Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le syndicalisme lycéen

Depuis mai 1968, des initiatives de lycéens pour défendre leurs intérêts ont lieu, avec plus ou moins de succès. Aujourd'hui, l'UNL est le syndicat lycéen majoritaire.


Depuis toujours, les lycéens s'organisent pour réagir à des questions qui les concernent. Cela a été le cas pour les manifestations du 21 avril 2002, pour protester contre la venue de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle, mais aussi pour une réforme des programmes, pour plus d'autonomie dans les lycées, contre la violence scolaire... Malheureusement, les thèmes de mobilisations ne manquent pas, que ce soit par le passé ou actuellement, pour améliorer notre lycée, les conditions d'éducation, ou bien pour faire que les jeunes soient enfin recconnus et acceptés dans la société.


La nécessité d'une démarche syndicale pour les lycéens

Ces initiatives sont menées par des lycéens qui peuvent être isolés, mais sont aussi organisés à un échelon national par les 2 organisations lycéennes nationales que sont l'UNL (Union Nationale Lycéenne) et la FIDL (Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne). Ces organisations sont gérées par des lycéens, pour défendre les intérêts des lycéens. Une telle démarche est donc syndicale, puisqu'elle est basée sur la défense des intérêts d'un groupe, lycéen en l'occurence.

Nous passons souvent plus de 40 heures dans nos établissements, le cursus de nos lycées, dans des filières générales, technologiques ou professionnelles pèsera sur l'ensemble de notre vie... Pourquoi ne pas l'améliorer, le perfectionner, faire en sorte que chacun y soit à l'aise, dans ses baskets, pour réussir sa scolarité, son projet, son orientation ?


Cette évolution ne peut se mener que par l'action, sur un plan national, mais aussi sur un plan local, au sein des lycées eux-mêmes. Sur le plan national d'abord pour étudier les textes, les lois, les réformes qui peuvent être mises en place, pour la défense des intérêts des lycéens, et pour les représenter devant les institutions, l'assemblée nationale, le ministère de l'éducation nationale... Cela est nécessaire bien entendu pour faire entendre la voix de tous les lycéens.

Mais c'est aussi une action locale qui peut se mener, par le biais de fédérations, pour l'amélioration des conditions de vie des lycéens. Obtenir un foyer, disposer d'une salle de détente, défendre les droits des lycéens, recconnaitre leur vie en dehors du cadre scolaire, leur permettre de disposer des moyens nécessaires à leur réussite scolaire... C'est un combat de tous les jours que des syndicalistes lycéens peuvent mener au sein de leur propre bahut, dans l'intérêt de tous ! L'UNL est le seul syndicat à avoir tissé un réseau de fédérations départementales, qui permet toujours d'obtenir des avancées importantes dans l'intérêt des lycéens.


L'histoire du mouvement lycéen

Depuis 1968, les lycéens ont progressivement pris en compte le fait qu'ils peuvent adopter une démarche syndicale. En profitant des révoltes étudiantes, certains lycéens, autonomes et isolés ont souhaité organisé un mouvement.

Mais ce n'est véritablement qu'à partir de 1987 que le syndicalisme lycéen a réellement émergé avec la création de la FIDL. Julien Dray et d'autres lycéens issus de Sos Racisme ont crée alors la Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne, en réponse notamment à la loi "Devaquet".

L'UNL a quant à elle été crée en 1994 par des élus lycéens de Montpellier, Strasbourg et Orléans pour créer un syndicat lycéen indépendant. Il a été là encore créé pour s'exprimer contre le CIP, (contrat d'insertion professionnelle). Pour eux, le mouvement lycéen était alors dirigé par la FIDL, manipulée en outre par le SNES, syndicat des enseignants majoritaire.


Les positions des syndicats lycéens

Aujourd'hui, l'UNL est le syndicat majoritaire et représentatif des lycéens sur la scène nationale, et même européenne : l'UNL est aussi membre de l'OBESSU, syndicat lycéen européen. Mais cela s'explique aussi par de multiples campagnes diffusées, organisées, crées par les lycéens eux-mêmes, autour de leurs droits, de leur autonomie, de leur place au sein des établissements, de la gratuité des manuels scolaires... Les 10 ans de militantisme de l'UNL ont été riches en évènements et en résultats : reconnaissance de la démocratie lycéenne (Conseil de VIe Lycéenne, CVL, CAVL, CNVL), mise en place des TPE, de l'ECJS, des PPCP, mise en place de la gratuité en région Centre et Ile de France, négociation pour les manuels scolaires actuellement, amorce d'un débat sur la réforme du bac, impulsée par l'UNL, campagne contre les discriminations (raciales, xénophobes, sexuelles, homophobes)

La FIDL, elle, axe beaucoup plus son discours sur le racisme et les discriminations comme le montrent sa participation aux combats anti-racistes. Il ne faut pas oublier que la FIDL a été crée par des lycéens de SOS Racisme, et est proche du mouvement "Ni Putes Ni Soumises".


Les coordonnées des syndicats lycéens

UNL (Union Nationale Lycéenne)
13 boulevard Rochechouart
75009 Paris
Tél : 01 40 82 94 00
Mail : contact@unl-fr.org
Internet : http://www.unl-fr.org
Ce site est relativement complet

FIDL (Fédération Indépedante et Démocratique Lycéenne)
62 boulevard de Strasbourg
75010 Paris
Mail : info@fidl.org
Internet : http://www.fidl.org
Ce site est relativement "léger"

N'oubliez que c'est en s'engageant, ensemble, avec la participation de chacun d'entre nous que nous pourrons obtenir le lycée "zéro défaut", dans lequel chacun aura sa place, et pourra disposer de toutes les conditions et moyens nécessaires à sa réussite et à sa recconnaissance.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Re: Le syndicalisme lycéen
Posté par el rose le 27/04/2005 14:00:37
Tu as oublier un syndicat lycéen et universitaire= UNI la droite lycéen c'est pas normal c'est de la manipulation d'imformation et j'espere que tu va reconnaître l'existance de ce syndicat
Re: Le syndicalisme lycéen
Posté par korko le 05/02/2005 07:08:59
Ne me crois pas c'est on droit. mais je reste dans mon idée. Un syndicat est une alliance de personnes et donc il a un avi politique. Qu'il soit "indépendant" ou pas il tend vers l'un de ceux qui existent et donc tend a s'en rapprocher d'ou le fait que l'indépendance est fausse.
Un syndicat de droite n'ira jamais manifester car c'est contre les principes de la droite donc CFDT n'est pas de droite mais ils ont des idées plutot centriste d'ou le PS (qui ne sont pas de gauche car ils ont une économie de droite bien qu'ils cherchent un bénéfice pour les ouvriers)
Re: Le syndicalisme lycéen
Posté par erasoft le 04/02/2005 21:11:33
La nuance que tu donnes avec les confédérations syndicales que tu donnes, c'est que, justement, ils assument le fait d'être proches d'organisations politiques. Mais pas aussi rude que ce que tu as cité !

Le CGT a 2 tendances, les anciens et les modernes. Les anciens plutôt proches du PCF, voire (voire !) de LO. C'est ce que l'on retrouve en particulier à FO (CGT-FO...) dont le Secrétaire Général est Claude Mailly. Quand aux "modernes", ils sont plus souvent proches du PS, comme Bernard THibauld, secrétaire général de la CGT. Cela a notamment été consacré lors du dernier congrès du PS.

Quand à la CFDT, ce serait vraiment lui faire un très mauvais procès que de dire qu'elle est proche du PS. On m'a aujourd'hui même assuré qu'elle était à droite ! La CFDT est un syndicat qui s'est, dès l'origine, confiée une indépendance vis-à-vis des politiques, et c'est souvent ce qui a été montrée dans son histoire. Qui pourrait dire quel est le bord politique de Nicole NOTAT ou de François CHEREQUE ? Eux même ne sont pas adhérents à un parti politique, ce qui est une démarche saine. Rappelons-nous 1995, dans laquelle la CFDT avait dans un premier temps soutenu la réforme Juppé. Rappelons-nous 2003, dans laquelle François CHEREQUE avait signé la réforme des retraites. Après ça, tu pourrais soutenir que la CFDT est affiliée au PS ? Grosse confusion des genres !

Soyons pas cons : être indépendant, ca veut pas dire se mettre en marge de tout, et décider en totale autarcie, seul, isolé. Ca veut dire écouter tout le monde, bien au contraire, ne pas se restreindre à un mode de pensée, mais bien s'ouvrir à tous, sans aucun a priori.

J'ai été secrétaire général de l'UNL, j'ai donc fait partie des "dirigeants" de cette organisation (encore que notre seul pouvoir est de définir les ordres du jour des Conseils Nationaux, qui rassemblent tous les Responsables Fédéraux, soit plus de 40 personnes). Je sais comment ça marche certainement mieux que toi, excuse moi de te frustrer dans ton ego.

http://www.unl-fr.org/messages/valeurs006.html pour avoir plus d'informations, REELLES et FONDEES. On est en train de parler de la première organisation lycéenne, pas d'une petite assoce entre potes !

Ensuite, désolé de te le dire, mais je doute VRAIMENT que tu connaisses des personnes "haut placées" à l'UNL comme tu le dis toi-même. Qui est démago ? Qui n'est pas honnête ?
Re: Le syndicalisme lycéen
Posté par korko le 04/02/2005 15:51:34
Dois-je te rappeler que les syndicats sont loin d'etre aussi indépendant qu'ils le prétendent ? CGT = PCF, CFDT = PS etc etc. Dire que l'UNL est indépendant est un mensonge a l'état pure. Rien n'est indépendant tout simplement car le simple fait de prendre parti fait que nous ayons un avis politique et donc que nous ne sommes plus indépendant. De plus, ceux qui dirigent l'UNL eux aussi ont des avis et donc l'UNL n'est PAS indépendant. Il a un avis. Peut etre pas toujours tres proche d'un parti quelconque mais il en a un et n'est donc pas independant. Je connai de nombreuses personnes qui sont dans l'UNL et meme certains assez haut placé et je sais qu'une bonne partie ne sont pas Apolitique, il sont meme politisé et font parti de partis politique.
Re: Le syndicalisme lycéen
Posté par erasoft le 04/02/2005 09:15:03
C'est ton point de vue, mais un point de vue non informé n'est pas solide.

L'UNL est recconnue par les pouvoirs publics comme organisation représentative. Nous avons plusieurs fois eu des audiences avec les ministres de l'éducation nationale ou les premiers ministres successifs depuis 2000.

L'UNL est recconnue comme organisation représentative, au même titre que la CGT, la CFDT, la FCPE, la FSU... La FIDL, non.

Quand à "l'invasion syndicale" qui serait récente, la FIDL existe depuis 1987, l'UNL depuis 1994. Quel âge avais-tu à ces deux dates ?

Le 21 avril n'était pas une lutte syndicale, et je n'ai jamais dit ça, je ne le pense pas. Le mouvement lycéen en lui même, je le crois plus indépendant et spontané qu'organisé.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Publié le 02 septembre 2004
Modifié le 25 septembre 2004
Lu 2 282 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲