Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le voisin

Une petite histoire assez passionnante que je vous laisse découvrir.


Marie Helena ouvrit lentement les yeux. Sa vue s'éclaircit peu à peu et elle put distinguer sa montre de chevet. Elle lut sur le cadran 5h30 et poussa un soupir de découragement avant de se lever. Quand elle posa ses pieds sur le sol, le froid glacial des carreaux fit frissonner son corps, elle alluma l'abat-jour et chercha ses sandales afin d'aller prendre un bain. Ses dernières se trouvaient en bas du lit. Elle les saisit et les enfila. Ensuite, elle se dirigea vers la salle de bain où elle fit sa toilette avec de l'eau froide pour faire disparaître les dernières traces de sommeil. Quand elle eut finit, il était 6h15. Elle ouvrit son armoire et chercha attentivement une tenue pour sa journée. Elle opta finalement pour un tailleur couleur chocolat qui allait mettre son teint clair en valeur. Pour la chaussure son choix se porta pour une paire d'escarpin en croco noire. Quand elle eut terminé, elle pris son sac à main et sortit de sa chambre. En longeant le couloir, elle s'arrêta quelques instants devant la porte de sa sœur pour voir si elle était debout. Elle la trouva encore sous l'emprise du sommeil. Elle décida d'aller se faire un bon café avant de venir la réveiller. Dans la cuisine, elle alluma la cafetière et se prépara une tasse de nescafé. Elle se dirigea ensuite vers la chambre de sa sœur et ôta le drap qui recouvrait son corps. Jocelyne, c'était le nom de sa sœur, étouffa un bâillement et chercha à reprendre son drap. Marie Helena la regarda avec tendresse et lui murmura :
- Tu devrais être dans la douche depuis un bon bout de temps Josie.
- Laisses moi encore un peu de temps Mama.
- Je sais que lorsque tu veux m'amadouer, tu me donnes ce petit surnom.
- Je ne veux pas t'amadouer de toutes les façons les cours commencent à 9h ce matin parce qu'on à EPS.
- Ce n'est pas une raison, tu peux étudier au lieu de paresser, tu sais que tu passes le BAC cette année
- Bon ça va, je me lève, et ceci dit, elle se redressa et posa ses pieds sur le sol. Hé ! Mama dit-elle avant que Marie Helena ne sorte.
- Oui chérie, qu'est ce qu'il y a ? Interrogea sa sœur.
- Tu savais qu'on savait un nouveau voisin ?
- Comment cela ? S'étonna Marie Helena.
- La famille Konan a déménagé, un monsieur les a remplacé. La rumeur dit qu'il serait directeur d'une grande entreprise et qu'il serait super beau.
- Ah bon ! Répondit seulement Marie Helena en sortant.
Sa sœur la suivit aussitôt et lui dit :
- Cela ne te dit rien !
- Pourquoi me demandes-tu cela ?
- Parce que je trouve que tu es très seule depuis que Henri t'a quitté
- Ecoutes moi bien petite sœur parce que je ne le répéterai plus, je ne veux plus entendre parler d'Henri, plus jamais.
- Très bien je ne parlerai plus de lui mais avoues qu'avoir un homme dans ta vie te ferais un grand bien tu ne trouves pas ?
- Je ne veux plus d'homme dans ma vie je préfère ma consacrer à toi car tu es tout ce que j'ai de plus précieux au monde ne l'oublies pas
- Tu verras que lorsque tu tomberas de nouveau amoureuse tout ceci sera de l'histoire ancienne.
Après la discussion avec sa sœur, Marie Helena se rend dans la cuisine pour prendre son café. Elle le savoure tout en pensant à ce que sa sœur vient de lui dire. Ainsi, elles avaient un nouveau voisin. Elle se demandait si cet homme allait venir se présenter à elles comme l'avait fait les Konan. Ils partageaient quand même le même palier. Elle termina son café, laissa un mot sur la table pour sa sœur et sortit de son appartement.
Quand elle se retrouva dans le couloir, elle tâtonna à la recherche de l'interrupteur qui lui permettrait de voir où se situait l'ascenseur. En cherchant l'interrupteur, elle percuta une masse sur le sol. De peur elle, elle hurla pour alerter sa sœur même si elle savait que cette dernière de la douche ne percevrait absolument rien de ses cris. La masse qu'elle avait percutée se mit à grogner et ensuite à aboyer. Des aboiements qui glaçaient le sang. Elle recula donc, essayant de garder un semblant de sang froid tout en tentant d'atteindre sa porte. Mais sa fuite s'arrêta nette quand la porte u nouveau voisin s'ouvrit grandement laissant voir un homme gigantesque. Il était torse nu et avait les reins ceint d'une serviette blanche qui lui arrivait à peine au genou. À cause de la faiblesse de la lumière de l'appartement voisin, elle n'arrivait pas à apercevoir le visage de l'homme qui se trouvait en face d'elle. Ce dernier semblait la fixer, il dit ensuite avec une voix légèrement rauque :
- Désolé de vous avoir effrayer madame. Il se tourna ensuite vers la masse qui avait cessé d'aboyer et lui murmura avec tendresse :
- Vilaine petite tu as fait peur à la dame allez viens voir papa.
Marie Helena regarda avec étonnement la masse si menaçante se jeter sur le voisin avec amour, lui léchant avec passion le visage. Elle fut attendrit par ce spectacle et décida de leur laisser un peu d'intimité. Elle profita donc de la lueur de l'appartement pour distinguer l'ascenseur et l'utiliser.
Dans la cage de fer, Marie Helena repris son souffle. Cet homme était étonnant et attendrissant à la fois. Et même si, elle n'avait pas vu son visage, elle sentait que c'était quelqu'un de bien. Quand elle arriva au réez de chaussée, elle salua le portier qui lisait son journal et sortit de l'immeuble.
Elle se dirigea ensuite vers sa Toyota accord de couleur noire afin de s'y installer et de se rendre au bureau.
Ce qu'elle ne savait pas c'est qu'au-dessus d'elle précisément au dernier étage de l'immeuble se trouvait un homme à la carrure gigantesque qui l'observait. Cet homme n'était autre que le nouveau voisin qui était très étonné de l'attitude que sa voisine venait d'adopter.
Cet homme regarda la voiture s'éloigner avant de retourner à l'intérieur de son appartement. En face de lui sa chienne le fixait avec beaucoup d'étonnement. Peut être qu'elle n'avait jamais vu son patron aussi impressionné par une femme.


La deuxième rencontre

Marie Helena arriva avec trente minutes d'avance à son lieu de travail. Elle se dirigea tout de suite vers son bureau et lorsqu'elle referma la porte derrière elle, elle alluma aussitôt son Split. Ensuite, elle retira la veste de son tailleur et s'installa en face de ses dossiers. Elle alluma son ordinateur et vérifia dans l'agenda la liste des visites qu'elle devait recevoir ce matin ainsi que les sujets que chacun d'eux venait aborder. Elle était en train de potasser le deuxième dossier lorsque son collègue Marc entra. Il s'installa en face d'elle et lui demanda en riant presque :
- Comment as-tu passé ta nuit ?
- Très bien répondit Marie Helena en continuant de consulter ses dossiers.
- Je n'ai pas l'impression que ta nuit s'est bien passée avec ces poches que tu sa sous les yeux.
- Je ne me sens pas bien mais j'ai bien dormi et maintenant si tu n'as rien d'autre à faire j'aimerais travailler
- J'ai l'impression que tu me mets à la porte Marie
- Je ne te mets pas à la porte mais j'ai pris du retard et j'aimerais le combler alors s'il te plait laisse moi travailler.
- Très bien Marie, je viendrai te voir à midi dit-il en se levant. Lorsqu'il arriva à la porte, il lui dit :
- Au fait tu savais que la boite avait fait un nouveau patron ?
- Je ne savais pas répondit Marie Helena en relevant la tête, alors le boss n'est plus là ajouta t-elle.
- Non il est parti ce week-end pour le Mali, il va nous manquer ce vieux fou
- Tu as raison, dis-moi ce nouveau patron est jeune ou vieux ?
- Il est jeune ma belle et d'après la rumeur très stricte de toutes les façons nous le verrons demain soir à la cérémonie de présentation
- Quelle cérémonie ? S'étonna Marie Helena.
- Toi tu n'es jamais au courant de rien dans cette boite. Il y a une cérémonie demain soir à l'hôtel ivoire, tous les employés doivent être présents et la tenue de soirée est obligatoire.
- Je ne peux pas me dérober ? Demanda Marie Helena en souriant
- Pas du tout parce que je vais venir te chercher
- Pas de problème parce que je suis curieuse de connaître l'identité de ce nouveau PDG.
- Bon on est à midi bonne journée
- A toi de même Marc.
Quand Marc fut parti, Marie Helena se remis au travail pour être prête lorsque le premier client sera là.
Devant la société, un homme de haute et massive carrure descendit d'une Peugeot 605. Il était vêtu d'un costume sombre de très belle coupe. En se dirigeant vers l'entrée de la société, il fut interpellé par un jeune homme habillé à peu près de la même manière que lui. Il attendit que le jeune arrive à sa hauteur avant de le saluer :
- Comment vas-tu jeune homme ? Dit-il un sourire sur les lèvres.
- Arrête de m'appeler jeune homme Ben, je suis plus jeune que toi de seulement 2 mois.
- Je sais, tu me répètes depuis très longtemps ce refrain. Alors qu'est ce que tu es venu faire ici ?
- Je suis venu transférer de quelques billets verts.
- Le petit a grandi, on dirait.
- Arrête de me fatiguer et entrons dans ton nouveau sanctuaire.
- Qui t'a mis au courant ? Demanda Ben en le regardant avec étonnement
- Toute la ville est au courant de cette transaction qui est celle de l'année
- Bon sang ! Les nouvelles vont vite ici
- Effectivement, bon on a assez discuté, Marie Helena risque de se fâcher si je tarde
- Qui est Marie Helena ?
- L'une de tes employés, elle est la comptable VIP le plus fiable de cette boite.
- Très bien, je t'accompagne là-bas et ensuite, je monte.
Ils se dirigèrent tous les deux vers l'entrée du bâtiment et pénétrèrent au sein de l'entreprise. Dans le hall tout le monde les regardait avec étonnement. Les femmes étaient déjà sous le charme du nouveau patron. Elles le regardaient avec convoitise. Ils quittèrent enfin le hall et prirent un escalier qui les emmenèrent à une petite salle d'attente qui donnait face à un bureau.
- C'est ici dit le jeune homme en s'arrêtant
- Pourquoi est ce que tu t'arrêtes Michel ? Demanda Ben, j'aimerais connaître cette Marie Helena
- Maintenant, tu ne veux pas attendre de la rencontrer à la réception ?
- Non je veux la connaître maintenant insista Ben
- Bon comme tu insistes allons y murmura Michel en ouvrant la porte.
Marie Helena était en train de consulter son sixième dossier quand le porte de son bureau s'ouvrit sur Michel Bornou son premier client. Elle se levait pour l'accueillir lorsqu'elle aperçut un homme derrière lui. Sous le choc elle resta assise. Michel lui sourit et dit après lui avoir fait la bise :
- Bonjour Marie, je te présente le sieur Ben Soumaho, c'est ton nouveau patron. Et à Ben, il dit : je te présente Marie Helena Béckro
- Je suis enchanté de vous rencontré Mademoiselle répondit Ben en la regardant dans les yeux et en serrant longuement sa main, j'espère que vous vous êtes remise de l'événement de ce matin
- Oui je me suis remise merci bredouilla Marie Helena en retirant sa main
- Vous vous connaissez ? Demanda Michel avec étonnement
- Oui répondirent-ils en cœur. Marie Helena regarda l'homme qui se tenait en face d'elle avec un sentiment d'inquiétude. Elle se tourna ensuite vers son client et souriant elle lui dit :
- Vous êtes en retard Michel, je suis là depuis un bon bout de temps
- Je sais désolé, mais mon vieil ami et moi on avait beaucoup de chose à ce dire
- Pas de problème, bon installez vous pendant que je vois de côté votre ami.
- Pas de problème je ne suis pas particulièrement pressé.
Marie Helena sortie accompagné de son nouveau patron et le regarda dans les yeux quelques secondes avant de déclarer :
- monsieur Soumaho, avec tout le respect que je vous dois, j'aimerais que vous oubliiez que nous nous sommes rencontrés ce matin, cet événement est assez dégradant pour ma personne de plus vous êtes le nouveau PDG, je n'aimerais pas qu'on me prête certaine relation qui n'existe pas.
- Je ne sais pas ce qui vous inquiète vraiment mademoiselle Béckro, est ce le fait que vous sentez qu'entre vous et moi le courant passe énormément ? Ou bien la peur d'être le sujet des potins de l'entreprise
- J'aimerais que les choses soit bien clair s'indigna Marie Helena, aucun courant ne passe entre nous et j'aimerais que vous vous mettiez cela dans la tête
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Le voisin
Posté par joel_desoiseaux le 08/06/2006 21:14:47
je suis super heureux que cette story vous plaise, sincèrement et je vous rassure tout de suite: il y a une suite, elle ne tardera pas rassurez vous et elle sera... oups j'allais tout devoiler, je vous laisse mariner
merci encore
Re: Le voisin
Posté par elz4 le 07/06/2006 22:45:11
Mouarf...
Et la suite??
elle la vends sa toyota????
Re: Le voisin
Posté par khawla le 07/06/2006 19:40:23
je crois qu'il faut pas mettre de suite pour que ça reste original ... je deconne il nous faut une suite ...
Re: Le voisin
Posté par luly le 07/06/2006 17:00:33
il ya une suite, je suis sûre qu'il ya une suite?!!!!!!(f)
Re: Le voisin
Posté par sylphide24 le 07/06/2006 13:22:48
Bin et la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite ???? :'(
enfin, cette histoire est vraiment bien ^^ c original et c'est pas souvent que je lis ce genre d'histoire lol
continu comme ca pour nous donner une suite ;-)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 07 juin 2006
Modifié le 12 avril 2006
Lu 871 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲