Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les adaptations

Je vais vous parler des adaptations au cinéma des livres, connus ou non. Sont-elles un plus ? Ont-elles plus d'avantages ou d'inconvénients ?


Je vais commencer par voir les avantages des adaptations. Ceux-ci sont nombreux.
Tout d'abord, dans une société qui a de plus en plus de mal avec la lecture, porter les oeuvres littéraires sur grand écran permet de faire connaître les livres au spectateur sans que celui-ci soit rebuté par le nombre de pages, la petite écriture, le vocabulaire trop soutenu... Il connait l'intrigue et si celle ci lui a réellement plu, il peut alors tenter de s'attaquer au livre. Les adaptations "initient" donc à la lecture.
Maintenant, pour un public qui a déjà lu le livre, voir son adaptation permet de regarder l'histoire avec les yeux d'un autre, d'approcher le livre d'une manière différente : les détails que vous juger insignifiants sont peut-être importants pour un autre. Par exemple, dans l'adaptation de la Guerre des Mondes, Spielberg n'insiste pas sur la fin qui était fort rapide (selon moi). Or, Norman Spinrad la juge importante; il insiste beaucoup sur celle-ci dans la préface de la Guerre des Mondes, elle n'aurait peut-être pas été si rapide s'il c'était lui qui l'avait adapté.
Enfin, cela peut nous permettre de mieux se représenter un paysage, personnage ou autre qu'on a du mal à s'imaginer grâce aux images. La lecture est facilitée.


Les inconvénients

Car elles en ont.
Tout d'abord, les personnes qui se mettent à lire après avoir vu un film inspiré d'un livre sont désespérément rares. Les gens pensent qu'en allant voir des adaptations d'oeuvres littéraires, ils pourront connaître plus ou moins leurs classiques à moindre frais. Or cela est faux, car les adaptations ne sont pas toujours fidèles.
En effet, nous sommes dans un siècle tristement hollywoodien, où un film doit rapporter de l'argent, et donc satisfaire les spectateurs. Et pour cela, il faut que le film respecte une certaine recette, c'est-à-dire action, amour, effets spéciaux et un peu d'humour. Tout le reste doit être éliminé. Une telle attitude a pour effet d'enlever le plus souvent au livre ce qui fait sa richesse. Troie est le parfait exemple de l'"adaptation hollywoodienne" : l'Illiade était un livre à la fois épique (guerres) et tragique (les Hommes soumis aux Dieux). Peterson n'a gardé que l'épique. Pire, il a erroné l'histoire (Ménélas et Agamemnon, morts à Troie ? !). Le public, persuadé d'avoir affaire à une adaptation sérieuse, avale tout sans se poser de questions.

Ces erreurs, minimes sur des livres tels que les Mary Higgins Clark, Stephen King, et autres Harry Potter (quoique...), sont très graves sur de grands classiques comme Victor Hugo, Homère, Tolkien... Car les adaptations hollywoodiennes sont de plus en plus nombreuses pour un public qui lit de moins en moins.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Les adaptations
Posté par jordane1 le 27/02/2007 13:34:29
Bonjour!
Je suis désolée pour la longueur de l'article, je sais qu'il est un peu court, mais j'ai dû le taper alors que j'étais au CDI, j'avais donc moins de temps.
Je vais essayer de le retaper, mais je ne peux rien promettre, car je me trouve actuellement dans une période de préparation d'examens, à ajouter à des difficultés personnelles qui font que mon temps libre est très restreint. De plus, j'ai déjà d'autres projets d'article qui promettent d'être très longs. Tout ça pour dire que je vais essayer de refaire cet article, mais je ne promet rien.
A bientôt!
Les adaptations
Posté par jocelyncharles le 26/02/2007 15:50:46
Bonjour
bien que je partage votre opinion sur les adaptations, j´aurais aié que l´article soit plus long....en bref... pourvez vous refaire l´article? ( et pas une mauvaise adaptation please )
Re: les adaptations
Posté par jordane1 le 10/07/2006 13:24:15
Salut!
Désolée de ne pas avoir répondu plus tôt: problème d'ordinateur!
Merci pour vos commentaires, j'avais très peur que mon article ne plaise pas. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à penser que les adaptations ne sont pas forcément une bonne chose, je passe souvent pour une extraterrestre!
Perso, je n'ai vu que deux adaptations de M.Higgins Clark, j'ai été déçue par les deux, mais comme ce n'étaient pas de grosses productions je n'en ai pas tenu compte.
L'adaptation qui m'a le plus dégoûtée, c'est Troie de Peterson. En tant que fan d'Homère, j'ai trouvé que le film s'était trop éloigné du livre(Agamemnon qui meurt à Troie?!). J'ai aussi été déçue par le Retour du Roi que j'ai trouvé...un peu trop "hollywoodien".
C'est dommage que les réalisateurs s'éloignent autant des histoires d'origine, mais, à mon sens, ce qui le plus dommages, c'est que les gens lisent de moins en moins et fassent autant confiance aux films. J'ai une amie qui n'a lu aucun Harry Potter mais qui regarde tous les films. Or, elle n'a rien compris au troisième volet parce qu'il n'y avait aucune explication.
Merci encore pour vos commentaires.

Modifié le 10/07/2006 13:33:01
Re: les adaptations
Posté par mutos le 24/06/2006 07:23:37
Bonjour à tous,


En général, pour moi une adaptation me déçoit. En effet, lorsque l'on lit un livre, on s'imagine les personnages sous certains traits, on a accès à une certaine profondeur de description. Le film nous impose une certaine image, qui ne peut être en adéquation avec ce que l'on a imaginé, et de plus il reste à la surface des descriptions et des sentiments. Ceci est effectivement encore plus vrai pour les adaptations "hollywoodiennes" dont tu parle, car elles déforment selon leurs propres critères de succès commercial...

Rares sont les adaptations qui ne m'ont pas déçues. "Le rouge et le noir", avec Danielle Darrieux et Gérad Philippe, fidéle à lambiance qu'avait voulu Stendhal et qui reste un grand classique. "Blade Runner", adapté de "Les robots rêvent-ils de moutons électriques", de P.K. Dick, qui ne reprend que 5% du livre, mais est une oeuvre à lui seul. Enfin, "Le Seigneur des Anneaux", qui respecte à mon sens l'ambiance voulue par Tolkien, malgré quelques fautes de symboliques. La plus criante est de montrer dans le film les Elfes revenant en Terre du Milieu pour sauver les Humains et non quittant à jamais les Havres Gris. Cette erreur est d'un poids symbolique trop important pour être passée sous silence.

Par contre, les adaptations décevantes sont légions... Le pire à mon avis ? "Jurassic Park". Ayant lu le livre bien avant que le film ne soit encore pressenti, j'avais apprécié ce roman de M. Chrichton, qui développait si bien les thèses de Bakker - non que Bakker aie besoin d'aide pour développer ses thèses, ses talents d'essayiste et d'illustrateur sont bien suffiants -. Alors je suis allé voir le film. J'ai passé près de 2h à me demander où étaient le scénario, les personnages, les dialogues, seuls la CG étaient au rendez-vous. Seul un moment du film est attrayant : celui où la petite fille dit en voyant un écran avec de la 3D partout "Oh, je reconnais, c'est Unix", et que l'on sait immédiatement qui est informaticien dans la salle, car ils sont instantanément tous tordus de rire comme des baleines pliées en 4, 8, 16, 32 voire plus !

Opinion mitigée pour "Dune", adapté de F. Herbert par D. Lynch, que j'avais détesté au début pour ensuite le redécouvrir et l'apprécier. Il me semblait rassembler tous les clichés de l'adaptation avec des personnages qui ne ressemblaient pas à ce que j'en avais imaginé, des Fremen sans masques à leurs distilles, les modules étranges qui passaient sous silence la complexité de l'intrigue politique, etc... Après l'avoir vu et revu, il me reste deux griefs importants : Giedi Prime, qui apparaît comme industrielle quasi victorienne alors que le livre la décrit comme une gigantesque cité pseudo-antique servie par des machines cachées, et les distilles sans masques des Fremens. Pour le reste, force est de reconnaître que le film reste fidèe à l'esprit du livre, même pour les modules étranges, qui sont un mélange de technologie et de magie/psi exactement dans l'esprit du Jihad Butlérien. Quand à la vision des personnages, elle m'est propre et bien qu'il me soit difficile de réconcilier le Thufir Hawat du film et celui que le livre m'avait fait imaginer, cela est trop subjectif pour constituer une critique de fond...


@+

Benoît 'Mutos' ROBIN
http://hoshikaze.net

Modifié le 24/06/2006 07:34:39
Re: Les adaptations
Posté par cmoi001 le 23/06/2006 22:55:21
Perso je préfère voir le film et ensuite lire le livre. ça me permet de ne pas être déçue. Mais j'avoue ne pas souvent lire les livres [ils ne passent pas en priorité par rapport aux autres livres]

Et sinon, moi aussi j'ai été très déçue de l'adaptation de "nous n'irons plus aux bois" de Mary Higgins Clark. J'adore cette écrivain, mais ce film est un désastre. J'en suis limite traumatisée! (^.^)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Jordane 1
27 ans, Reims (France).
Publié le 22 juin 2006
Modifié le 05 mai 2006
Lu 1 411 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲