Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le Sang des Porphyre : Konan

Une famille maudite, un trésor caché, une passion naissnate... Tous les ingrédients sont réunions pour une grande histoire romantique...


"En s'appropriant un étrange bijou trouvé autour du cou d'une noyée, la jeune villageoise Soizik ne se doutait pas qu'elle scellait son destin à celui de la famille maudite des Porphyre, que l'on croyait enterrée à tout jamais. Une femme, brutale et déterminée, arrive au village pour récupérer, coûte que coûte, le pendentif ayant appartenu à l'une de ses parentes. Le bijou dérobé par Soizik semble avoir une valeur particulière, mais la jeune fille n'a aucunement l'intention de le lui rendre. Tandis que son cœur balance entre son amitié pour Gwémon, le jeune Porphyre qui vit caché dans l'antre du Kornik, et son attirance pour Konan, le frère aîné, enfermé à l'âge de sept ans pour les crimes de son père (pour les crimes que son père a commis) et qui vient de sortir du bagne, Soizik les accompagne sur la piste obscure que le terrible Hyacinthe Porphyre semble avoir tracée pour ses descendants. Une inscription latine, gravée sur l'œil de verre de l'ancêtre pendu, les invite à l'aventure : "Place l'œil dans mon orbite sans larme. Ta main sera avalée par le démon."" (Présentation Dargaud)


Après de nombreuses années d'inactivité, Balac reprend du service. En fait, ceci n'est pas tout à fait vrai, car derrière ce pseudonyme, utilisé originellement pour le premier tome de la série Sambre, se cache l'un des scénaristes les plus prolifiques du neuvième art, Yann (Les Innommables, Pin Up, Yoni, et encore bien d'autres...). Mais le pseudo Balac est synonyme de grande histoire romantique, d'histoire familiale torturée... Genre que retrouve notre fameux scénariste avec cette nouvelle série.


Le Sang des Porphyre repose ainsi sur les secrets d'une famille maudite, qui seront dévoilés au fur et à mesure des albums. Le deuxième tome Konan dévoile ainsi le voile sur les conditions de vie de l'ainée Porphyre envoyé au bagne dès l'âge de sept ans. Balac continue aussi à tirer plusieurs fils (l'histoire des Porphyre, les intrigues amoureuses autour de Soizik, la présence encore mystérieuse de l'énigmatique et cruelle Hermine de Rothéneuf) qui commencent à se rejoindrent les uns aux autres pour constituer le même nœud dramatique. Le lecteur rentre de plus en plus dans l'intrigue complexe et passionnante qui promet encore beaucoup de rebondissements. D'ailleurs, le final fait apparaître des nouveaux venus fort inquiétants, qui vont s'ajouter aux forces en présence déjà en conflit.


Le dessin de Konan s'avère moins lisse que celui du premier album. Les expressions des visages sont plus maîtrisées et donnent plus de force dramatique à l'ensemble. La mise en page variée et dynamique permet une lecture fluide. Parnotte, qui œuvre à la fois au dessin et aux couleurs (d'ailleurs magnifiques), semble avoir trouvé le coup de crayon qui lui permettra de mener cette série d'une main de maître...


Série : Le Sang des Porphyre
Titre : Konan
Auteurs : Balac – Parnotte
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 23 septembre 2007
Modifié le 30 septembre 2007
Lu 849 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲