FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les derniers mots du mage Atricus

Ce texte est l'aboutissement d'un devoir de communication qui avait pour thème "l'écriture de style journalistique" et ou l'on devait réaliser un article de 10 000 caractères en respectant les règles de rédaction journalistiques.


Il est aujourd'hui de notoriété publique que l'un des plus important chef de la horde est tombé lors d'une attaque sur Thunder Bluff par des forces de l'Alliance. Mais le déroulement des évènements qui ont amené cet assaut sont restés mystérieux jusqu'à aujourd'hui, car nous avons pu retrouver le journal de bord du Lieutenant-Commandant Atricus, un mage espion oeuvrant pour le compte de Mathias Shaw (Commandeur en chef du S. I. 7, les services de contre-espionnage du Royaume de Stormwind), qui se trouvait au premier plan de l'organisation de ce siège.

Les différents peuples de la Horde pleurent encore aujourd'hui le sage et révéré Cairne Bloodhoof, chef du peuple tauren, qui est tombé au combat lors de l'attaque menée par les forces de l'Alliance pour réduire à néant une menace probable générée par le peuple Tauren. Les seules informations qui nous étaient parvenues jusqu'à aujourd'hui n'étaient que les rumeurs et autres médisances colportées par les voyageurs qui ont vu de très loin les flammes embraser les huttes que l'on pensait intouchables sur les hauts plateaux de Thunder Bluff. C'est en fouillant dans les décombres calcinés de la grande hutte de la Cime des Esprits que les investigateurs du Gadgetzan Illustré ont pu retrouver un grimoire ayant échappé au sinistre. D'apparence anodine, il a attiré leur attention par la puissante magie qui s'en dégageait. Nos experts qui se sont penchés sur ce grimoire ont constaté que c'était un livre enchanté spécialement pour retranscrire les évènements vécus par son propriétaire dans un langage arcanique à code complexe ce qui est la preuve que son ancien propriétaire était un mage possédant une excellente connaissance de la science des arcanes. C'est après quelques jours que le code a pu être percé et que nous avons pu déterminer qui était le propriétaire de ce manuscrit magique.


Atricus "pas-de-givre" haggard

Il était selon toute vraisemblance le créateur du manuscrit magique et nous avons réussi à en apprendre plus sur lui. Il est le fils du Maréchal Haggard qui s'est fait connaître en servant sous les ordres l'amiral Proudmoore. Il a donc eu une éducation relativement proche de l'armée, ce qui l'a très vite amené à servir pour la couronne de Stormwind après avoir fait son apprentissage de la magie à Dalaran (il s'est spécialisé dans la maîtrise de la glace). Après son histoire devient très obscure car il est recruté par le S. I. 7 pour des opérations secrètes et il est très difficile de suite sa piste à cause de la grande maîtrise qu'il a dans la création de portail de téléportation. Son histoire reprend donc de façon formelle avec son manuscrit qu'il a enchanté spécialement pour cette mission.


Les débuts de la mission

Tout commence il y a très exactement 10 semaines quand il perçoit des rumeurs concernant divers troubles perturbant la vie quotidienne dans la région du bois de la pénombre. Ces rumeurs faisaient état d'une mortalité croissante chez les habitants de ce comté et de nombreuses sépultures profanées dans le cimetière du village de la colline aux corbeaux. N'étant pourtant pas de nature alarmiste, il s'inquiéta de ces paroles colportées de bouches en bouches et en fit part à Mathias Shaw par une missive lui indiquant qu'il partait vérifier si ce n'était pas là les premiers symptômes d'une nouvelle incursion du Fléau mort-vivant commandé par Arthas le prince félon. Il passa cinq jours à mener son investigation sur place, aidé par trois habitants de la colline aux corbeaux. Abercrombie l'embaumeur et gardien du cimetière qui pressait depuis deux semaines le maire d'alerter Stormwind des profanations constatées. Morgan Ladimore (connu aussi sous le nom de Mor'Ladim), un ancien garde d'élite de Stormwind venu retrouvé sa famille après avoir entendu parlé de ces rumeurs inquiétantes. Enfin Morbent Fel, un initié de la magie qui est spécialisé dans le combat contre la peste engendrée par le Fléau. Au cours de ces cinq jours d'enquête ils apprirent seulement que l'on apercevait souvent deux silhouettes traverser le bois de la pénombre et allant du cimetière de la colline aux corbeaux vers le défilé de Deuillevent.


La tour du repaire des mendiants

Après une journée de marche où ils ont suivi une piste tracée par de fréquents passages dans la forêt, ils sont arrivés aux abords d'un vieille tour vétuste et délabrée qui se trouvait à quelques lieues du défilé. Tout semblait indiquer que la piste s'arrêtait à cet endroit, pourtant il ne semblait y avoir aucun signe de vie et c'est ce qui les alarma en premier lieu. En effet, les bruits propres à la vie de la forêt étaient inexistants. C'est avec prudence qu'ils sont entrés à l'intérieur de la tour. Tout ce qu'ils y trouvèrent ce fut des tables sur lesquels étaient répartis des instruments d'alchimie, des herbes, des potions, des alambiques mais aussi deux cadavres dont l'état de décomposition avancé laissait entendre que ce lieu était abandonné depuis plusieurs mois. C'est en s'approchant des fioles de potions que le mage Atricus se rendit compte de la supercherie car aucune pellicule de poussière ne les recouvrait mais il était déjà trop tard. À l'extérieur de la tour on pouvait déjà entendre le pas traînant de plusieurs dizaines de morts-vivants et a l'intérieur les deux corps s'animaient mais d'une façon qui était assez peu commune. Contrairement aux morts vivants servant le Fléau ils étaient bien plus agiles et semblaient disposer d'une intelligence propre. À partir de ces éléments, Atricus a pu conclure qu'il ne s'agissait pas d'une incursion du Fléau mais d'une attaque des Réprouvés, une branche ayant échappé au contrôle du Fléau, et qu'ils cherchaient à créer une nouvelle peste pour lever une autre armée de morts vivants. Les deux alchimistes cherchaient à encercler Atricus qui répondit à cette menace en laissant échapper de ses mains un souffle glacé qui les projeta contre un mur et les assomma. Pendant ce temps Mor'Ladim s'était jeté dans la mêlée en allant à la rencontre des morts qui commençaient à entrer dans la tour. Morbent Fel était en train de préparer un sortilège quand Atricus décida de créer un portail qui les ramènerait au village de Darkshire qui était tout proche. L'embaumeur proposa son aide au mage quand ils entendirent tous deux les hurlements de Mor'Ladim. En se retournant, ils virent le corps du garde d'élite se putréfier jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un squelette portant l'armure de Mor'Ladim. Leur plus grande surprise fut quand ils découvrirent qui avait lancer ce sort : Morbent Fel. Ils comprirent très vite qu'il était de connivence avec les Réprouvés et eurent juste le temps d'achever le rituel du portail pour échapper au même sort que Mor'Ladim. Une fois le portail franchit Atricus s'empressa de le refermer mais il fut inquiété par la dernière vision qu'il eut au travers du portail : il crut apercevoir l'armure de Mor'Ladim se déplacer parmis les morts voulant franchir le portail.


Retour sur les lieux

Sans attendre Atricus prit la décision de se rendre au quartier général du S. I. 7 pour s'entretenir avec Mathias Shaw afin de définir un plan de contre-attaque face à cette menace. Il laissa le soin de prévenir les autorités de Darkshire de la menace qu'ils courraient à Abercombie. Il passa quatre jours à chevaucher vers Stormwind et quand il délivra son message a Mathias, celui-ci dépêcha tous ses meilleurs espions à la recherche d'un maximum d'information et il fit en sorte de mettre un détachement militaire sous les ordres d'Atricus. Le retour à la tour du repaire des mendiants se fit en trois jours en coupant par des collines mais quand ils arrivèrent, il était déjà trop tard les lieux avaient étés désertés par leurs occupants. Atricus prit soin de tout vérifier lui-même et il put trouver quelques éléments dont des missives dont le contenu était illisible mais où il demeurait la signature, un certain Zamah. Ils s'en retournèrent à Stormwind par Darkshire et ils y apprirent que les villageois avaient réussi à repousser une attaque de nombreux morts-vivant menés par un squelette portant l'armure de Mor'Ladim, mais que les morts s'étaient ensuite ruer sur le village de la colline aux corbeaux. Aujourd'hui ce ne sont plus que des champs de morts où le cimetière est plus animé que les décombres de la ville.


L'enquête approfondie

Les trois semaines qui suivirent furent utilisées par les espions de Mathias pour trouver qui était Zamah. Après ces recherches ils apprirent que c'était un apothicaire demeurant a Thunder Bluff dans la caverne des bassins de la vision, qui se situe au cœur de la cime des esprits. Pour pouvoir mettre la main sur cet apothicaire il leur fallait donc entrer en plein milieu du territoire de la Horde. Pour éviter tout conflit Mathias entra en contact avec la Main Brisée afin d'organiser une entrevue avec le chef Tauren, Cairne Bloodhoof. Il fut convenu que le représentant l'Alliance pourrait se rendre avec une escorte de cinq soldats au port de Ratchet où ils seraient rejoints par un détachement militaire qui les escorteraient jusqu'à Thunder Bluff. Une fois là-bas le représentant devrait s'entretenir seul à seul avec Cairne. Le représentant choisi fut Atricus et tout se déroula comme convenu dans les accords avec la Main Brisée. Atricus fut conduit auprès de Cairne et au cours de leur entretien il fut convenu qu'ils se rendraient dans la caverne de la cime des esprits pour demander des explications à l'apothicaire.


Les flammes de la corruption

En arrivant devant la caverne Cairne demanda à sa garde rapprochée de garder l'entré pendant qu'ils se rendraient à l'intérieur. En entrant Atricus perçu le murmure d'une dizaine de voies qui prononçait semblait-il une litanie. Ce qu'il vit ensuite le paralysa immédiatement. Tous les Réprouvés présents dans la caverne étaient en train d'incanter un portail. Mais ce portail était très différent de ceux qu'Atricus ouvrait, il donnait directement sur le Néant Distordu et déjà il apercevait deux Nathrezims et un infernal qui finissaient de franchir le portail. Le temps que Cairne appel ses gardes, la brèche créée par le portail laissait passer des démons par dizaines. La fin du manuscrit reste très confuse, très probablement à cause des interférences magiques du portail mais ce qui est sur c'est que le portail fut refermé quand Cairne et Atricus éliminèrent la majeure partie des Réprouvés qui incantaient le portail mais personne en ville ne réussie à survivre aux assauts des démons qui s'en sont échappés même si Cairne et Atricus ont fait de nombreuses victimes dans leurs rangs. Ils ont succombés alors qu'ils étaient acculés sur un pont suspendu que les démons ont détruit pour les faire tomber. Une fois le sac de Thunder Bluff terminé on a perdu définitivement leur trace, on ne peut que supposer qu'ils sont aller au convent de Mannoroc où nombre de leur congénère sont déjà installés.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Les derniers mots du mage Atricus
Posté par ushiwa.sasuke le 06/07/2006 08:10:41
Oki merci de ta précision ^^

Moi coté horde je suis sur Varimatras et coté alliance sur Illidan...

Quels sont tes persos et à quel lvl sont-ils ?
Re: Les derniers mots du mage Atricus
Posté par wayofoblivion le 05/07/2006 10:29:32
ushiwa.sasuke ==> je suis sur les deux serveurs jdr/jcj, comme ça je peux jouer tantot horde tantot alliance ^^ (conseil des ombre pour l'alliance et croisade écarlate pour la horde)
Re: Les derniers mots du mage Atricus
Posté par ushiwa.sasuke le 05/07/2006 10:21:20
Je vois qu'il y a des joueurs de WOW sur FJ...:)

Es-tu coté horde ou coté alliance ? Et sur quel serveur es-tu ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 05 juillet 2006
Modifié le 18 mai 2006
Lu 3 009 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143