Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les élections européennes

Aux urnes, citoyens ! Entre le 10 et le 13 juin seront élus pour cinq les 732 députés chargés de représenter au parlement européen, les 450 millions d'habitants des 25 pays membres de l'Union Européenne. Mais quel est exactement leur rôle ?


Qui va voter ?

Tout le monde ! Plus précisement, tous les citoyens des 25 pays membres en âge de voter. Le Parlement européen est même la seule de toutes les institutions internationales dont tous les membres sont élus au suffrage universel direct. Du moins depuis 1979, car auparavant les membres du Parlement européen étaient simplement délégués par différents parlements nationaux. Autre originalité de ce scrutin : les électeurs peuvent voter ou même être candidat dans un autre pays de l'Union que celui dont ils ont la nationalité. Mais les élections gardent cependant un caractère national, chaque pays désignant ses propres députés, en nombre proportionnel à son nombre d'habitant. En tête l'Allemagne, talonnée par la France et le Royaume-uni.


Du pays au parti

Les élections passées, fini les listes par pays. Dans l'hémicycle, on est vraiment en Europe. Les députés s'y regroupent non pas en fonction de leur pays d'origine mais, comme dans un parlement national, par groupes politiques réunissant les députés de sensibilité commune et de nations différentes. A la tête de chaque groupe, un président et un bureau international, représentant les composantes nationales du parti européen.


Le rôle du parlement

Les pouvoirs du Parlement (installé à Strasbourg) ont été considérablement élargis par les derniers traités européens de Maastricht (1992), et d'Amsterdam (1997). A l'origine, son rôle était purement consultatif, et les autres institutions européennes ne faisaient pas toujours grand cas de ses avis. A présent, non seulement il se prononce sur les grandes orientations politiques, sur l'adhésion de nouveaux pays à l'Union, les accords avec les pays tiers, et questionne, quand bon lui semble, ministres et commissaires sur leurs actions, mais désormais, aucune décision d'importance ne peut être prise sans son accord formel grâce à la procédure de codécision (les textes de lois font ce que l'on appelle des navettes entre le conseil et le parlement jusqu'à ce qu'un accord soit trouvés, ou que le texte de lois soit définitivement rejeté)
En outre, le président et les 20 commissaires de la Commission européennes proposés par le conseil ne sont définitivement nommés que si le Parlement approuve leur désignation. Il contrôle en permanence leur activité en exigeant des rapports réguliers et, dans les cas les plus graves, il peut renverser la Commission en votant contre elle une motion de censure. (c'est le même système qu'en France lorsque l'assemblée nationale veut renverser le gouvernement). Il n'a jamais encore appliqué cette procédure, mais en mars 1999, c'est la Commission qui a préféré démissionné en bloc plutôt que d'être censurée : un rapport très critique du Parlement à son égard dénonçait sa mauvaise gestion et même des cas de fraude. Une première dans l'histoire de l'Europe unie.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (20)
Re: Les élections européennes
Posté par www.technibourse.fr.st le 20/08/2004 07:57:19
En France, libéral est un gros mot et en être un c'est comme être un communiste pour les américains des années 1960.

Le gouvernement prend des mesures non pas libérales mais capitalistes: protectionisme pour Alstom, privilèges plus ou moins accordés aux "riches", création d'un champion national avec la fusion Sanofi-Aventis

Si le gouvernement était vraiment libéral, il aurait:
-privatisé EDF et non pas ouvert quelque pourcent du capital
-privatisé complètement les retraites, laissant un système de "minimum vital" aux plus pauvres
-laissé les marchés décider du sort d'Alstom
-pas intervenu dans l'OPA de Sanofi, qui se serait conclu par une fusion possible Aventis-Novartis puis rachat de Sanofi affaibli par ce nouveau groupe.
Etc

A propos de l'Europe:
Si l'europe veut concurrencer les USA, elle faut d'après une partie des gouvernant qu'elle utilise la même arme qu'eux: le libéralisme à l'extérieur, le protectionisme à l'intérieur.
Ce n'est vraisemblablement pas le cas.
Une Europe libérale aurait réagit très vite sur l'Eurodollar, sur la croissance, sur l'harmonisation fiscale..........

Le Labour anglais est un parti de tradition keynésienne. Je pense qu'il est comparable à un parti libéral-progressiste.
L'UMP est purement conservateur, l'UDF européen-progressiste et le PS clairement socialiste après sa défaite de 2001 qui l'a plus ou moins à bon escient recentré sur ses vraies valeurs. Ne parlons pas des Communistes-LCR-Verts-Altermondialistes qui sont, heu, "des vilains pabô anticapitalistes de mes 2...", tout comme les souverainistes-extrème droite-royalistes, ni des similis partis comme le PT, le PRG ou les autres minus.

Très bon article sinon, complet, synthétique...
Re: Les élections européennes
Posté par rafmad le 20/08/2004 07:57:19
Je voudrais tout d'abord dire à M. frank prevost que le gouvernement raffarin n'a prise aucune mesure libérale en tant que telle et il faudrait qu'il comprenne que la France n'a pu d'argent le temps est au restriction donc aux réformes ( réformes que les socialistes n'ont pas faite alors qu'il bénéficiait d'une croissance assez comfortable ( ils sont quand meme petit sexe ces socialos).

Quand aux réflexions sur l'europe sociale tu pourrais nous les épargner quand meme l'Europe actuelle que tu qualifiera comme tu voudras s'est construite avec la grande bénédiction des socialistes ........

il est temps enfin de le faire d'autres pays ont commence, lespagne, le royaume uni, en avnt toute et grande barre a gauche.... je tiens quand meme a te signaler que nous si tu veux faire une grande barre a gauche comme au RU ca va etre difficile puisque par rapport au RU nous sommes encore plus à gauche qu'eux avec l'UMP et oui il faut quand meme bien dire que le labour party ressemble plus à l'UMP qu'au PS.
Re: Les élections européennes
Posté par champi le 20/08/2004 07:57:19
Ah et bien, un des sujets de philo proposés au Bac S portait justement sur la liberté et le gouvernement, à savoir si le peuple devait être gouverné. Je pense que prendre justement le cas des élections européennes et le désintérêt croissant des populations piour cet évènement aurait pu faire un exemple judicieux.

Pour répondre aux reproches qui m'ont été faits quant au contenu de mon article, eh bien j'ai délibéremment choisi d'écrire mon article de manière totalement objective, pour ne pas choquer les opinions d'autres, mais bien malgré moi le débat a été lancé (et je vous en félicite).

Je voulais faire un article clair, et informatif sur les élections européennes, car on ne sait jamais vraiment bien "à quoi ça sert". Personnellement, étant de sensibilité anarchiste (et donc contre toute forme d'état en général), j'ai décidé de ne pas voter aux prochaines élections. En effet, pourquoi participer à une vie politique qui vise à placer des institutions encadrant les individus, alors que je suis contre cet forme d'aliénation paternaliste ? Enfin bref, je ne vais pas vous exposer toute cette philosophie, ou peut-être dans un prochain article...
Re: Les élections européennes
Posté par frank prevost le 20/08/2004 07:57:19
je voudrai reagir par rapport a certaines questions qui mont ete pos d'une part, je suis socialiste et suis fier de letre maintenant cest vrai que je suis pour une europe sociale et suis contre un liberalisme, surtout avec lexemple que nous vivons nous en tant que francais la droite de m.raffarin, qui pense bien sur que tout lui est acquis, et quil est encore la pour longtemps et quil denigre totalement le vote sanction qui lui a ette infligé, lors des elections regionales. Maintenant cest vrai que je me pose beaucoup de questions sur l'europe que je voulai tant, voulons nous une europe pour s'opposer econimiquement aux etats unis, cest anbdire liberale avec la deconcentration de nos entreprises dans les pays etrangers je devrai dire européens. Noublions pas que certains de ces membres ont quand meme ete pour linvasion de l'Irak, cest pour cela que je dis a 254 memebres qu'alons nous devenir, nous habitants européens nous ne meritons pas cela. Mais boinze sur quil y a des bonnes choses dans leurope, nous avons des subventions emanant de leurope, et ce regroupement permet la diversite de nos cultures et tant mieux, je suis contre et cela va sans dire l'integration de la turquie dans leurope, quand un pays nest pas capable de preserver les droits de lhomme et se permet de demander de rentrer dan sl'europe qui lest cest tire par les cheveux, je suis contre la turquie dans l'UE.

Maintenantn pourquoi les genbs ne veulent pas aller voter allez demander a des gens d'aller voter alors que ceux la ne savent meme plus oui ils en sont ou des familles narrivent meme pas a survivre cest pitoyable, nous devns changer de gouvernenement et rapidement je compte sur un vote massif, enfin pour ceux qui iront voter a gauche le cap à droite fait chavirer le bateau et la voie est sans issue il est temps enfin de le faire d'autres pays ont commence, lespagne, le royaume uni, en avnt toute et grande barre a gauche....
Re: Les élections européennes
Posté par felendar le 20/08/2004 07:57:19
pourquoi vouloir à tout prix mettre une étiquette politique sur le dos de chacun? cela ne rime à rien!!! car en dehors des militants qui "adopte" la ligne de conduite du parti (bien qu'ils aient droit à tendance j'entend bien...) les gens ont , normalement, une opinion qui leur est propre sur chaque fait de la vie de notre pays, pouvant ainsi parfois etre en désaccord avec la ligne du parti duquel ils se sentent pourtant le plus proche! Ainsi, un citoyen lambda qui serait par exemple étiqueter par les autres comme "socialiste" peut etre en désaccord avec tel ou tel proposition de ce parti et préférer la proposition de tel ou tel autre parti... c'est çà la réelle liberté de penser... alors pourquoi accordez vous tous autant d'importance à l'appartenance politique des autres et vous en servez vous comme d'insultes? enfin en tout cas moi c'est mon sentiment...
les gens ont en effet le droit de penser plutôt comme un socialiste, comme un communiste, comme un UMPien ( ^^ ) ou un UDFien (c'est pas pour heurter qui que ce soit mais je vois pas comment le dire autrement ^^) mais ils en conserve tout de meme le droit de penser... à moins peut être que ceux qui se servent ici des étiquettes des partis pour mettre les gens dans une case innamovible soient eux meme dans un parti (quel qui soit) et en oubli de penser par eux même... et crois que c'est pareil pour tout le monde...
Et bien si c'est cela, je vous dit de suite non, moi en tout cas je ne suis pas comme çà.... à bon entendeur, salut.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (20)
Publié le 08 juin 2004
Modifié le 08 juin 2004
Lu 961 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲