Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le ski nous vient du Nord et date de la préhistoire

Moyen de locomotion utilisé dès la préhistoire, le ski se développe dans les pays nordiques. Les Scandinaves le transforment en sport au XIXème siècle. En France, le ski, utilisé d'abord dans des missions scientifiques, puis par l'armée, devient un sport de loisir grâce à une compétition internationale organisée en 1907 à Montgenèvre.


Aujourd'hui encore, aucun spécialiste n'est en mesure d'expliquer l'origine exacte du mot "ski". Seule certitude, ce moyen de locomotion s'est développé dans divers pays nordiques dès la préhistoire. Les premières gravures rupestres représentant des personnages chaussés de planches d'une longuer de quatre mètres cinquante ont été retrouvées dans l'île de Rodoy en Norvège. Rapidement, "ces planches" deviennent le principal moyen de transport pour les habitants de ces contrées. Dès le XIème siècle, les Islandais en tiennent compte dans un texte de loi en précisant : "un criminel peut être banni dans les régions lointaines où les Lapons ne peuvent arriver même en marchand sur des skis".
1522 marque un tournant dans l'histoire du ski en Suède, alors sous domination danoise. Décidé à abandonner la lutte, Vasa, alors chef des résistants, s'exile en Norvège. Refusant d'accepter cette situation, les habitants de la province Dalécarlie lancent deux skieurs à sa recherche. Après une course-poursuite de 90 km, les émissaires le rejoignent. Cet exploit déclenche un vent d'enthousiasme au sein de la population qui reprend les armes, chasse l'envahisseur et place Vasa sur le trône sous le nom de Gustave I. Les Suèdois comprennent alors l'intérêt du ski comme stratégie militaire. Et, en 1533, alors qu'ils envahissent la Norvège, ils prouvent leur supériorité militaire en faisant manoeuvrer des skieurs rapides et bien entraînés. Alors que le ski se dévoloppe très tôt dans les régions nordiques, la France démontre, pour sa part, une nette réticence à l'égard de ce moyen de locomotion jusqu'au début du XXème siècle. En 1895, Henri FERRAND, célèbre alpiniste, essaie même de lutter contre "ce funeste engouement" pour empêcher le touriste "d'aller compromettre dans une vaine fanfaronnade des forces et une vie qui peuvent être mimeux employées".
Pourtant, dès 1787, des Français en avaient utilisés lors de la tristement célèbre expédition Lapérousse, comme l'a rapporté le seul survivant, Jean-Baptiste BARTHELEMY de Lesseps : "Nous attachions sous les pieds avec des courroies des raquettes de planches très minces, larges chacune de six à huit pouces et longues de trois ou quatre pieds dont le bout était recourbé en forme de patins et le dessous garni de pieds de loup marin ou de pieds de renne. Munis de cette chaussure, nous recommencions notre chasse ; j'eus encore assez de peine dans les premiers temps à m'accoutumer à ces patins et je glissais plus d'une fois sur le dos et sur le nez".
Un siècle plus tard, en 1839, une autre mission scientifique, dirigée par le professeur Guimard, effectue un long périple dans les pays du Nord où le ski est depuis des siècles devenu une tradition populaire. En dépit de la présence de Charles MARTINS et Auguste BRAVAIS, deux alpinistes ayant effectué une ascension du mont Blanc, aucun membre de l'expédition ne manifeste le moindre intérêt pour le ski. Pourtant, deux paires de skis furent retrouvées, en 1910, chez un brocanteur avec la mention : "commission scientifique du Nord. 1838-1839".
C'est un alpiniste grenoblois, Henri DUHAMEL, fondateur du Club alpin français, qui, en 1878, lors de l'Exposition universelle qui se tient à Paris, s'intéresse aux skis scandinaves. Après en avoir acheté une paire, il se lance sur les pistes sans aucune notion technique : "pour mes planches, comme mes collègues en alpinisme qualifiaient irrévérencieusement ces skis (dont l'appellation aujourd'hui si vulgarisé m'était alors inconnue), je dois avouer que durant d'assez longs jours, je me trouvais aussi embarrasé d'en tirer profit qu'une carpe peut être d'une pomme". Néanmoins, en 1889, il obtient du Commissaire général du grand-duché de Finlande des explications sur le mode de fixation et la manière d'évoluer, et, pour convaincre ses amis, en acquiert une douzaine de paires. Mais, malgré la traduction et la diffusion mondiale de l'ouvrage du Scandinave Nansen, qui, en 1888, a traversé le Groenland à ski en un temps record de trente-neuf jours, les amis en question ne manifesteront que peu d'intérêt pour ce mode de locomotion.
Quelques années plus tard, en 1895, les membres du Rocher-Club (ancêtre du Groupe de haute montagne), alors présidé par Ernest THORANT, organisent la première course à ski puis créent, en novembre de la même année, le Ski-Club des Alpes pour permettre à toutes les personnes intéressées de s'initier ou de se perfectionner. Mais, une fois encore, c'est grâce aux militaires que le ski se propage.


La naissance des chasseurs alpins

Nommé, en 1900, au 159ème régiment d'infanterie alpine de Briançon, le capitaine CLERC décide d'initier ses hommes au ski pour faciliter leurs déplacements et consigne dans des rapports les résultats de son expérience. Au bout de deux ans, les autorités militaires se laissent convaincre de l'utilité de ce moyen de locomotion et crée une Ecole normale de ski. Néanmoins, le capitaine CLERC échoue auprès de la population, habituée à vivre recluse en hiver, qui refuse d'essayer le ski.
Le docteur PAYOT, médecin chamoniard, aura plus de succès. Adepte du ski pour rendre visite à ses patients, il crée le Club des sports alpins et organise un concours internationale, le 9 février 1907, à Montgenèvre. Plus de 3000 personnes assistent aux épreuves. L'hebdomadaire L'illustration couvre l'événement. Fort de ce succès, les organisateurs récidivent l'année suivante à Chamonix.
Le ski, sport de loisir, est né. Conscients de la mutation qui s'opère, les hôteliers, aidés par la compagnie PLM, transforment le village en station. Et, du 24 janvier au 5 février 1924, les premiers Jeux Olympiques d'hiver y sont organisés. Seize nations, quelques trois cents concurrents y participent. Devant le succès de la compétition, leComité olympique décerne, en 1925, à cette semaine internationale de sports d'hiver, le label olympique. Dès lors, le ski-loisir se développe pour attirer chaque année, de plus en plus de personnes, provoquant ainsi une énorme mutation sociale dans les villages montagards.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Le ski nous vient du Nord et date de la préhistoire
Posté par sixou le 20/08/2004 07:53:58
Le titre est un peu foireux, qu va penser que le ski vient du sud ? enfin a part ca ton article est bien, quelles sont tes sources ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 25 juillet 2003
Modifié le 25 juillet 2003
Lu 3 538 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲