Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le Slam

J'ai assisté hier soir dans un café pas comme les autres à une "Slam Session" : ce n'est ni du rap ni du théâtre, mais plutôt des récits, par leurs auteurs, de poésie urbaine révoltée...


Nada a l'air d'un ange. Très chaleureux dès notre arrivée dans le bar peu peuplé... "C'est peut-être à cause de la guerre qui a éclaté; pourtant on ne risque rien, ici. " Courtoisie et convivialité sont de rigueur : on vient nous servir à boire en nous disant'les miss', limite en nous tutoyant.

Nada n'est pas un ange. Ambiance tamisée, les lumières sont presque éteintes, sauf sur la scène, qui n'en n'est pas vraiment une. Nada hésite, puis décide d'ignorer le micro, pas par timidité, mais par souci de proximité avec ses auditeurs. Il se présente comme un "slammeur" écorché vif, prolifique, pacifiste. Il a de l'expérience à revendre. Et des rimes, aussi. Pour les néophytes dont nous faisons partie, Nada explique que Slam signifie non seulement "claquement de porte" en anglais, mais aussi "critique acerbe", dénonciation". Agressif, le slammeur ? Juste dans le choix des mots, jamais dans l'attitude. Dans le verlan qui parfois exprime son spleen, sa lucidité, et tant de désillusions. La société, la guerre, la rage de vivre dans le rejet ou la déception. Tout ceci est à la source du Slam. Un ton protestataire qui fait souvent penser au rap dans la diction de l'interprète, mais les rimes et les rythmes sont là pour revendiquer une parenté avec l'écriture poétique, artistique. Un post-hip-hop lettré, a capella.

Le Slam, nouvelle poésie urbaine, est encore trop peu connu. Et pourtant, chacun de nous peut s'y reconnaître si facilement...
Hier soir, il y avait deux slammeurs dans ce bar de la proche banlieue parisienne. Ils ont été écoutés, applaudis, mais ils voudraient plus. Plus d'interaction avec le public. Ils voudraient que le public vienne slammer à leurs côtés.

Bon, je vous laisse, je dois aller écrire mon premier Slam...

Infos, adresses : http://www.spokevousparle.com


NB : Si vous connaissez déjà le Slam et que vous trouvez des erreurs dans cet article, ou que vous le trouvez incomplet (encore plus probable), faites-moi signe siouplaît !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Le Slam
Posté par elodelu le 20/08/2004 07:50:54
le slam ca dechirre ca race sur la vie de moi!
Re: Le Slam
Posté par fleur_de_cannabis le 20/08/2004 07:50:54
je conaissai pas le slam est pourtan sa a lair davoir son ptit succés .merci je ne dormirai pas conne se soir .
bizou
Re: Le Slam
Posté par xflr88 le 20/08/2004 07:50:54
ah shit th lonazdobaz, t'as été plus rapide que moi ;-)))
Je voulais justement en parler du film qui est superbe. Surtout certaines scènes en prison .Bon allez je rajoute juste le nom du réalisateur réalisateur : Marc Levin ;-)))
Il est pas encore en dvd, mais je conseille quand même de le voir en V.O. bon d'accord faut comprendre l'anglais.
a plus
Re: Le Slam
Posté par titi92 le 20/08/2004 07:50:54
je sui déja aller dan un atelier lecture/ecriture(enfin ce ke je pensai etre) et on m'a dit ke cela se nommai un "slam",donk si jme rapl bi1 ce kon a fai c kon nou laissai un peu de temps pour ecrir sur un sujet donner et on montai sur la scene pour le lire avec ou sans rythme ou emotion!il y avai meme un mec ki nou tapai preske la piece de theâtre!c'étai vachement bi1!dan une semaine environ j'vai retourner "slamer",jvou en dirai des nouvelles!
Re: Le Slam
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:50:54
si j'ai lmu l'article et c'est en gros ce que j'ai compris.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Publié le 24 juin 2003
Modifié le 24 juin 2003
Lu 1 102 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲