Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le secret de l'Ile de Pâques

Vous êtes certainement plusieurs à connaître cette île mystérieuse perdue au milieu de l'océan Pacifique pour ses nombreuses sculptures, vestiges d'une civilisation lointaine. Mais toi, sais-tu pourquoi la civilisation qui, sur cette île, était autrefois une des plus élaborée, s'est éteinte ? Pour le découvrir, suis-moi !


Au tout début, l'île inhabitée est recouverte sur la majeure partie de sa superficie de forêts mais abrite peu d'espèce différentes de plante et d'animaux : une trentaine de fleurs, quelques insectes et deux minuscules lézards. C'est tout ! Puis a débarqué l'Homme (une trentaine d'individus), ses animaux (le chien, le porc, le rat et le poulet) ainsi que de quoi planter du yam, du taro, l'arbre à pain, le bananier, le cocotier et la patate douce. L'île n'était pas très diversifiée à cause des températures et de son humidité élevées ; la seule plante que ces habitants ont réussit à faire pousser fut la patate douce. Mais comme la culture ne demandait pas beaucoup d'effort, la population put se consacrer à autre chose...



Le culte

Cet autre chose fut la célébration de rituels et la construction de monuments : il s'agit de 300 autels de pierres taillées en terrasses, les ahû, et de 600 statues de pierres de souvent plus de 6 mètres de haut, les moai. L'île de Pâques est surtout connue pour les mystères qui entourent la fabrication, le transport et l'élévation de ces impressionnantes sculptures. Mais un autre secret est celui de plaquettes (Rongo-Rongo) de bois couvertes de signes qu'on n'a toujours pas su déchiffrer. C'est assez étrange d'avoir découvert ces symboles quand on sait que la culture polynésienne, à laquelle appartiennent la civilisation pascuane, n'utilisait pas d'écriture.


Le bois

si je vous parle de cette île ce n'est pas seulement pour toutes ces étrangetés qui l'habitent, mais bien pour montrer un exemple frappant de la façon dont les sociétés humaines sont dépendantes de leur environnement et des conséquences qu'entraînent les dégâts irréversibles qu'elles lui causent. Que s'est-il passé pour que cette civilisation s'effondre si subitement ? Tout simplement une dégradation massive de l'environnement provoquée par la déforestation de l'île. Pourquoi ? Parce que les Pascuans avaient besoin de clairières pour pouvoir cultiver. Ils se servaient ensuite du bois pour se chauffer, pour cuire la nourriture, pour fabriquer leurs maisons et leurs canoë et... Pour déplacer les statues de la carrière d'où elles étaient taillées jusqu'à l'endroit où elles étaient élevée. Au fur et à mesure, il y eut de moins en moins de forêt et un jour il n'y en eut plus du tout !


Le déclin

Dès cet instant commence le début de la fin d'une des civilisations les plus sophistiquées au monde. La pénurie de bois fit s'effondrer toute l'organisation sociale, religieuse et plus largement, tout le quotidien des Pascuans. Comme il n'y avait plus de bois, il ne fut plus possible de construire des maisons. Les habitants durent alors vivre dans des grottes. Il n'y eut plus de bateaux non plus, plus de filet (car on fabriquait alors ceux-ci à partir de bois de mûrier.) L'érosion des sols par les pluies se fit plus rapide et le rendement des cultures s'effondra. Les poulets sont dès lors devenus la principale source de nourriture, ce qui engendra des conflits entre les clans affamés puis par la suite le cannibalisme ! C'est ainsi que la société Pascuane régressa vers un niveau de vie toujours plus primitif.


Réflexion

Pourquoi est-ce que je te raconte cette histoire ? Pour essayer de t'ouvrir les yeux ! L'homme par son intelligence et son ingéniosité a toujours pu s'adapter aux conditions de la nature. Parfois comme les bushmen (peuple de nomades occupant le Kalahari) en vivant en autarcie avec celle-ci. Mais d'autres se sont cru plus malins. Ils ont toujours voulu plus. Un jour la nature ne sait pas donner plus que ce qu'elle a et elle se meurt petit à petit. Les sols se vident de leurs éléments nutritifs, des espèces disparaissent... Jusqu'à ce qu'il ne nous reste plus rien. Quand ce moment sera venu, est ce qu'on pourra encore parler d'argent pour sauver le monde ? Difficile de répondre, ou bien... Dieu(pour ceux qui y croient) a créé la Terre avec une grande précision. La Nature est dotée d'un équilibre, d'une auto-régulation que l'homme pourra difficilement atteindre... . Pourquoi l'espèce humaine doit-elle se croire plus maligne et penser qu'elle pourra faire mieux ? Je pense qu'il est encore temps pour rattraper nos erreurs, dans 50 ans, on ne pourra plus dire la même chose.

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: Le secret de l'Ile de Pâques
Posté par norbert vincent le 09/10/2005 02:55:28
L'actuel peuple pascuan (3000 personnes) est d'origine Maorie et son arrivée est moderne ; c'est lui qui a donné son nom de "Rapa Nui" à l'île ( "la grande rame" en Maori).
Le "vrai", celui des statues "Moaï" a complètement disparu , définitivement décimé par les esclavagistes péruviens aux 19° siècle qui les fait crever dans les mines de phosphates : un génocide qui n'a jamais été puni; arrachés à leurs bourreaux, les quelques survivants ne sont rentrés que pour se laisser mourir. On caresse l'espoir que, peut-être... mais c'est juste possible dans les romans ( et bd) de Bob Morane.
Cependant, grâce aux ossements, on a pu reconstituer son ADN et faire le tri parmi les hypothèses : on avait été jusqu'à envisager une origine japonaise à nos énigmatiques voyageurs.
En fait, la plus "simple" s'est imposée... ou tout au moins, la plus près : les pascuans de "matakiterani" ( "des yeux regardent les étoiles") furent des Polynésiens originaires des Touamotou, l'archipel le moins éloigné. Ils appartiennent à cette ethnie considérée comme "les plus grands navigateurs de tous les temps" de l'Histoire maritime.
Ils ont fréquenté pratiquement la plus grande partie des îles "des Mers du Sud" et ils sont probablement parmi les auteurs des édifices, souvent extraordinaires, qu'on a retrouvé un peu partout ; le voyageur Francis Mazières en a établi des galeries dans ses livres ou dans ses films "Connaissance du monde". Ajoutons que certains de ces édifices ont inspiré Thor Eyerdhal et l'ont amené à l'expédition ( elle aussi extraordinaire) du "Kon-Tiki".

Ce qui compte, c'est que, confrontés à toutes ces terres, à tous ces "challenges", nos navigateurs ont toujours respecté l'environnement, révélant une authentique de l'écosystème ( ce n'est pas le cas de tout le monde). Pourquoi donc auraient-ils échoué face à l'île de Pâques ?... Une seule différence : l'isolement de l'île ; mais, "eux", étaient-ils isolés, donc prisonniers ?... Hypothèse séduisante, mais rien ne la confirme ... comme rien ne corrobore la soit-disant explosion démographique qui aurait provoqué des guerres tribales sanguinaires, plus du cannibalisme.

Désolé pour les "misérabilistes" ( négateurs de mystère ): l'île de Pâques garde son secret.
Re: Le secret de l'Ile de Pâques
Posté par 22siam le 28/09/2005 16:36:31
Merci bcp pour tous vos commentaires très enrichissants. J'ai écrit cet article en ne pensant pas que autant de personne le liraient, donc, je suis tout à fait consciente qu'il n'est pas parfait, mais au moins, il a servi de point de départ à une petite discussion!
--->norbert vincent, est ce que tu pourrais me parler de ces autres environnement qu'il n'a jamais dégradé? Je pense que si ce peuple n'a pas dégrader les autres environnement, c'est justemement parce qu'ils étaient différents( mais tu m'aiderais si tu me disais à quel point.)
shadows--->j'aime bcp ce proverbe, il dit d'une belle façon ce que je voudrais exprimer tout haut!
Re: Le secret de l'Ile de Pâques
Posté par shadows le 28/09/2005 13:41:27
Cet article me rappel un proverbe (indien il me semble):" C'est seulement lorsque le dernier arbre sera coupé, le dernier poisson peché et la derniere rivere empoisonnée que l'homme se rendra compte que l'argent de se mange pas."
Re: Le secret de l'Ile de Pâques
Posté par blue_chill le 28/09/2005 13:19:07
Je me suis pas mal documenté sur l'ile de Rapa Nui (autre nom de l'Ile de Paques) et tu ne parles à aucun moment du "parcage" des pascuans, entourés/encerclés par l'armée chilienne. Le livre traitant de ce sujet que j'ai lu était-il trop ancien ou...?
Toutefois cet article mérite un grand bravo parce que c'est pas tous les jours que des gens essayent de vulgariser, synthétiser ce qu'ils ont lu à propos d'un sujet aussi intéressant que celui-ci! :)
Re: Le secret de l'Ile de Pâques
Posté par norbert vincent le 28/09/2005 02:45:01
je ne doute pas de la pureté de tes intentions, mais je ne suis pas certain que tu aies choisi le bon exemple : tu affirmes qu'aux temps pré-humains, cette île était couverte de forêts.
C'est un point toujours controversé, d'autant que ce que l'on sait , par référence, du passé de ce peuple ( donc, avant son arrivée à Matakiterani) , qu'il vécut dans d'autres environnements, d'autres îles, qu'il n'a jamais dégradé.
Tout comme le transport des Moaïs : l'usage de rondins de bois est très contestable .
L'île de Pâques est toujours une île mystérieuse, il ne s'agit pas d'un quelconque slogan pour fabriquer un marché de l'Etrange, au bénéfice de mercantiles avisés.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
L'auteur : Hélène M
30 ans, Louvain-la-neuve (Belgique).
Publié le 26 septembre 2005
Modifié le 23 septembre 2005
Lu 4 993 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲