monde, en France spécialement, sont destructifs. Ils éliminent toute chance de tentative de réflexion ou iniciative de critique q'un élève supposé penseur est susceptible proposer. Ce nouveau commerce doit nuire à l'esprit scientifique.
On prendra deux exemples. Ils seraient en mesure pour illustrer minutieusement la situation. Il s'agit des mathématiques (premier touché) et évidemment des physiques.


Maths en panne !

La mésaventure commencera désormais en Seconde (portail du lycée). C'est là où il n'y a plus d'Algèbre, où l'étude de la Logique ne figure éventuellement que dans les rabats de couverture de quelques livres :
"Admirez" la définition de la notion de "fonction" numérique : [ on définit une fonction f en associant un réel x à un autre réel noté f (x) ]. C'est l'horreur ! Mais voyons, ceci n'est guère une définition; ça ne peut pas s'adresser à un cerveau; c'est une ruine du cerveau... Ca part d'où exactement ? La réponse est la suivante : cette soi-disante "définition" ne s'appuye sur aucun principe; plutôt elle ne signifie rien pour une raison donnée.
Allez voir comment on a osé définir les "nombres complexes". (déconseillé à ceux qui souffrent d'une faiblesse au niveau du coeur).
Il paraît que "l'esprit scientifique" fait face à ses pires jours.


Les physiques ne portent plus sur des phénomènes !!

L'élève apprend à utiliser la calculatrice, à "dessiner" des graphes, à faire des calculs. Tout cela sans pour autant être fixé sur le but de s'imaginer le phénomène considéré correctement afin d'aborder sa modélisation. Les résumés de cours en font un tabac ces derniers jours; les exercices constituent le cours et l'élève devient un abruti fini.


C'est ainsi qu'on est ramené à lancer une alerte à la "mondialisation" des mathématiques, et une autre aux "résumés de cours" en physiques.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Omed adnan Mohamed
23 ans, Constantine (Algérie).
Publié le 06 juillet 2011
Modifié le 03 juillet 2011
Lu 978 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143