Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le paradis, ou la destruction du monde

Comme le paradis est proche de l'enfer, comme le bonheur est brisé par les hommes. Un texte symbolisant la destruction de la terre par la destruction de l'Homme.


Je roulais tranquillement dans le désert américain avec mon ange.

Je voulais juste l'emmener au bout du monde, dans un petit coin de paradis, dans le jardin d'Eden pour passer un moment merveilleux avec elle. Pour réaliser son rêve... A côté de moi, heureuse et amoureuse, elle était comme une enfant, belle, douce et caline.

Arrivés à destination, dans un lieu surréaliste car tellement rêvé, son comportement devenait de plus en plus touchant tellement sa joie transcendait ses mots, ses regards et même ses pas tremblottant de désir. Jusqu'à ce moment où elle se déshabilla pour marquer ce moment au plus profond de son corps... Elle voulait un enfant de moi.

Nus, sur le sable, sous le soleil de Satan, nos corps fusionnaient dans des cris de plaisir jusqu'à l'orgasme où la terre se mit presque à trembler.

Notre dernière orgasme...

Courrant main dans la main au milieu du désert, toujours aussi nus, nous étions au paradis.

De retour à la voiture, au couché du soleil, je repartais seul... Après avoir perdu mon ange dans les griffes du démon.

Quelques heures plus tôt, l'enfer avait frappé... Putain !

Une voiture arriva à vive allure pendant notre représentation d'Adam et Eve. Elle s'arrêta. Trois loubards en sortaient avec des battes cloutées.

L'un d'entre eux m'en fouta trois coups dans les genoux pour m'immobiliser. Un coups aurait suffit, mais deux autres pour voir du sang giclé. Et pour entendre des cris de douleur et de peur...


Les deux autres fascistes en voulaient à mon ange... Ils l'attrapèrent, sans oublier de la plaquer au sol, de lui arracher ses fringues et de lui défoncer le crane à coups de battes cloutées. Morte, ses yeux dans ma direction, entrain de se faire défoncer par un pédé frustré et nécrophile.

Tabassé et laissé pour mort, ils s'étaient trompés !

Comme quoi, un instant de paradis et de bonheur est toujours cassé par les autres, par les loups, par les hommes.

Humaniste, je vois ma vengeance comme un devoir et je l'accomplirais, quitte à périr sous la vengeance d'un autre qui périra sous la vengeance d'un des miens.

Comme quoi, la bataille de quelques hommes n'est que le début de la destruction du monde !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Le paradis, ou la destruction du monde
Posté par homeostasie le 05/09/2006 19:25:48
Tout d'abord, je ne vois pas pourquoi cette histoire n'a pas sa place ici.. Si gaspar a besoin de raconter cet épisode qu'il le fasse..Je trouve ce texte horrible pour ce qui est raconté mais il s'en dégage une émotion tellement forte..
Re: Le paradis, ou la destruction du monde
Posté par psylock le 03/09/2006 11:07:08
c'est une histoire bien raconté et j'espère qu'elle n'est pas vrai (sinon tu est bien étrange de la raconnter la comme cela)
Re: Le paradis, ou la destruction du monde
Posté par ferrand61 le 30/08/2006 13:54:25
Les fumiers !! Bien entendu vous vous êtiez enduits de lotion avant de vous donner l'un à l'autre sous le soleil de Satan ? ...

N'oubliez pas d'acheter une loremo http://news.caradisiac.com/Loremo-Concept-la-voiture-ecologique dans 3 ans pour un futur moins sombre ( en dépit de tout )
Re: Le paradis, ou la destruction du monde
Posté par ange déchu le 30/08/2006 13:06:35
C'est dégueulasse ce qui c'est passé je suis vraiment désolée pour toi.
Ces personnes ne méritent presque pas de vivre!
Re: Le paradis, ou la destruction du monde
Posté par toy-toy le 30/08/2006 11:39:25
Saisissant :-S
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
L'auteur : Thomas Frick
30 ans, Thonon-les-bains (France).
Publié le 29 août 2006
Modifié le 26 juillet 2006
Lu 733 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲