Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le Tour de France 2006

Le premier Tour de France sans Armstrong depuis longtemps nous réserve de belles surprises... Voyons lesquelles...


À l'occasion de la présentation des courses cyclistes organisées en 2006 par A. S. O., Jean-Marie Leblanc, directeur général délégué d'A. S. 0. Et Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, ont annoncé l'invitation des équipes Agritubel et Comunidad Valenciana pour le prochain Tour de France. La formation française, qui comptera sur son leader Juan-Miguel Mercado, déjà vainqueur d'étape sur la Grande Boucle en 2004 (Lons-le-Saunier), et le groupe espagnol notamment mené par Ruben Plaza, 6ème du classement général de la Vuelta en 2005, se joindront aux vingt équipes déjà engagées. Sachant qu'aucune autre invitation ne sera attribuée, le peloton qui s'élancera de Strasbourg le 1er juillet sera donc composé de 22 équipes, soit 198 coureurs au total.

Les 22 équipes retenues
AG2R Prevoyance
Agritubel
Bouygues Telecom
Caisse d'Epargne - Illes Balears
Cofidis crédit par téléphone
Comunidad Valenciana
Credit Agricole
Team CSC Davitamon – Lotto
Discovery Channel Team
Euskatel – Euskadi
FDJeux. Com
Gerolsteiner
Lampre
Liberty Seguros Würth Team
Liquigas Team Milram
Phonak Hearing Systems
Quickstep
Rabobank
Saunier Duval – Prodir
T-Mobile Team


Les chiffres du tour

4 500 personnes : organisation, groupes sportifs, médias, partenaires, caravane publicitaire, prestataires.
2 200 véhicules (200 véhicules à l'échelon course et 135 camions en Zone Technique à l'arrivée).


Organisation
* 60 permanents d'A. S. O.
* 219 vacataires (dont 15 personnes assurant le service médical)
* 333 personnes pour 23 prestataires
* 14 personnes assurent le service médical
* 1 200 lits réservés chaque jour pour l'organisation et les groupes sportifs

Coureurs
* 189 coureurs (21 é, quipes de 9 coureurs)
* 300 accompagnateurs
* 17 membres du collège des commissaires
* 3 cuisiniers italiens

Sécurité
* 45 gardes républicains motocyclistes
* 10 policiers composant la mission police permanente du Tour
* 13 000 gendarmes
* 9 000 policiers et CRS mobilisés
* 3 000 fonctionnaires du Ministère de l'Équipement

Médias et diffusion TV
* 1 900 (dont 1 000 présents sur toute la durée du Tour) journalistes, photographes, consultants, cameramen, et réalisateurs
* 1 410 techniciens ou chauffeurs
* 311 journaux ou agences de presse (dont 89 français)
* 45 agences photos
* 103 radios (nationales : 8 françaises / 29 étrangères – locales : 66 fraçaises et étrangères)
* 555 médias différents représentants 33 pays présents sur l'épreuve
* diffusion dans 184 pays par 76 chaînes (dont 43 diffusent l'intégralité du direct de la course)
* 2 965 heures de diffusion dans le monde (40% direct - 31% résumé - 25% news)
* 2,8 milliards de contacts TV en Europe
* 35 km de câbles en zone technique

Internet
* 200 millions de pages vues

Spectateurs
* entre 12 et 15 millions de spectateurs sur les bords de la route
* 65% hommes - 35% femmes
* 73% de moins de 50 ans
* 44% de moins de 34 ans
* 76% de spectateurs français et 24% d'étrangers
* 60 nationalités différentes recensées

Partenaires commerciaux et Caravane Publicitaire
* 28 partenaires commerciaux et techniques
* 1 100 personnes dont 500 caravaniers
* 180 véhicules dans la caravane publicitaire
* 38 marques représentées
* 10 à 11 millions de cadeaux distribués

Parcours
* 36 villes étapes et 580 communes traversées


Les aspects sportifs

Le parcours
Du samedi 1er au dimanche 23 juillet 2006, le 93ème Tour de France comprendra un prologue et 20 étapes pour une distance d'environ 3 600 kilomètres.

Ces 20 étapes se décomposent comme suit :
* 9 étapes de plaine,
* 5 étapes de moyenne montagne,
* 4 étapes accidentées,
* 2 étapes contre-la-montre individuel,

Les particularités de l'épreuve
* 3 arrivées en altitude,
* 2 journées de repos,
* 116 kilomètres contre-la-montre individuel (prologue inclus),
* 22 cols de 2e, 1re et hors catégorie seront escaladés,
* 9 villes étapes inédites : Obernai, Saint-Grégoire, Saint-Méen-le-Grand, Cambo-les-Bains, Val d'Aran - Pla-de-Beret, Montélimar, La Toussuire Les Sybelles, Saint-Jean-de-Maurienne, Antony
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Le Tour de France 2006
Posté par nannok le 01/07/2006 12:31:20
tu oubli de dire que Francisco Mancebo a pris sa retraite, bizarre...puis c'est aussi bizarre que cette affaire est mis au grd jours au moment du 1er tour de France sans Armstrong....
Re: Le Tour de France 2006
Posté par kukula le 30/06/2006 18:43:59
Après Jan Ullrich et Oscar Sevilla, écartés par leur équipe T-Mobile, c'est au tour d'Ivan Basso et de Francisco Mancebo de se faire suspendre vendredi par CSC et AG2R. Ils ne participeront pas à la 93e édition du Tour de France, qui s'élance samedi de Strasbourg. Tous sont soupçonnés de dopage après le démantèlement en mai d'un réseau espagnol d'autotransfusions.
Rattrapés par les soupçons
L'Italien Ivan Basso, l'Allemand Jan Ullrich, les Espagnols Oscar Sevilla et Francisco Mancebo devaient participer à partir de samedi à la 93e édition du Tour de France, qui s'élance de Strasbourg. Mais tous ces grands noms du cyclisme mondial ont été rattrapés par les soupçons de dopage qui pèsent sur leurs épaules depuis le démantèlement, en Espagne, d'un réseau d'autotransfusions en mai dernier. Le directeur sportif de la formation T-Mobile, le Belge Rudy Pevenage, fait également les frais de l'enquête de la justice espagnole, et ne participera pas à l'édition 2006 de la Grande Boucle.

«En raison des documents que nous a fournis la direction du Tour, nous considérons qu'il est impossible de continuer à travailler avec ces trois personnes», a estimé Christian Frommert, le porte-parole de T-Mobile, faisant référence à l'éviction d'Ullrich, Sevilla, et Pevenage. Le code éthique signé par les équipes stipule qu'elles doivent retirer préventivement tout coureur impliqué dans une procédure judiciaire liée au dopage. Ce sont pourtant bien les organisateurs de la petite reine qui ont annoncé la suspension de Basso et Mancebo, avant que leurs équipes respectives (CSC et AG2R) ne s'alignent sur la décision de la direction de course.


Le peloton s'élancera sans vainqueur
Avec l'éviction d'Ullrich, c'est le seul vainqueur de la Grande Boucle (en 1997) engagé cette année qui disparaît du peloton. L'Allemand faisait partie des grands favoris de l'édition 2006, tout comme l'Italien Ivan Basso de la CSC, vainqueur du Giro en mai dernier.

L'ancien champion Bernard Hinault, qui travaille maintenant dans l'organisation de la compétition dans le domaine des relations publiques, estime que «15 à 20 personnes» pourraient être interdites de Tour. «Le dopage n'est pas généralisé [dans le cyclisme], et sur 400 ou 500 coureurs professionnels, il y en a 50 qui sont dans cette opération» a déclaré sur l'antenne d'RTL le quintuple vainqueur de la Grande Boucle. «J'attends qu'on fasse le ménage. Ces gens-là ne sont pas désirables dans le Tour de France, même les favoris, il n'y a pas de passe-droit» a-t-il conclu.
Re: Le Tour de France 2006
Posté par nannok le 15/06/2006 11:44:54
"de belles surprises... Voyons lesquelles..." je ne vois pas ou elles sont?
L'article est bon, il présente bien l'épreuve mais une présentation des différents favoris aurait pu être faite.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 15 juin 2006
Modifié le 09 juin 2006
Lu 2 574 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲