Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le Seigneur des Anneaux (5)

"Résumé" du deuxième tome. Attention, pour ceux qui n'ont pas lu les livres, je tiens à préciser que c'est tout à fait différent du film à certains endroits...


LES DEUX TOURS :

Livre III : Pendant que Frodon et Sam partent vers le Mordor, leurs compagnons les recherchent, Aragorn, Gimli et Legolas d'un côté, Boromir, Pippin et Merry de l'autre. Tout à coup les Orques surgissent, et le cor de Boromir retentit pour un appel à l'aide. Mais Aragorn n'arrive pas à temps et trouve le fils du Gondor percé de flèches. Avant de mourir, l'héritier de Denethor avoue à Grandpas qu'il a essayé de prendre l'Anneau à Frodon. Il lui dit aussi que Merry et Pippin ont été enlevés par les Orques et qu'ils sont vivants. Lorsque Gimli et Legolas arrivent, il est mort. Les trois de la Compagnie se rendent compte que les ravisseurs appartiennent à Saroumane. Ils retournent à la rivière avec le corps de Boromir, l'étendent dans une barque elfique avec ses armes puis poussent l'embarcation sur le fleuve. Elle disparaît dans les chutes de Rouros. Tandis que Merry et Pippin subissent les railleries et les coups des Orques, Aragorn, Legolas et Gimli se lançent à la poursuite à travers les plaines du Rohan. Ils rencontrent pendant leurs recherches les Cavaliers du Rohan, dirigés par Eomer, alors qu'une de leurs troupes vient d'anéantir les Orques aux lisières de la forêt de Fangorn.
Pendant ce temps, Pippin et Merry réussissent à échapper à la garde de leurs geôliers et se réfugient dans Fangorn. Ils y rencontrent Sylvebarbe, un Ent, le maître secret de Fangorn. Les Ents sont des pasteurs dont les moutons sont les arbres de la forêt. Grâce au Hobbits, la fureur des Ents envers Saroumane et ses méfaits se réveille, et, après un long conseil, la formidable marche des Ents se dirige vers l'Isengard.
De son, côté, Eomer fournit aux membres de la Compagnie trois montures. Aragorn, Legolas et Gimli chevauchent ainsi jusqu'à la forêt de Fangorn où Saroumane fait fuir leurs chevaux. En s'avançant parmi les arbres, et pendant qu'ils cherchent vainement les Hobbits, ils retrouvent Gandalf, revenu de la mort et devenu le Cavalier Blanc. Ils traversent avec lui Fangorn et le Rohan pour arriver enfin à la demeure du roi Théoden de la Marche, Meduseld. Mal reçus car mal vus, ils réussissent tout de même à parler au vieux roi que Gandalf guérit et libère des sortilèges de Langue-de-serpent, son conseiller véreux, secrètement allié à Saroumane : ce dernier voulait affaiblir le roi en même temps que le Rohan pour pouvoir étendre son pouvoir, tout en trahissant Sauron. Langue-de-serpent est chassé du royaume et rejoint Saroumane dans l'Isengard.
Sa vigueur réveillée, Théoden met en marche son armée, et, avec Gandalf, Aragorn, Legolas et Gimli, il part en guerre contre les forces de l'Isengard et tous prennent part à la victoire désespérée de Fort-le-Cor. Gandalf les guide alors vers l'Isengard. Avant d'y parvenir, ils sont survolés par un Nazgùl, un des neuf esprits servants de l'Anneau, monté sur un coursier volant, se dirigeant à toute allure vers le Mordor.
Quand ils arrivent à destination, ils trouvent la grande forteresse réduite en ruines : grâce à leur extraordinaire force légendaire, les Ents sont venus à bout des pièges et des forces de Saroumane et ont détourné un fleuve pour que celui-ci nettoie l'Isengard. Le magicien déchu et Langue-de-serpent se trouvent assiégés dans l'imprenable tour d'Orthanc. Sur place, Gandalf, Aragorn et leurs compagnons retrouvent Merry et Pippin qui les accueillent et leur racontent leur histoire.
Peu après, Gandalf, devenu le supérieur de Saroumane, engage des pourparlers avec ce dernier. Depuis une fenêtre, celui-ci usant de sa voix enchanteresse, seul pouvoir qu'il lui reste, essaie de convaincre l'armée qu'il est leur seul salut. Mais Gandalf rompt le charme, et, comme Saroumane refuse de se repentir, il lui brise son bâton et le confie à la vigilance des Ents. Au moment où Gandalf se détourne de la tour, d'une autre fenêtre et pour se venger, Langue-de-serpent lance une pierre sur le Cavalier Blanc, mais elle manque son but et est ramassée par Pippin.
Saroumane pousse un cri de fureur et Gandalf comprend alors que la pierre est l'un de trois Palantiri, les pierres voyantes de Nùmenor, et il la soustrait à Pippin. Mais au cours de la nuit, le Hobbit est succombe à l'attrait de la pierre, et, l'ayant dérobée à Gandalf, il regarde dedans et est révélé à Sauron.
Ce livre se termine par la venue au-dessus des plaines du Rohan d'un Nazgùl, présage d'une guerre imminente. Le magicien remet la pierre à Aragorn, car elle lui revient de droit, et part en emmenant Pippin, sur Gripoil, son cheval, le plus rapide de la Terre du Milieu, vers Minas Tirith.

Livre IV : Ce livre revient à Frodon et Sam, à présent perdus dans les colline d'Emyn Muil. A force de recherches laborieuses et d'errances, ils finissent par s'échapper des collines, mais sont rattrapés par Gollum, qui les suivait depuis les mines de la Moria, attiré par l'Anneau. Frodon réussit alors à l'apprivoiser, et, même si Sam émet de sérieuses réserves sur la créature, triomphe presque de sa malice. Grâce à cela et à la peur qu'il a de Frodon, Gollum accepte de les conduire jusqu'au Morannon, la porte noire du Mordor, à travers les Marais des Morts et les terres arides, prenant soin de son maître, déjouant les pièges des orques, se cachant du soleil. Mais celle-ci est bien gardée et fermée, et Frodon et Sam abandonnent tout espoir lorsque Gollum leur propose une solution : il connaît, de par son errance en Mordor, une entrée secrète qu'il croit non-gardée. Frodon accepte ce conseil mais Sam se méfie, car il a entendu Gollum, durant le sommeil de Frodon, débattre sur l'Anneau. Il a aisni découverts qu'en leur guide il y a deux créatures : l'une qui aime Frodon et qui se rapproche du Sméagol de départ et qu'il nomme le Sournois ; et l'autre qui est dirigée par la volonté de l'Anneau et que Sam appelle le Puant.
Le passage est situé loin dans le Sud du Mordor, dans les montagnes de l'Ombre. Durant leur voyage, Frodon, Sam et Gollum se font prendre par une troupe de reconnaissance d'Hommes du Gondor, commandée par Faramir, le frère de Boromir. Mais Gollum s'échappe. Frodon et Sam ne sont cependant pas prisonniers, et sont bien traités. Faramir découvre alors la nature de leur mission mais résiste à la tentation à laquelle avait succombé son frère. Ses hommes capturent Gollum, mais grâce au Porteur, il est épargné. Faramir les laisse poursuivre leur voyage vers Cirith Ungol, la passe de l'araignée, non sans les avertir du péril mortel qui y règne et dont Gollum n'a rien dit.
Au moment même où ils atteignent la Croisée des Chemins et prennent la voie menant à la terrible cité de Minas Morgul, cité des esprits servants, une grande obscurité s 'élève du Mordor et couvre tout le pays : c'est Sauron qui envoie sa première armée, commandée par le roi noir de Morgol, le chef des esprits servants. La guerre de l'Anneau a commencé.
C'est pour cela que Frodon doit accomplir sa quête au plus vite. Gollum conduit les deux Hobbits à un passage pour éviter l'armée, et soudain, il retombe dans le mal et tente de livrer Frodon et Sam à la monstrueuse araignée gardienne du passage, Arachne, cachée dans son antre.

Sa traîtrise est déjouée par l'héroïsme de Sam, qui repousse l'attaque et blesse Arachne. Mais celle-ci a eu le temps de piquer Frodon qui, selon toute apparence, semble mort. Cette seconde partie s'achève donc sur les choix de Sam : rester près de son maître et laisser aller au désastre la mission, ou abandonner Frodon. Il finit par prendre l'Anneau et veut essayer d'achever seul la mission, sans espoir. Mais, au moment où il passe en territoire du Mordor, deux troupes d'Orques, l'une venant de Morgul, l'autre descendant de Cirith Ungol, trouvent le corps de Frodon et s'en emparent. Caché par l'Anneau, Sam entreprend de les suivre et découvre ainsi que Frodon est toujours vivant mais endormi sous l'effet du poison de l'araignée. Mais Sam tarde à se mettre en route et ne parvient pas à rattraper les troupes avant qu'ils n'arrivent dans une des tours de garde de la passe. Le livre s'achève sur un Sam désespéré sur le pas de la porte de Cirith Ungol.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Le Seigneur des Anneaux (5)
Posté par efw28 le 20/08/2004 07:55:49
Oh toi tu as quelque chose contre moi . T'en as pas d'autres à accabler de ce genre de remarques ? L'intéret c'est d'étudier l'oeuvre de Tolkien, pas le résumé des films . Et tu remarqueras que dans le genre "je donne pas mon point de vue", yen a qui sont pire que moi ...
Re: Le Seigneur des Anneaux (5)
Posté par chandlermbiing le 20/08/2004 07:55:49
je pige pas trop l'intérêt de faire un résumé de livre/film sur un site où l'on te demande ton point de vue...
Re: Le Seigneur des Anneaux (5)
Posté par poltuguesa le 20/08/2004 07:55:49
salut moi je trouve tes articles très bien malgré quelques fautes d'orthographes mais tout le monde en fait.
Bon courage pour la suite!!!
Re: Le Seigneur des Anneaux (5)
Posté par efw28 le 20/08/2004 07:55:49
Pour Lij : je n'ai pas fait le résumé du film, et comme je l'ai déjà dit, il y a nombre de détails (plus ou moins importants) que je n'ai pas mis ici pour ne pas reraconter l'histoire à ma façon . Je retrace juste les gros traits du tome II, c'est un résumé en quelque sorte . Pour les chutes de Rauros, erreur d'inattention : j'ai écrit tout cela il y a déjà un moment et c'est écrit vraiment tout petit, j'ai du mal à me relire .
il me semble aussi que j'ai nommé le Palantir, tout en gardant le nom de Pierre après .
Quand aux chevaux, erreur impardonnable je l'admets !!
pour LFDM : grand merci pour cette histoire des Palantir ! tout le monde ne la connait pas et pourtant le devrait !
Re: Le Seigneur des Anneaux (5)
Posté par filsdumetal le 20/08/2004 07:55:49
juste une petite corrections pour lij...désolé..

les palantir n'on pas "étés toute retrouvées" devrai estre certaines on étées perdus.
il y en avait 7 a la base répartie comme ceci:
les tour d' Emyn Beraid, Amon Sùl dans la ville d'animinnas, Minas Ithil (ancienne minas Morgul), minas arnor (ancienne minas tirith) Osgiliath, et orthanc.

celle des tours furent perdues en mer, celle d'anumonnas, cirdan la garde et la placera sur le vaisseau d'elrond quand celui-ci quitera les terres du millieu.
celle d'osgiliath fut perdu durant l'incedit de la ville en 1437 du 3eme age, celle de minas morgul fut prise et sauron la garde quand a celles de minas tirith et d'orthanc elle y sont toujours...jusqu'a ce que gandalf récupere celle d'orthanc.

a la base ces pierres servait a communiquer entre l'arnor et le gondor entre elendil et ces fils.
le probleme a été lors de la chute de minas Ithil lorsque sauron a récupérer la palantir, il imposait alors ca volonté a ceux qui utilisait les autres, et ainsi du a son grand pouvoir, pouvais asservir ou montrer des choses que ne sont pas aux utilisateurs, ainsi sarouman et denethor II furent tropmpés.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
L'auteur : Lucile Deprez
30 ans, Carcans (France).
Publié le 04 janvier 2004
Modifié le 04 janvier 2004
Lu 1 682 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲