Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les abysses

Reflexions sur la société daujourd'hui...


Je suis dans un abysse profond si je sors je meurs si je reste je meurs, c'est alors que mon cœur semplit damertume, je ne peux plus lever les yeux au ciel sans penser, penser à tout ce que jai laissé derrière moi tout ce qui mattend encore comme souffrance et déception. Vient alors la nuit, seule période où après avoir endurer les pires maux je peux enfin me reconstruire une autre vie, ma vie celle que jimaginais quand jétais petite encore innocente encore insouciante à lage ou je pensais que tout mes rêves pouvaient encore se réaliser. Vient après cette période pleine de tendresse, celle de ladolescence o combien vengeresse, à ce moment jai compris enfin que la vie ne serait quun enchaînement de fait mornes et quotidien car quand la routine croise votre chemin, c'est en est fini des espérances et gloires passées. Condamnée a vivre dans un monde virtuel, afin de combler les déceptions immenses qui saccumulent encore et encore. Passer le présent à préparer le futur, mais quel futur ? Quand ou comment car qui peut prédire avec certitude ou serons nous demain. Nest ce pas bien la un triste raisonnement. Ne sétonne t on pas après que tant de gens sombrent alors dans lalcool, la drogue et la débauche pour pouvoir tromper le temps qui passe, pouvoir sévader le temps dune gorgée, dun soir. Pour pouvoir oublier toutes les charges, les responsabilités qui croulent sous leur épaules. Pourtant cette vie ils ne lont pas choisis. On la choisi pour eux, on les a manipulé depuis le début, depuis leur tendre enfance en calculant, prévoyant tout pour que rien ne soit laissé au hasard. Leur donné cette impression de liberté pour pouvoir mieux ensuite les encastrés.


Du fond de mon abysse, jobserve, jobserve encore et encore car je ne peux plus faire que ça. A la fois Tout et Rien, je ne peux pas mourir mais je nai plus la force de vivre., et voyez vous cest tellement plus confortable du fond de mon abysse, si glaciale, fut elle son silence mest préférable à lhypocrisie des mortels. La lune me couvre de son croissant bienveillant, au loin les étoiles scintillent. Dautres univers, galaxies, modes de vies que je ne verrai jamais, après être naît ignorante je mourrais ainsi. Le front déjà barré par les soucis à un age ou on ne lon s'occupe point des tracas de la vie. Un profond sentiment damertume m'envahit nétais je pas censé être à la fleur de ma vie au lieu "daller cueillir les roses de la jeunesse" je mévertuais a refaire le monde seule dans mon abysse. Je dis "mon" car au fil du temps je me la suis appropriée mais dautres personnes sont passés avant moi, se sont posés alors les mêmes questions que moi, voilà le sort réservé au reclus du systèmes, les marginaux, anti sociaux appeler comme il vous plait. On leur a donné tant de noms pour les discréditer aux yeux de la majorité. Les discréditer eux et leurs idées, voilà le sort réservé aux personnes qui ont commis lerreur de penser.


La brise fraîche soulève ma mèche. Mèche rebelle me dirais vous mèche tout court vous répondrai je. Rebelle est un bien grand mot et ce qui se proclame de cette nature la, ne sont alors que de vils renégats. Car on ne devient pas rebelle on lest ou on ne lest pas. Combien de fois vous êtes vous fait passer pour tel, perpétrant en ce nom bons nombres dactes criminels qui incomberont aux rebelles, les vrais sur qui vous essayez de jeter le discrédit aux yeux de la population. Les libres penseurs, chercheurs et philosophes ne font pas bon ménage avec tyrans et dictateurs.

Cest mon premier article alors svp soyez indulgents j'etais dans une mauvaise passe quand je lai écrit, et en ft je crois pas trop que ça soit vraiment un article mais plutot une petite histoire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: Les abysses
Posté par windowman le 31/12/2005 13:23:56
Beaucoup de fautes d'orthographe, mais qui ne parviennent pas à dissimuler une aisance à écrire et à communiquer très prometteuse. Les idées sont elles aussi très prometteuses, étant donné ton âge. Moi qui fréquente beaucoup de jeunes de ton âge, je suis heureux que tu me montres que certains sont capables d'une pensée aussi lucide, d'une expressivité aussi efficace. Pour le fond, je me fâche un peu : oui, naturellement, sans aucun doute et sans équivoque, le monde est pourri et nos sociétés courent à leur perte, et notre espèce fait n'importe quoi. Seulement, non, je ne suis pas d'accord avec la vision paranoïaque que tu affiches. Cette façon de se positionner en victimes face à de grands méchants organisés qui veulent notree perte est par trop simpliste : nos dirigeants voient midi à leur porte quand ils nous entraînent vers le crépuscule, mais eux-mêmes pensent sans doute qu'ils n'ont pas le choix. A tous croire que c'est rop tard, qu'on n'a plus le choix, et que l'ennemi est trop fort, on baisse les bras, on se résigne. Le fatalisme est la raison des lâches et des désespérés. Lâcheté comme désespoir sont les chemins du malheur et de l'autodestruction. Il ne faut pas baisser les bras. Faire ce qu'on peut quand on peut et tâcher d'être heureux : voilà une ligne d'action glorieuse pour notre époque : faire ce qu'on peut quand on peut ! Pas lever une armée ou changer tout seul la face du monde, non, mais tenter de faire évoluer les mentalités autour de soi, faire des actions justes qui améliorent le quotidien, et être heureux pour faire rejaillir le positif sur le monde. Voilà selon moi les clefs de la vie.
Ma foi, cela n'engage que moi...
Re: Les abysses
Posté par flougaussien le 15/05/2005 11:57:23
Ta remarque m'inspire, chandlermbiing. C'est terrible car il n'y a personne à punir. Pas de gros méchant comme dans "Le roi lion" ? Avec le nez crochu, la voix nasillarde et l'air sournois ?
Re: Les abysses
Posté par chandlermbiing le 14/05/2005 18:27:21
bravo... une lucidité impressionante.
par contre je suis pas d'accord avec le "on les a manipulé depuis le début." je crois que les gens se sont enfermé eux même dans ce truc... N'oublie pas que l'humanité est un paquet de tâches, personne d'humain ne serait assez intelligent pour mettre en place, lui seul, un système comme celui la.
chaque personne y a apporté sa part sans jamais savoir le visage final.
Re: Les abysses
Posté par storm_y_breaker le 23/02/2005 16:36:19
salut , dsl d' avoir répondu si tard , vos commentaires m' ont tous ft plaisir aussi bien les critiques positives que négatives.
J'ai déja ecrit de petits textes différents de celui ci, mais avec du recul je n' en suis pas tres satisfaite. En fait lol , je voudrais aussi ecrire mon autobiographie mais à 14 ans c' est un peu trop tot
En fait je veux faire tellement de chose qu' à la fin je ne fais rien....

Merci à tous
Re: Les abysses
Posté par geena le 16/02/2005 19:13:00
désolée....j'aime pas du tout. 8(
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
L'auteur : Red Evil
28 ans, Paris (France).
Publié le 15 février 2005
Modifié le 24 janvier 2005
Lu 786 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲