FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Le punk rock et les Sex Pistols

Rapide description de la naissance du mouvement punk ainsi que l'histoire des Sex Pistols.


Début 1970, suite à le Seconde Guerre Mondiale, le taux de chômage en Angleterre atteint son apogée et le pays connaît la pire crise économique.
En 1972, deux jeunes londoniens, Steve Jones à la guitare et Paul Cook à la batterie, forment un groupe avec un ami au chant. Les instruments et le matériel sont tous dérobés par Steve, qui passe son temps avec Paul au magasin "Let it rock", dont le propriétaire n'est autre que Malcolm McLaren, qui leur trouvera une salle pour leurs répétions et se fera ainsi manager du groupe. Il leur présentera le bassiste Glen Matlock qui intègrera le groupe juste avant que le chanteur se fasse renvoyer.




John Lydon est un habitué du magasin de McLaren, à l'allure excentrique, qui auditionne sur le jukebox du magasin sur Alice Cooper (Eighteen). C'est d'ailleurs McLaren qui suggère le nom du groupe : les Sex Pistols. Ils écrivent rapidement leurs propres chansons et commencent à donner des concerts, comme le festival punk de France duquel ils sont exclus pour cause d'excès de violence.
Octobre 1976, ils signent un contrat avec Emi Records qui leur permet d'enregistrer "Anarchy in the uk", leur premier single, mais se font rapidement renvoyer à cause d'une émission télévisée qui tourne à l'émeute.






Février 1977, Glen Matlock quitte le groupe et se fait remplacer par Sid Vicious, un admirateur des Sex Pistols qui ne sait pas jouer de basse.
En mars, le groupe signe à nouveau un contrat avec A&M Records qui leur permet d'enregistrer "God save the queen". A peine quelques jours plus tard, la maison de disque les met à la porte suite à une bagarre provoquée par Sid.






En mai, ils signent leur dernier contrat avec Virgin et "God save the queen" est enfin sur le marché. Deux nouveaux titres sortent ultérieurement : "Holidays in the sun" et "Pretty vacant", ce qui les pousse à sortir leur premier album "Nevermind the Bolocks here's the Sex Pistols" en octobre 1977.
Le groupe se dispersera par la suite s'apercevant qu'ils s'étaient fait manipuler par McLaren et que le mouvement Punk devenait "un article de consommation courante succeptible d'être soldé rapidement".




Octobre 1978, Nancy Spungen, la petite amie de Sid, est retrouvée morte dans leur chambrve d'hôtel. Sid est accusé de meurtre, envoyé en prison, mais Malcolm McLaren le libère grâce à une rançon de $ 50000. Mais on retrouvera peu après le corps de Sid, mort d'une overdose d'héroïne. Mais Sid restera dans l'esprit de tous les punks une des icônes principales du mouvement, de par sa violence et son comportement ultra provocateur.





En effet, le punk "destroy" (mouvement punk initial) était fondé sur l'individualisme, la fureur, et la perte de tout espoir, ce que confirment leurs devises telles que "No future ! " ou encore "Destroy ! ". Ils véhiculent des idéologies pessimistes leur semblant réalistes, prohibent tout ce qui est beau ou harmonieux. Basant leur aspect physique sur l'individualisme, ils essaient de créer eux mêmes leur look. Malheureusement, beaucoup d'entre eux vont finir par se conformer inconsciemment en portant tous un blouson de cuir, un jean déchiré et des épingles à nourrice.
Comme la plupart des groupes aujourd'hui que l'on nomme "punk" (Nofx, Pennywise, Lagwagon...) ne sont plus que des groupes préfabriqués et ayant oublié tout l'esprit et les idéologies initiales du mouvement.
Heureusement, queles rares groupes ont conservé cette attitude et cette musique tel que le groupe français les Bérurier Noir, des punk français condamnant le société actuelle.



J'avais bien plus à dire à ce sujet il s'agit là de mon exposé de musique, sinon, j'aurais bien aimé parler des anarcho qui, quand même, sont aujourd'hui les plus représentatifs de ce qu'est devenu le "punk" et qui véhicule des idées différentes des "punk destroy" (anti FN, anti-sexiste...), plus constructives, réfléchies...
Publié le 25 février 2005
Modifié le 01 février 2005
Lu 2 003 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143