Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le profit des riches passe avant la santé des pauvres

Le pauvre a t il le droit de se faire soigner ? Pharmaciens sans Frontière aident, mais que font les pays riches ?


Les profits de l'industrie pharmaceutique sont prioritaires : quatre jours avant Noël, tel est le message qu'ont délivrés aux millions de malades des pays pauvres les 144 membres de l'Oraganisation mondiale du commerce (OMC).
Le 20 décembre 2002, au terme de trois jours de négociation, (et de bon repas), leur réunion de Genève s'est conclue sur un constat d'échec. " l'espris de la Doha" et l'espoir qu'il avait suscité sont remis en cause.
C'est en effet à Doha (Qatar), en novembre 2001, que les 144 pays membres de l'OMC avaient dû admettre la primauté du droit à la santé publique sur celui des brevets. La conférence avait alors précisé que rien n'empêchait "les Etats membres de prendre des mesures pour protéger le santé publique, en particulier contre le VIH, la tuberculose, le paludisme et d'autres pandémies". Les pays en développement, disposant de leur propre industrie, pouvaient faire valoir une dérogation (la licence obligatoire) pour fabriquer des copies de médicaments pour leur usage national. Cependant, la conférence de Doha avait renvoyé à fin 2002 les modalités d'importation de médicaments génériques pour les pays dépourvus d'industrie pharmaceutique, soit l'immense majorité des pays en développement (120 sur 133). Et, à Genève, c'est un interdit d'espérer que les pays riches leur ont signifié. Les Etat-Unis, qui ont opposé leur veto au texte soutenu par les 143 autres pays, ont prétexté qu'il n'était pas suffisament précis sur les maladies concernées et pouvait amener à y inclure des maladies non transmissibles, tels le diabètes et l'asthme.
En fait il s'agit pour Washington de limiter les possibilités d'extention du systhème à des maladies qui génèrent des profits beaucoup plus élevés pour les laboratoires.

En Afrique la plupart des malades du sida n'ont pas d'accés aux trithérapies trop chéres.
La contamination mère-enfant par le virus du sida, qui a chuté dans les pays riches, continue de sévir dans les pays en développement.

Tous les militant(e)s pour un accés des malades des pays pauvres aux médicaments génériques ont dénoncé ce manquement aux promesses !
Et restez tous et toutes mobilisés.

Pharmaciens sans frontières qui oeuvrent en redistribuant des médicaments collecter dans nos pharmacies à hélas encore bien du travail sur le terrain (Irak, Côte d'Ivoire...)

http://www.psfci.org
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Le profit des riches passe avant la santé des pauvres
Posté par lula456 le 20/08/2004 07:50:09
salut dany super article
le monde est injuste
Re: Le profit des riches passe avant la santé des pauvres
Posté par ptirital911 le 20/08/2004 07:50:09
Que d'injustice dans le monde:(
Re: Le profit des riches passe avant la santé des pauvres
Posté par charly+ le 20/08/2004 07:50:09
Exellent article sa ne metonne pas vrauiment malheuresement. Chake jour 10.000 personn meurt du sida dans le monde (3 fois plus ke les attentats du 11 septembre) et tout le monde s'en fou apres ces attenta les USA on dépenser des milliards de dollars comme pour la guerre en Irak ki a coute 80 milliards de dollards alors kavec 30 milliards on donne une tritérapie a toutes les peronnes malade.
Re: Le profit des riches passe avant la santé des pauvres
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:50:09
bon article

curieux pour faire une guerre les pays riches on toujour du fric!!

mais pour soigner les gens des pays pauvre , c'est plus pareil , nous nous somme dans notre petit confort a tapé sur notre ordinateur ici , on ne pense pas à cette mysère , je vais faire un don à pharmaciens sans frontière , mais bon je me sens si impuissante , face à celà , c'est qu'un petit don que je peux faire 20 euros maxi!
Re: Le profit des riches passe avant la santé des pauvres
Posté par dany dool le 20/08/2004 07:50:09
Merci ! Ca nous fait vraiment plaisir ! Il y a juste une petite erreur : nous ne collectons plus de médicaments pour nos missions humanitaires car ça crée d'énormes problèmes aussi bien dans les pays en situation de crise humanitaire que dans les pays en développement : les traitements sont incomplets et les médicaments collectés sont difficiles à gérer. Nous achetons des médicaments essentiels génériques à des laboratoires ou des centrales d'achat que nous auditons afin d'avoir la garantie de la qualité du médicament. Nous distribuons des médicaments sur toutes les structures de la région afin de ne pas créer d'inégalités qui pourraient provoquer des jalousies et même des conflits entre les habitants des régions. Les médicaments de collecte ne pourraient pas permettre ça. De plus, comme les médicaments génériques sont moins "jolis" que les médicaments de marque, les populations pensent qu'ils sont de qualité inférieure alors qu'ils sont aussi efficaces et que c'est le seul auquel les pays pauvres pourront avoir financièrement accès si on veut que tout le monde soit traité. Il faut donc éviter d'envoyer des médicaments de collecte pour que les populations s'habitue au médicament générique. Si nous avons la garantie de la qualité du médicament, nous essayons de les acheter aux laboratoires ou aux centrales d'achat du pays afin de valoriser son économie.
Merci encore !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 03 mai 2003
Modifié le 03 mai 2003
Lu 690 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲