FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Le syndrome de Don Juan

Ceci est un appel au secours ou le simple récit de ma vie sentimentale banale ou non, c'est ce que je voudrais savoir...


Je m'adresse à vous pour vous faire part du problème qui est le mien depuis trop longtemps. Pour ne pas vous faire attendre plus longtemps je vais vous expliquer de quoi il s'agit. Ce que j'appelle le syndrome de Don Juan, c'est cette (fâcheuse ?) tendance à changer de partenaire plutot souvent. Mais attention, ne soyons pas simplistes ! A chaque fois que je rencontre quelqu'un qui me plaît je ne me lance pas à moitié, j'ai toujours l'impression d'avoir enfin trouvé quelqu'un avec qui construire quelque chose de sérieux. Dès lors, le but est simple : le conquérir. Quand je n'y parviens pas j'ai l'impression d'avoir manqué l'homme de ma vie ou, extreme inverse, de m'être fourvoyé à son compte. Mais si j'arrive à le séduire et que s'ouvre la possibilité d'une relation, je suis aux anges mais pas pour longtemps. En effet, une fois que je me retrouve avec lui, au bout de quelques jours je suis assaillie par des doutes affreux, un désintérêt voire un dégoût à l'égard de lui ! Je me trouve donc dans une position où la seule solution est la rupture, ce qui cause à chaque fois une incompréhension venant de lui. Normal ! Vous l'aurez compris, mon problème c'est que je ne suis attirée que par cette période où l'on se cherche, on se découvre, on se séduit... Puis l'homme en question perd tout son attrait.


Mais...

Il y a 4 mois j'ai rencontré celui avec lequel je suis toujours. Paradoxal si l'on considère le premier paragraphe, je vous l'accorde. Je ne peux malheureusement le voir que 24 h toutes les 6 semaines environ, imaginez l'hoorreur pour construire une relation stable. Je l'aime mais je ne tiens pas la distance. Pour moi, une relation, c'est deux personnes qui sont là l'une pour l'autre, de la confiance, de la communication. Mais honnêtement il manque le premier facteur. Il me manque sa chaleur, le sentiment de sa présence. Surtout que nous n'avons pas le moyen du téléphone et que ses parents sont profondément contre... Bref, c'est une lutte permanente pour se voir. A tel point que j'ai décié de rompre non pas parce que je m'étais lassée de lui mais parce que c'est une relation qui me brûle à petit feu. De plus, j'ai l'impression que le temps passé avec lui et le reste (les 99%) sont comme deux mondes différents et indépendants. Dans mon monde sans lui j'ai rencontré quelqu'un de génial et je pense qu'il peut y avoir quelque chose. La plus grande différence c'est que lui est là ! Et-ce encore une illustration de mon syndrome et vais-je aussi rompre au bout de très peu de temps si jamais je choisis le nouveau au lieu de mon homme de 4 mois qui soit dit en passant ne peut imaginer la vie sans moi. Bref, je me sens perdue !


Au secours !

Je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout ça... Peut-être parce que je voudrais savoir si je suis seule à "souffrir" de cette tendance Peut-être parce que je voudrais que l'on me rassure ou qu'on me donne des conseils. Je ne suis certainement pas la seule à avoir la tête en bouillie à cause d'une histoire de coeur mais l'homme est ainsi fait qu'il a besoin de se sentir au milieu des autres, de comparer ses expériences, de les partager. Alors, qui sait, je dois être un être humain tout ce qu'il ya de plus banal. Mais si jamais vous avez l'impression de fonctionner de la même façon, pourriez vous m'en faire part ?
N'en concluez pas que je suis quelqu'un de profondément dépressif parce qu'il n'en est rien, juste un petit peu perturbée par les événements actuels de ma vie sentimentale...
Gros zibous à tous et merci de votre courage si vous m'avez lue.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
Re: Le syndrome de Don Juan
Posté par lametisse au yeux de braise le 13/01/2006 22:10:40
slt je voulais te dire ke moi aussi je vis un peu ton histoire!!!
moi "mon cheri" habite en algerie et moi en france et on se vois tout les ans!!
malgre la distance je l'aime et j'arrive pas a l'oublier et c'est tres dur mais g confiance en lui!!!
il me manke bcp, tu peut pas imaginer!!
c vrai des fois jaimerais casser mais jarrive pas c trop dur alors g un conseil a te dire!!!
si tu l'aime ecoute ton coeur et rien que ton coeur bpn cpurage
Re: Le syndrome de Don Juan
Posté par °oo mimie oo° le 10/01/2006 20:05:13
Coucou, je suis un peu dans le meme cas enfin c un peu different...j'ai un copain depuis 5 mois bientôt qui vit tres loin de moi...on s'est vu peut etre que une ou deux fois, mais on s'aime tellement que on ose pas se lacher, o nve vire qqch de concret mais la les bases tiennent pas...entre temps j'ai eu lbeguin pour un ami, mais c passé...enfin voila...sauf que a ta difference, mes parents sont contre notre relation paske ila 4 ans de plus que moi, et sa plé pas a mes parents...jredoute le jour ou il se connaitrons, enfin bref...voila, donc tout cva pour dire que ne casse pas avec ce mec meme si loin des yeux loin du coeur, ilt aime et te fé confiance.voila bonne chance
Re: Le syndrome de Don Juan
Posté par nizolea le 09/01/2006 10:28:25
tu vois wetkiss, j'ai jamais été capable de sortir avec qqun en me disant que ct "juste comme ça", ou juste pr une soirée, histoire que ma langue se sente moins seule, lol..mais meme pr une histoire arrangée par des copines, avec un mec qui faisait du velo en competition et ne faisait qu'en parler (j'apel ca un mec barbant) j'ai reussi à y croire un moment.. j'ai besoin d'une nouvelle legende à chaque fois.
maiiiis je sais, c pa moi ki é ecrit cette histoire, je dis simplement ça car je pense que larusse a ce meme côté princesse, encore vassale certes, mais aspirant à autre chose..
Re: Le syndrome de Don Juan
Posté par wet.kiss1 le 08/01/2006 23:57:47
je pense ke jai le mm problème ke toi, un pbm ki nous frustre ki nous énerve ki nous fai souffrir ms kontr lekel on ne peu rien.Tout dépen de celui ki est en face de nous.Je pens kon veu tro se précipiter a trouver kk1 avc ki voir lavenir,on brul pt des étape,en tt k on croi etre bien pour se rendre compte +tar kon ne l'est pa.c p-t du a kk1 de cher kon a perdu é kon voudrai retrouver a traver dotr..dé foi ça passe, des foi ça casse.courage,on fini par trouver kk1 de bien
Re: Le syndrome de Don Juan
Posté par larusse le 08/01/2006 16:27:13
Merci à chacun d'entre vous pour vos réponses. merci d'avoir pris un chouilla de votre temps pour me faire part de ce que vous pensez de tt ça.
Nizolea, ce que tu dis me rassure carrément parce que je dois te dire qu'à force je commençais à me sentir un peu garce comme tu le dis, tout en sachant que je ne le suis pas... Ton histoire montre que rien n'est sans espoir et puis je dois dire que je crois que je peux y arriver aussi. Je suis avec un mec depuis un mois et j'ai décidé de résister à toute tentation d'aller voir ailleurs (soit dit en passant, je n'ai jamais été infidèle !) et honnêtement pour le moment ça marche ! Maintenant je ne dirais pas que c'est l'homme de ma vie mais je me sens bien avec lui. Je suis tentée par d'autres mecs ms j'essaie de pas y penser...
MERKI !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
Publié le 05 janvier 2006
Modifié le 10 décembre 2005
Lu 4 083 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143