Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le Scorpion : L'Ombre de l'Ange

Le Scorpion revient enfin pour en découdre avec le pape Trebaldi...


"Le Scorpion revient et il semble bien déterminé à explorer tous les méandres de son passé, jusqu'aux plus sombres. Le nouvel album signé par le tandem régnant en maître sur la bande dessinée de cape et d'épée est placé sous le signe de la vengeance. Un sentiment froid et venimeux qui peut aussi nourrir les passions les plus brûlantes. Le pape Trebaldi tient Rome dans sa poigne de fer. Mais gouverner coûte cher et le souverain pontife manque d'or pour payer ses fidèles. Le Scorpion ne néglige aucune piste pour percer le secret de son origine et rumine une vengeance qu'il veut exemplaire. Le souvenir des flammes du bûcher le hante tandis que le feu de la jalousie oppose Méjaï et Marie-Ange. Dans une ville où la vie se révèle plus fragile que la flamme d'une bougie, la quête du Scorpion risque d'être des plus périlleuses. Un album qui apporte des réponses et pose de nouvelles questions. Une aventure de jalousie et de revanche dans laquelle Enrico Marini et Stephen Desberg sont au sommet de leur art. Quant au Scorpion, il est prêt à en découdre avec ses ennemis. Mais saura-t-il tous les reconnaître ?" (Présentation Dargaud)


Et de huit ! Marini et Desberg nous offrent enfin le huitième album de leur série culte Le Scorpion. L'Ombre de l'Ange nous permet de renouer avec les aventures de notre ténébreux héros que nous avions quittés en 2006. Petit retour sur les événements : alors que le périple en Terre Sainte s'est achevé sur un échec, Le Scorpion revient dans une Rome complètement changée, soumise à la volonté impitoyable du nouveau Pape. La suspicion et la répression sévissent partout. Pourtant le Scorpion (rappelons pour ceux qui n'auraient pas suivi les premiers épisodes que notre ténébreux héros tient son surnom de la marque d'infamie imprimée sur son épaule, indiquant qu'il est le fils de la soi-disant sorcière condamnée au bûcher pour avoir séduit "le saint des saints") n'a aucune intention de se soumettre à la volonté de Trébaldi. Et quoiqu'il lui en coûte, il est bien décidé à obtenir de précieuses informations sur son origine et le meurtre de sa mère. Mais les quelques pistes données au lecteur sont parfois troublantes. Alors que l'on s'était laissé dire que Trébaldi pourrait être le père de notre héros, ce huitième tome met à bat nos certitudes...


Encore une fois, le scénariste Desberg maîtrise non seulement toutes les ficelles de l'action et des rebondissements, mais sait aussi tisser une histoire sombre, pleine de mystères et de complots. Il nous livre une histoire du christianisme des plus mouvementées et sanglantes, marquée par les rivalités et les soifs de pouvoir de certains. Si les ennemis jurés, Scorpion et Trebaldi demeurent toujours au premier plan, la lutte des différentes familles italiennes sous-tend toute la série et promet bien des surprises. Unies en apparence pour garder leurs pouvoirs et enrayer le mouvement de liberté qui se propage partout en Europe, ces familles n'en restent pas moins des rivales impitoyables qui n'entendent pas laisser Trebaldi agir indéfiniment à sa guise. Dans ce nouvel album, Desberg donne également plus d'épaisseur à certains personnages secondaires, comme Nelio Trebaldi, Ansea Latal, ou Marie-Ange de Sarlat. Avec tous ces personnages et leurs multiples relations, Desberg joue sur les sentiments de vengeance, jalousie, haine...


Le dessin de Marini est à l'image du scénario : noir et grave. Contrairement aux premiers albums très lumineux, Marini amorce depuis le septième album un dessin plus réaliste et plus dur (notamment en ce qui concerne les traits de visages). Les différentes atmosphères sont plus sombres et pesantes. Mais le dessinateur a su garder sa facilité à rendre le mouvement et ses compositions graphiques dynamiques. Son découpage reste très cinématographique avec des alternances de plongées, contre-plongées, plan larges. Marini trouve une composition ingénieuse pour chacune de ses planches, et nous fait comprendre toute une action en peu de cases judicieusement placées. Tous les amateurs d'action et d'aventure apprécieront cette BD aux multiples facettes...


Série : Le Scorpion
Titre : L'Ombre de l'Ange
Auteurs : dessin de Marini, scénario de Desberg
Editeur : Dargaud

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 21 décembre 2008
Modifié le 22 décembre 2008
Lu 1 421 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲