Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les aventures de Philip et Francis : Le piège machiavélique

Une version totalement décalée des aventures de Blake et Mortimer...


« Alors que Francis Blake lit tranquillement son journal en fumant une pipe, bien installé dans un fauteuil du Centaur Club, Philip Mortimer lui apprend que l’infâme professeur Miloch, le savant fou censé être mort depuis longtemps, a fait de lui son légataire et lui donne rendez-vous dans un bâtiment du Fisc désaffecté. Emportés par leur curiosité légendaire, nos deux héros se rendent sur place. C’est là que Blake, par mégarde, met en marche une machine infernale qui les transporte dans un univers parallèle où les traditions de l’Angleterre ne sont plus ce qu’elles étaient… Qu’on en juge : Marks & Spencer est devenu Spencer & Marks, les bus double deck sont transformés en triple deck et les cabines téléphoniques en urinoirs (à moins que ce ne soit l’inverse). Comble de l’horreur, Olrik est Premier Ministre et s’apprête à épouser la Reine. Et comme si cela ne suffisait pas, Blake et Mortimer font connaissance avec leurs doubles, lesquels sont bien éloignés des personnages originaux… Mais jusqu’où Veys et Barral iront-ils dans l’insolence et l’irrespect ? Six ans après Menaces sur l’Empire, ce duo iconoclaste récidive dans l’humour et la parodie, rendant ainsi le plus bel hommage qui soit à l’œuvre d’Edgar P. Jacobs et à son album Le Piège diabolique ! Les deux gredins coupables de ce détournement n’en sont pas à leur premier méfait. » (Présentation Dargaud)


Les aventures de Blake et Mortimer, imaginées par Edgar P. Jacobs à la fin des années 1940, ne cessent d’inspirer les auteurs de BD contemporain. Après le tandem Yves Sente et André Juillard ou les albums scénarisés par Jean Van Hamme, c’est au tour d’un nouveau tandem, Pierre Veys et Nicolas Barral, de revisiter ce chef d’œuvre du neuvième art. Enfin, ils n’en sont pas à leur premier coup d’essai, puisqu’ils nous ont déjà proposé leur propre vision de Blake et Mortimer, il y a six ans avec Menaces sur l’Empire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que leur version est tout à fait décalée et parodique.


Au lieu d’être l’un des agents les plus brillants du MI6 et l’archéologue le plus réputé du royaume, Blake et Mortimer s’avèrent être deux nigauds qui s’empêtrent dans des situations plus risibles les unes que les autres. Les amateurs d’humour potache se délecteront des diverses scènes désopilantes imaginées par Pierre Veys. Le scénario concocté par ce dernier ne laisse pas un temps de répit et enchaînent les scènes comiques. Celles-ci sont exagérées à l’extrême… certains pourront trouver qu’elles manquent parfois de finesse.


Le dessin de Nicolas Barral respecte la lisibilité qu’exige le style « ligne claire » adoptée à l’époque par Jacobs. Mais s’il l’utilise c’est pour mieux la détourner et la tirer vers le comique grotesque. Ainsi le dessinateur s’amuse à déformer les visages des personnages pour les rendre stupides. Nicolas Barral semble s’amuser à instaurer une scène pleine de dérision dans chaque case. Les amateurs du genre apprécieront, ceux qui préfèrent les versions plus classiques passeront leur chemin…


Série : Les Aventures de Philip et Francis
Titre : Le piège machiavélique
Auteurs : Pierre Veys et Nicolas Barral
Editeur : Dargaud
1
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 04 avril 2011
Modifié le 10 avril 2011
Lu 5 016 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲