Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les arts de pratique

On sera étonné en regardant le développement des arts japonais dans le monde. Parmi eux, certains peuvent être considérés commes des arts de pratique. Voilà, c'est la pratique qui a rendu les arts comme : origami, kirigami, ikebana, bonsaï plus typiques dans le monde entier.


Dans cet article, je vais vous présenter un peu sur l'histoire de chaque art, on ne parle trop sur leur méthode mais on va aborder un peu sur l'intérêt et les effets de ces arts.


Bonsaï

Le bonsaï est une façon de créer un espace naturel à petite échelle. En effet, les ressources naturelles y compris la terre sont limités au Japon. Donc, l'idée initiale de bonsaï est pour satisfaire l'envie de vivre avec la nature dans un espace limité. Zeko Nakamura est un master de bonsaï, dans son petit jardin (le terrain en arrière de la maison selon le style architural japonais), il y a plus de 1000 arbres de bonsaï, les arbres n'atteignent que 4inches au maximum de hauteur.
En réalité la Chine est le pays natal de cet art. Les rois et les nobles voulaient avoir de beaux paysages naturels chez eux. Alors ils pensent à déplacer les plantes dans les forêts et la montagne, puis replanter chez eux. Un bonze japonais a importé cette forme de plantation dans le pays du Soleil levant depuis le XIIe siècle. En fait, le mot "bonsaï" signifie précisément un arbre planté dans un plateau. Au début, il est un loisir des riches mais, de temps en temps, il est devenu plus populaire, surtout chez les citadins. Les personnes qui plantent des arbres de bonsaï sont aussi des artistes. Le point le plus différent de ces artistes, c'est que leurs oeuvres ne sont jamais achevés. Les arbres continuent à grandir et à changer selon le temps. Un arbre est unique, sur le base de forme, d'espèce et même du bassin. Selon les japonais, Bonsaï est un genre d'art unique, il est la synthèse du jardinage et le vrai art. De plus, l'âge et le grand nombre de fleurs ou fruits, l'apparence du tronc et les racines sont des éléments qui accroître la valeur des plantes de bonsaï.


Ikebana

Ikebana, ce qui signifie "fleurs vivantes" est l'art de l'arrangement floral japonais, également connu sous le nom kado - " la fleur ". Selon Ikebana, les fleurs sont placées en harmonie avec les couleurs et la disposition de la salle,... Chaque vase de fleurs est l'image du ciel, de la nature et de l'homme. En effet, l'arrangement des fleurs est pour beaucoup de sens. Ikebana s'apparaissait plus de 600 ans. Il est évolué à partir d'un sacrifice rituel des fleurs pour l'âme morte du bouddhisme. Au 15e siècle, Ikebana est devenu un art religieux, il représente également des implications symboliques et philosophiques. Comme le bonsaï, au début, cet art est réservé aux nobles. Cependant, de nombreuses écoles sont nées ensuite, les styles changés et Ikebana est devenu un genre artistique pour toutes les classes de la société japonaise.
Aujourd'hui, il y a encore un autre genre dérivé de l'Ikebana, c'est l'art de faire les fleurs en terre glaise. On utilise une sorte de terre glaise spéciale pour les faire, puis les fleurs sont arrangées selon le style de l'Ikebana.


Kirigami et origami

Kirigami est une variation de l'art de pliage de papier Origami. Le Kirigami désigne l'art du découpage du papier (Kirigami vient de kiru, couper, et de gami, papier) tant dis que l'Origami est l'art du pliage du papier. En réalité, le Kirigami est né depuis longtemps mais il vient de développer depuis 30 ans récents.
L'origami consiste, en aide d'une feuille de papier et une suite de pliages, à former des animaux, des fleurs et toutes sortes de modèles plus variées sans découper ni coller. On peut utiliser du papier de n'importe quelle sorte que ce soit magazine, feuille d'imprimante ou encore du papier spécial à origami avec de jolis motifs.
L'art du pliage venait le jour en Chine à la même période que l'invention du papier (vers 105 après J. -C.). Il aurait fait son apparition au Japon quand un prêtre chinois révélait le procédé de fabrication du précieux papier dans le Pays du Soleil Levant... Ainsi les prêtres Shinto développé le pliage rituel à des fins religieuses et qui ne pouvait être manipulé par tout le monde...
A la fin du 19ème siècle, le gouvernement décida d'insérer dans le programme scolaire l'origami afin d'améliorer la dextérité des enfants, et de même pour leur écriture.


Le point commun

Les arts si dessus sont peut-être importés dans le pays ou développés par les bonzes. C'est pourquoi, les doctrines de philosophie et religion japonaises influencent beaucoup sur les écoles et tendances artistiques. Il semble que, ces arts sont des types de pratique dans le silence. Le contenu de chaque oeuvre ne présente pas beaucoup en apparence ou parfois incompréhensible si l'on ne nous donne pas des explications. Pour étudier et pratiquer ces arts, il nous demande d'être patient, de la concentration. La plupart des arts d'origine japonaise sont en état statique. On peut dire que ce sont sans doute une forme de méditation très spéciale, qui nous entraîne à la nature et la simplicité. Avec seulement une feuille de papier, avec quelques fleurs ou bien une petite plante, ça suffit. Ce qui donne la valeur aux oeuvres n'est pas la matière, mais c'est l'imagination de la tête et l'adresse des mains.


Mais si vous voulez être plus en mouvement, on a la belle danse yosakoi

La danse Yosakoi s'apparaissait à la ville Kochi du Japon depuis 1954. En premier temps, tout le monde trouve que c'est une danse bizarre, mais après un court temps, on commence à le pratiquer. Jusqu'en 2005, Yosakoi est popularisé dans le pays, et connu comme une danse pleine d'énergie. La musique de fond de Yosakoi est créée librement sur la chanson intitulée "La danse Yosakoi Naruko" de Takemasa Eisaku.
Appelé la danse, mais il y a dans les mouvements de Yosakoi des gestes des arts martiaux, du sport même du hip-hop. Autrement, Yosakoi est une danse collective (danse de groupe, un peu ressemblant au flashmob, on compte normalement environ 30 personnes (150 personnes au maximum).
Le point attirant de Yosakoi est le sourire - un grand sourire. En effet, les japonais font grand cas du sourire japonais et ils sourient à pleine beauté... On trouve que les danseurs de Yosakoi sont tout à fait "heureux" en dansant. L'outil indispensable dans le Yosakoi est Naruko. Ce morceau de bois est utilisé en fait pour chasser les oiseaux dans champs de riz. Aujourd'hui, il est utilisé dans les belles danses. Les vêtements pour la danse très impressionnants, au style coloré et à la japonaise (comme un kimono traditionnel).
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Les arts de pratique
Posté par princesse.clémence le 15/05/2012 19:54:21
j'avoue que c'est un bon projet ! ^.^
un jour j'espère que je pourrai y aller :-)
Re: Les arts de pratique
Posté par minhphuong le 15/05/2012 12:17:15
merci, apres avoir ecrit cet article, je voudrais aller au Japon tout de suite :D
Re: Les arts de pratique
Posté par princesse.clémence le 14/05/2012 18:58:56
bel article je trouve :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Tran Minh phuong
24 ans, Lyon (France).
Publié le 11 mai 2012
Modifié le 10 mai 2012
Lu 1 049 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲