Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les Anges

Qui suis-je ? Je vis dans un monde où tout le monde a des ailes. Tout le monde sauf moi. Une petite histoire que j'ai écrite quand elle s'est glissée dans mon esprit.


Lys vit dans un monde où elle n'a pas sa place. Un monde où chaque être à des ailes. Où sont les siennes ?


Le monde

Mon monde est un endroit merveilleux, où la douleur, la tristesse n'existent pas.
Il est divisé en trois parties. Le sol, où vivent les Terres, le ciel, qui appartient aux Célestes et l'au-delà, où règnent les Anges, créateurs de ce monde.
Moi, je fais partie des Terres. Nous avons presque tous de petites ailes noires dans le dos. Je dis presque, parce que moi, je n'en ai pas. Leurs ailes étant trop petites pour supporter le poids d'un corps, les Terres ne savent pas voler. Nous sommes vingt en tout. Ici, nous sommes tous immortels et les naissances sont donc très rares : une tous les cent ans. Je suis la plus vieille ici. J'ai 2050 ans. Ce qui est jeune dans ce monde. La plus petite, Rose, à 50 ans. Etant, la plus âgée, j'ai pour mission de veiller sur tous ce petit monde. Si on part dans l'ordre de la plus âgée à la plus jeune, voici l'ordre de naissance : d'abord moi, Lys, puis viennent Iris, Dahlia, Chardon, Orchidée, Edelweiss, Coréopsis, Azalée, Bleuet, Jacinthe, Achillée, Clématite, Marguerite, Fuchsia, Narcisse, Cosmos, Hortensia, Gardénia, Lotus et enfin Rose.
Le deuxième groupe, les Célestes, ont de grandes ailes blanches qui leur permettent de voler. Tout ce que je sais d'eux, c'est qu'ils aiment venir nous embêter quand ils échappent à leur chef, Mars. Mars est né en même temps que moi. Lorsque nous étions seuls dans ce monde, nous jouions ensemble et comme moi, il veille sur les plus jeunes de son espèce. Contrairement aux autres Célestes, il nous considère comme des égaux et punit quiconque touche à l'un d'entre nous. Io, la deuxième née chez les Célestes, nous méprise totalement et nous menace régulièrement. Tout comme les Terres, ils sont vingt. Ici, les Terres et les Célestes sont liés malgré tout et lorsqu'il y a une naissance d'un côté, il y en a aussi une de l'autre côté. Le monde reste donc en équilibre.
La troisième et dernière espèce est les Anges. Ils vivent dans l'au-delà. Ce sont eux qui ont créés le monde. Ils sont nos créateurs. Personne ne sait à quoi ils ressemblent. Ils gèrent le monde à travers moi et Mars. Lorsqu'ils instaurent une nouvelle règle, ils nous la transmettent par rêves et si jamais la règle n'est pas respectée, ils envoient la tempête qui détruit tout ce qu'on possède. Ils sont au nombre de 6 : Emeraude, Grenat, Lapis, Opale, Rubis et Saphir. Chez eux, les naissances sont encore plus rares et depuis ma naissance, je n'en ai jamais vu...


Rêve

L'Amour... Qui n'en a jamais rêvé ? Pour moi, je crois que c'est interdit. Les médecins sont formels il ne me reste plus beaucoup de temps avant le néant. Certains pensent qu'après la vie, il y a un paradis. Espoir vain. Moi, je sais qu'au bout de ma route, il n'y a rien d'autre que le noir, la fin de tout, la fin de la souffrance. Enfin... En fait peut-être que c'est ça, le paradis, l'absence de douleur. Ca donne envie n'est-ce pas ? Après la vie, une nouvelle naissance, sans souffrance, sans chagrin, sans fin. Moi, ça me donne des frissons. C'est parce qu'elle finit un jour que la vie est si précieuse. Je n'aurai jamais cru que ma vie serait si courte, je n'en ai pas profité, j'aurais dû, maintenant je m'en rends compte. Stephen... Peut-être le seul amour que j'ai eu. Dommage, je n'ai jamais trouvé le courage de le lui dire. Peut-être que je le ferai quand il viendra me voir, cet après-midi. De toute façon, qu'est-ce qu'il me reste à perdre ? Même ma vie s'en va. Est-ce que je serai encore là quand il viendra ? Non, probablement pas. Je sens déjà que la vie m'échappe. Et pourtant, je dois tenir, il le faut. C'est étrange la façon dont on s'accroche à la vie jusqu'au bout. Je n'aurai jamais cru ça de moi. Ecrire, c'est ça que je dois faire. Lui écrire ma dernière lettre, celle de mon cœur. Juste quelques mots. Je t'aime. Juste un message. Juste ça. Je n'ai jamais été douée pour en écrire des tartines. Je n'aime pas m'étaler. J'entends des pas qui montent les escaliers. Je reconnais son pas, ça fait tellement longtemps que je l'entends. La poignée tourne, la porte s'ouvre sur lui. Je le regarde, lui tends ma main qui serre le petit papier fatidique. Il s'approche doucement, me prend la main comme si j'étais en cristal, comme si j'allais me briser. Il lit le petit papier, pleure. C'est la première fois que je le vois pleurer. Il s'approche de mon oreille, me dit "moi aussi", m'embrasse, sourit. Je sourie aussi. Ma vue se trouble, c'est finit, je m'en vais. Adieu mon amour, peut-être nous reverrons nous un jour. Qui sait... Lueur d'espoir dans mon cœur qui lâche. Un paradis ? Pourquoi pas ?


Réveil

Ca bouge, autour de moi. J'entends des voix. Que disent-elles ? Je ne sais pas, je n'arrive pas à les comprendre, je ne les écoute pas. Mes ailes me démangent. Mes ailes ? Je n'en avait pas avant. Je crois. Qui suis-je ? Où suis-je ? J'ouvre les yeux. Des visages sont penchés sur moi. "Lys !". Retour à la réalité. Je tourne la tête. Iris me regarde, entre l'inquiétude et émerveillement. Je me souviens, je suis tombée. Quel rêve étrange... Stephen... Quel drôle de nom. Je n'ai rien compris à ce rêve. Pourquoi je parlais de la fin de ma vie ? C'est impossible, la vie est éternelle. Et cette drôle de sensation qui me donnait envie de pleurer. Comment c'était déjà ? La douleur...
"Lys, qu'est-ce qui c'est passé ? Demande Orchidée. Tu avais des ailes, de grandes ailes noires, magnifiques. On aurait dit un Céleste. Seule la couleur était différente."
Les Célestes, contrairement à nous, les Terres, ont de grandes ailes blanches. Ils passent leur temps à voler. De temps en temps, ils viennent nous voir et se moquent de nos petites ailes noires. En fait, moi je n'en ai pas. On m'a mise avec les Terres parce que, comme eux, je suis incapable de voler. Enfin... Jusqu'à aujourd'hui. Je ne sais pas se qu'il s'est passé. Je me rappelle juste que Io, la plus célèbre des Célestes, est venus une fois de plus menacer les plus jeunes d'entre nous. Cette fois, elle s'en est prise à Rose, la plus petite. Ca m'a mise hors de moi et en un instant, sans comprendre comment, j'étais arrivée à sa hauteur, cinq mètres au-dessus du sol. C'est mon dernier souvenir avant ma chute.
Je me lève, soutenue par mes camarades. Peu à peu, je retrouve mon équilibre. Je déploie mes ailes. Je ne pensais pas que c'était aussi facile. C'est vrai qu'elles sont grandes, mes ailes. Je peux m'en envelopper. Je les fais battre doucement et je commence à m'élever. Je monte de quelques centimètres puis je redescends sous les yeux ébahis de mes amis. C'est vrai que eux, n'ont jamais pu faire ça et encore moi voir leurs ailes. Qui suis-je réellement ? Que suis-je ? Ps un Céleste, mes ailes sont noires. Pas un Terre non plus, je peux voler. Je ne suis ni l'un, ni l'autre. Un être à part...


Œil de tigre et topaze

Deux jours que j'ai mes ailes. Deux jours que les Anges m'ont interdit de les utiliser. Ils ont parlés d'un réveil. Mon réveil. Ils m'ont montré un monde sans moi, sans Mars. Je ne comprends pas. Allons-nous partir ? Pour aller où ? Le monde à besoin de nous. Rose dors à côté de moi. Je ne peux pas imaginer un monde où elle n'aurait personne pour veiller sur elle. Une ombre passe devant mes yeux. Je lève la tête. Doucement, les ailes complètements déployées, Mars descend en silence. Il se pose légèrement sur le sol et me fait signe de le suivre. Que me veut-il ? On ne se parle plus depuis les naissances de Io et Iris. Je le regarde s'éloigner, me lève, marche dans ses pas. Nous nous arrêtons près au bord d'une falaise.
"C'était donc vrai, tu as des ailes noires. Les Anges n'ont pas menti.
- En effet. Mais je n'ai pas le droit de les utiliser.
- Je sais. Ils m'ont prévenu. Tu sais ce que cela veut dire ?
- Non. Ils m'ont montré le monde sans nous. Je ne comprends pas ce que ça signifie.
- Regarde."
Il ouvre grand ses ailes. Elles changent de couleur. Deviennent noires, comme les miennes. Comment ça se fait ?
"Tu as compris ? Nous ne sommes pas comme les autres. Toi, tu es née sans ailes. Moi, avec des ailes blanches. Cependant, les autres Terres sont nés avec de petites ailes et les autres Célestes naissent avec des ailes blanches mais bien plus ternes que les miennes. Mes ailes ont commencé à changer de couleur il y a 1000 ans. Depuis, je dois faire un effort de concentration extrême pour les garder blanches. Je pensais que tes ailes étaient apparues, à cette époque. Mais tu ne t'es réveillée que maintenant.
- Et alors ? Pourquoi tu me dis ça ?
- Nous devons partir. Retrouver notre place réelle. Les Anges t'ont dit ton nom véritable n'est-ce pas ?
- Mon vrai nom ? Qu'est-ce que tu veux dire ? Je ne te comprends plus. Quelle est notre place ? Explique-moi.
- Nous sommes des Anges nous aussi. Nous devons aller dans l'au-delà, rejoindre les nôtres. Ton véritable nom, Topaze. Le mien, tu le connais déjà. Souviens-toi. Lorsque nous sommes venus ici enfants, tu m'a appelé autrement.
- Œil de tigre. Je m'en souviens. Je t'avais appelé comme ça parce que tu t'étais caché et je ne voyais que tes yeux. Et ils avaient la même couleur que ceux d'une créature appelée tigre dans un de mes rêves.
- Oui. C'est mon nom.
- Alors c'est vrai ? Nous devons partir ? Maintenant ?
- Ils nous attendent.
- Très bien."
Nous déployons nos deux paires d'ailes et nous envolons d'un même essor. Doucement, nous nous élevons dans le ciel. Pas un Céleste en vue. Je pense à Rose, à Iris, à tous mes amis que je laisse derrière moi. Comment vont-ils faire pour lutter contre Io.
"N'y pense plus, Topaze, tout ce passera bien. Io n'est pas aussi cruelle qu'elle parait.
- Tu lis dans mes pensées ?
- Bien sur. Depuis toujours, nous sommes liés. Nos rêves sont presque toujours communs. Ne m'as-tu donc pas reconnu dans ton rêve, lorsque tu étais tombée ?
- Tu veux dire que...
-Oui. J'étais en Stephen quand toi tu vivais ce que vivais Marie. Ce monde que nous avons vu à travers leurs yeux, c'est celui que nous avons créé sans même nous en apercevoir.
- Il est bien triste ce monde là.
- C'est pour ça que nous devons rentrer. Pour l'améliorer. Et nous y arriverons. Ensemble.
- Oui. A nous deux, nous pourrons le changer... "
Œil de tigre prend ma main et ensemble, nous avançons vers l'au-delà, vers notre destin...


Nouveau monde

Cela va faire 50 ans maintenant que nous essayons de sauver notre monde. Œil de tigre et moi faisons notre possible pour le rendre meilleur mais on n'efface pas 2000 ans d'abandon comme ça.
Dans l'au-delà, nous avons appris que ce que l'on considérait comme notre monde n'était en fait que l'endroit où sont formés les Anges. Certains le deviennent, d'autres non. Les Anges marchent en couple. Chaque couple crée un monde différent. Emeraude et Grenat, le plus vieux couple d'Anges, à créé Terre. Ils l'ont appelé comme ça en souvenir de l'espèce de Grenat. Nous, notre monde s'appelle Espoir. Car c'est ce que nous voulons lui donner.
Espoir ressemble beaucoup à Terre. En 2000 ans, ils ont rattrapés l'évolution de ce monde et comme les habitants de Terre, ceux qui habitent Espoir connaissent la mort, la douleur, la tristesse.
Depuis que nous nous en occupons. Espoir c'est quand même amélioré. Nous ne pouvons pas effacer tous les maux mais déjà, la maladie se fait de plus en plus rare et celles qui subsistent peuvent être guéries. Les gens meurent de vieillesse. C'est normal, c'est le lot de tous les mondes. Un jour, peut-être, nous arriverons aussi à effacer la douleur. Qui sait ? Quand on est un Ange, tout est possible avec un peu d'amour...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Salut toujours autant fan de tes textes ^^
Posté par skivi le 11/10/2009 12:45:29
Je viens à peine de me rendre compte que le texte était de toi et comme toujours j'ai vraiment adoré. Bonne continuation à toi et gros bisou ^^.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Aurore Guillon
26 ans, Lyon (France).
Publié le 08 octobre 2009
Modifié le 26 septembre 2009
Lu 1 006 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲