Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le viol

Après voir subit un viol le plus dur est d'en parler à quelqu'un, famille, police ou un médecin. Cela est difficile, car la plupart du temps on se sent coupable et on a honte...


Que faire en cas de viol ?
Après voir subit un viol le plus dur est d'en parler à quelqu'un, famille, police ou un médecin. Cela est difficile, car la plupart du temps on se sent coupable et on a honte.
Mais il faut en parler le plus vite possible, car il est important de retrouver le violeur pour qu'il ne puisse plus faire de nouvelles victimes. Surtout on ne doit pas croire que ne pas en parler nous aidera à oublier, c'est plutôt le contraire si on se referme sur soi, on aura peur chaque fois qu'on se retrouvera seule ou en présence d'un homme, puis on n'aura plus confiance en personne même pas en nous-mêmes.
Après avoir parler que va-t-il se passer ?
Juste après l'agression, on doit absolument téléphoner ou se rendre à la police. On sera prise en main par quelqu'un de compétent qui saura nous rassurer et nous aider. La police, nous emmènera chez un médecin ou à l'hôpital pour constater les diverses lésions subies lors de l'agression : bleus, griffures, plaies, lésions sexuelles et, surtout, prélèvement de sperme pour identifier l'agresseur. Il est extrêmement important de ne pas se laver tant que des examens gynécologique n'ont pas été faits. Sinon, se serait bien de mettre la lingerie et les vêtements qu'on avait mit le jour du viol, cela peut être décisif pour identifier le violeur.
En dehors des soins, les médecins nous prescrira la pilule du lendemain, si on ne prend pas la pilule. Il nous donnerons également un traitement antibiotique contre d'éventuelles maladies sexuellement transmissibles et il nous prescrira aussi un test de dépistage du sida, qui se renouvellera quelques mois plus tard. Puis, pour finir, on nous donnera un certificat médical indispensable pour pouvoir porter plainte.


La plainte :
Le mieux, c'est qu'on aille accompagnée car il va nous falloir beaucoup de courage. Cela peut prendre plusieurs heures. On nous demandera tous les détails, Les menaces, les conditions du viol, l'heure, les gestes...
Une fois la plainte enregistrée, on devra la signer, mais avant on relira et si on veut changer quelque chose, on ne doit pas hésiter.
Par mesure de sécurité, on peut demander à ce que notre nom et adresse ne soient pas communiqués, de cette manière l'agresseur ne pourra pas nous identifier grâce à son avocat qui aura toutes les informations. Si on doit porter partie civile, on se fera domicilier chez des amis ou un avocat.


C'est quoi être partie civile ?
Lorsqu'on dépose plainte, on est témoin, par contre si on porte partie civile, on devient victime et on peut demander des dommages et intérêts. Cela nous permet de prendre un avocat et d'avoir accès au dossier préparatoire au procès (dossier d'instructions). De cette manière, on pourra savoir les arguments que la défense du violeur. Si on ne veut pas se présenter seule, on peut demander à être accompagnée par une association de lutte contre le viol. Une procédure est très longue (deux ans) et c'est important d'être entourée pour avoir le courage d'aller jusqu'au jugement.


Qui sont les violeurs ?
L'adolescent
Si c'est notre copain, et qu'on ne porte pas plainte, il ne trouvera ça pas grave et que c'est une démarche logique. Il confondra sexualité et violence, virilité et viol. Si son viol n'est pas dénoncé, il pourrait devenir, une fois adulte un violeur chronique.

L'adulte
Il jouera sur le chantage affectif, qu'il soit de la famille ou de l'entourage, il voudra exercer une autorité sur nous dominer tout en gardant son image de marque. Mais il sait très bien ce qu'il fait.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Le viol
Posté par malise36 le 20/08/2004 07:47:48
je susi désoler pour vous les filles, qui se sont fait violés. J'ai lu l'article, et on en parle dans les journaux en ce moment, et je le lis. Je trouve sa dégueulasse de faire ça. Putain, je en comprend pas ceux qui pensent faire ça. Moi, je ne pourrais plus vivire si on me violé, alors, je souhaite dire aux filles, que c'est bien se que vous avez fait (en parler).
Quand je voit, que meme maintenant ça se fait aussi dans les lycées, ça me répugne.
Bon courage les filles.
Bisous
Re: Le viol
Posté par boye le 20/08/2004 07:47:48
g subi la meme chose k toi klodya mé pendant 10 ans ce né k depui le moi d juin k tt ma famille est au courant de ce k mon oncle ma fai!c dur de le dire il ma fallu laide de mon cpe et de mon medecin scolaire!
Re: Le viol
Posté par lydia-14 le 20/08/2004 07:47:48
je répare ma faute...j'ai oublier de dire...je trouve ca super cool comme artique...pas avoir été violer
Re: Le viol
Posté par lydia-14 le 20/08/2004 07:47:48
je trouve ca super cool parce que j'ai deja été violer...et moi je ne savais po comment agir...j'ai garder tout ca en moi durant lage de 5ans jusqua lage de 12ans...il a arreter de me violer a lage de 12ans,,,penser y la,,,et lorsque g porter plainte jme suis rendu conte qui y avais 6autre de mes cousine qui étaient victimes....c dégeulasse..un vieux crisss...pervers....
Re: Le viol
Posté par quanta le 20/08/2004 07:47:48
les agressions sexuelles sont des viols !!!!!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Publié le 22 juillet 2002
Modifié le 22 juillet 2002
Lu 2 603 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲