Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le premier amour

Imaginez n'avoir jamais eu la possibilité de goûter à votre premier amour, jusqu'au jour où...


Le premier amour est indéniablement toujours différents des suivants. Quoi qu'il arrive, quoi que nous fassions, il reste le plus fort, puisque c'est avec lui que nous avons découvert tous les sentiments passionnés que nous avons épprouvés. Pour autant, rien ne veut dire qu'il s'agit là du meilleur. Non, il est juste différent, il tient une place privilégié dans nos coeurs, il nous rend nostalgique.

Mon premier amour n'était pas réciproque. Dans ce cas, ce n'était pas le premier, diront certainement certain. Je l'ai aimé durant plus d'un an. J'aurais fais n'importe quoi pour lui. Je ne vivais que pour le voir. J'ai vécu les meilleurs et les pires moments de ma vie grâce ou à cause de lui. J'ai souffert comme je ne pensais pas que l'on pouvait souffrir par amour. Mon premier amour m'a montré assez rapidement les facettes les plus atorces de ce qu'on appelle le plus beau sentiment du monde. Mais en même temps, il suffisait d'un seul petit geste de sa part pour que je sois la fille la plus heureuse qui existe.

Nous étions très copains tous les deux, mais mes sentiments ont souvent été la cause de disputes, d'éloignements. C'était compliqué pour nous deux. C'était l'époque du lycée.
Puis, une nouvelle époque est arrivée : les études supérieures. Tout notre groupe d'amis a été explosé aux quatre coins de l'académie. Les promesses de ne pas se perdre de vues n'ont tenu que quelques mois. J'ai souffert encore une fois de le perdre, sans pouvoir le retenir.
Et puis, et puis. Thomas est arrivé, Thomas est entré dans ma vie. Mon premier amour réciproque. Je lui dois tellement. Il m'a littérallement fait grandir, il m'a aidé à retrouvé la confiance en moi que j'avais perdu à cause de ce premier amour. Il sait combien j'ai souffert, et il a réussi a me donner tout l'amour dont j'avais besoin. Thomas a été exeptionnel, sur tous les points, et je l'aime.
Pourtant.

Un soir. Un coup de téléphone. Une amie du lycée organise une fête retrouvaille. Le groupe de nouveau réuni. J'ai tellement envie de les revoir, tous autant qu'ils sont. Je propose à Thomas de venir avec moi. Il refuse. Fête retrouvaille, je profiterais plus facilement de mes amis si je n'ai pas à m'occuper de lui, à le presenter à tout le monde. Il profitera de ce weekend pour rendre visite à ses parents.

Arrive cette fête. Bien évidemment, Gaël est là. Six mois déjà que nous ne nous sommes pas vu. Juste un ou deux coups de téléphone. Il sait pour Thomas. Je suis heureuse de le revoir. Mais je sais que je ne le suis pas de la même manière que pour les autres. D'une certaine façon, je suis fière de pouvoir lui montrer que j'ai réussi à me construir sans lui, que j'ai trouvé quelqu'un qui lui, m'aime.

La soirée se passe bien. Je me crois de nouveau au temps du lycée. Nous fonctionnons toujours de la même manière ensemble. Nous buvons beaucoup. Trop. Comme avant. Nous dansons. Nous rions. Nous nous retrouvons.

Puis, je décide de me reposer quelques minutes au calme. Je monte. Entre dans une chambe. Il est clair pour moi qu'une force supérieure ou je ne sais quoi m'a conduite à cette chambre à ce moment là de la soirée. Une telle coïncidence ne peut être possible.
Gaël est seul dans la chambre, allongé sur le lit. Je m'excuse. Il me dit que ce n'est pas grave, qu'il faisait une pause, au calme. Ce que j'étais venue faire. Il s'asseoit sur le rebord du lit. Nous commençons à parler tous les deux. Il a bu, beaucoup. Je me souviens de ces nombreuses fêtes où je me suis occupée de lui lorsqu'il était dans des états pitoyables. Etrangement, de bons souvenirs.

Je m'asseois à côté de lui. Son regard change.
"Tu vas bien ? "
Je lui souris. Je vis les meilleures instants de ma vie grâce à Thomas.
"Il est chanceux"
"Non, c'est moi qui suis chanceuse de l'avoir trouvé. "
Je sens que le climat entre nous change. Il ne s'agit plus d'une ambiance sympathique et légère de retrouvaille. Mélancolie.
"Je te trouve changée. Tu es vraiment belle. "
Je me mets à rire, génée. Il m'a toujours trouvé plus belle et attirante avec de fortes doses d'alcool dans le sang. Pourquoi les choses changeraient-elles ?
"Non, c'est différent. Je n'avais pas gardé ce souvenir de toi. Je veux dire... Je t'ai toujours considéré comme un de mes potes, mais... Tu es femme, une très belle femme. "
Je souris de nouveau. Je n'avais pas l'habitude de ce genre de propos venant de lui. Je me sens à la fois génée et flattée.
Il tend la main vers moi, carresse mes cheveux avec une douceur extrême. Une douceur que je reconnais.
"Tu m'as manqué. "
Il s'écarte de moi brusquement.
"Je suis un con. Je suis là, à te faire des avances alors que tu as finalement trouvé quelqu'un, que tu n'es plus amoureuse de moi. "
Il ne me regarde plus. Moi si. Je continue à l'observer. Il n'a pas tellement changé. Toujours ce visage un peu gamin, et cette barbe de quelques jours qui rappelle qu'il n'est pas un gamin. La seule chose qui ai changé, c'est cette faille dans son assurance. Il avait toujours été fort pour nous deux. Il savait ce qu'il voulait, ou plutôt ce qu'il ne voulait pas, en l'occurence moi. Il avait toujours su être tendre avec moi, tout en gardant la distance suffisante. Et là, là... On aurait presque cru les rôles interchangés entre nous deux.
Il lève la tête vers moi.
"Je ne sais pas comment j'ai pu passer un an sans me rendre compte à quel point tu es belle, tu es douce. "
"Gaël, tu as trop bu. "
Il me fait signe que non.
"Quand je t'ai vu arriver, ça m'a fait un choc. Hônnetement, je ne sais pas comment tu peux interprêté mes paroles, mais c'est comme si j'avais eu une révélation. Tu m'as manqué, en tout point. Ton amitié, notre complicité, nos moments privilégiés. Je ne comprends pas pourquoi je t'ai repoussé. A l'époque, c'était clair pour moi. On était juste amis, maintenant, je me trouve con. J'ai certainement raté quelque chose. "
Il se met à rire par gène.
"Et je suis d'autant plus con de te le dire comme ça, en espérant que tu vas me tomber dans les bras. "
Je pose ma main sur son bras.
"Ne dis pas ça. "
Il me regarde dans les yeux. Son regard bleu. Triste. Je n'avais jamais vu ça dans ses yeux auparavant.
De nouveau, il me carresse les cheveux, mais il ya quelque chose de différent. Je ressens de l'éléctricité. Je ressens exactement ce que je ressentais avant lorsqu'il me touchait. C'est peut être ça qui me pousse à lui dire :
"Je crois qu'une partie de moi t'aimeras toujours, tu sais. "
Ses doigts glissent le long de ma joue. Son pousse effleure mes lèvres. Il se rapproche de moi.
Je n'ai jamais pu goûter à mon premier amour. Je pensais que jamais je n'aurais l'occasion. Il se penche vers moi, m'embrasse. C'est indescriptible, mon coeur retourne à l'époque du lycée. Je lui rends son baiser. Un baiser si attendu, si espéré, si rêvé.
Nous nous allongeons en continuant à nous embrasser. Il n'y a plus rien. Juste Gaël, juste moi, juste mes sentiments du lycée.
Nous passons la nuit ensemble.
Les autres ont pensé que nous avions discuté, que nous avions mis les choses au clair entre nous. Ils ne se sont pas étonnés que nous dormions ensemble. Nous l'avions tellement fait sans que rien ne se passe.
Le lendemain, nous nous séparons sans un mot. Nous savons tous les deux que nous ne nous reverrons pas, que cette nuit sera unique.
Je ne m'en veux même pas vis à vis de Thomas. Je n'y parviens pas. Je l'aime, mais je me le devais de vivre cela avec Gaël. Je me devais de goûter à mon premier amour.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: Le premier amour
Posté par little h le 30/12/2004 12:02:01
ouai jcompren, ta rézon c normal
Re: Le premier amour
Posté par kinine le 29/12/2004 03:06:06
oui, je l'ai revu, et je le revois souvent étant donné que l'on est dans la même prépa. Je dois avouer que les choses sont un peu tendues, et que nous nous évitons un peu, mais cela parait normal !
Re: Le premier amour
Posté par little h le 28/12/2004 19:23:06
elle est vrément belle ton histoire si c pa tro indiscret, est-ce ke tu la revu ton premier amour?
Re: Le premier amour
Posté par pinkand70s le 24/12/2004 21:42:29
tres belle histoire, franchement tu écris super bien, on s'accroche tout de suite, génial, je me suis un epu reconnu dans ton hisoire, sauf ke moi mon premier amour pas reciproke, j'ai jamais pu y gouté, mais la vie n'est pas finie!!!ca fait 4 ans, kjsui dingue de lui, même si j'ai kan même eu des avantures entre temps!!!
c'est pas pour faire de la pub, enfin, si, mais le 14 janvier ia le debut de ma nouvelle, ou peut-être roman ki est publié, "cles perdues", j'ai besoin des critiques de tout le monde!!
Re: Le premier amour
Posté par kinine le 30/11/2004 13:07:34
ça c'est passé un peu différement, disons que je ne suis pas allée aussi loin que mon héroïne, mais je n'ai pas touché à cette histoire, d'autant plus que lorsque j'ai décidé de la mettre sur france-jeune, ça ne m'était pas encore arrivé.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Publié le 29 novembre 2004
Modifié le 21 septembre 2004
Lu 2 080 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲