Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les grands textes qui ont marqué l'histoire de France

Comprendre la société dans laquelle nous vivons est essentiel et pour cela, nous avons besoin de repères tels que ces textes fondateurs. Proposer une lecture originale e l'histoire, à partir d'écrits qui expliquent la construction de la France du Moyen-Age à nos jours, est l'ambition de ce livre.


Retracer l'histoire de France à travers quelques grands textes dont l'empreinte a été décisive à un moment donné de son cours, que ce soit sur les plans politique, géographique, économique, diplomatique, administratif ou autres, donner au lecteur non spécialiste un choix d'écrits fondateurs qui constituent autant de repères dans la compréhension de l'évolution de notre société, telle est la gageure de ce livre.

Certains de ces textes appartiennent à la mémoire collective. Toujours cités dans les discussions ou les débats, ils semblent connus du grand nombre et jouissent d'une belle fortune. D'eux nous ne connaissons parfois qu'une phrase ou deux que l'on cite à satiété sans penser que, pris hors de leur contexte, ces mots peuvent trahir l'esprit dans lequel ils s'insèrent.

D'autres moins célèbres mais tout aussi essentiels demandaient à être mis au jour, soit parce qu'ils retracent un fait majeur qui a modifié le cours des événements, soit parce qu'ils constituent eux-mêmes l'événement qui va susciter une évolution décisive. Notre société d'aujourd'hui est en effet le fruit d'une alchimie complexe où se sont imbriqués et succédé les événements militaires et diplomatiques, qui ont eux-mêmes croisé des cultures, des coutumes et des modes de pensée. Or l'apport des siècles antérieurs est bien plus présent dans notre quotidien que nous ne pouvons l'imaginer et la France du xxie siècle est le fruit de tous les heurts et conquêtes de son passé.
Mais, couvrir l'histoire de France depuis la dynastie mérovingienne jusqu'à nos jours, ce qui représente plus de quinze siècles d'histoire, avec pour objectif d'apporter au lecteur les éléments qui lui permettront de confronter les textes, contemporains du passé, avec le discours, fruit de réflexions successives a posteriori, conduisait inévitablement à fixer une limite au nombre de documents retenus.

Le choix d'une centaine de textes – ce qui est à la fois peu et beaucoup – a correspondu à la volonté de rester dans le cadre d'un ouvrage destiné au lecteur non spécialiste tout en lui donnant à lire des documents clés. Mais dans la masse des textes existants, comment opérer un choix ? Rien n'est plus difficile que de sélectionner pour éliminer quand nombre d'entre eux auraient très légitimement trouvé leur place ici. Nous avons ainsi préféré ne pas évoquer certaines questions, comme la question coloniale par exemple qui à elle seule aurait justifié qu'on lui consacrât tout un chapitre, plutôt que de l'évoquer succinctement, ce qui équivalait à la négliger en lui refusant sa véritable place.

Aussi, ne faut-il pas voir dans ce choix restreint une quelconque subjectivité qui aurait privilégié certains textes susceptibles d'être plus importants ou plus fondamentaux que d'autres. Considérons plutôt que cette sélection procède de la contrainte liée à cette limite arbitraire que nous nous sommes fixée de présenter une centaine de documents au lecteur non averti, cherchant toutefois à lui montrer leur portée décisive et à les resituer dans leur contexte.

Afin de construire un récit cohérent, ils ont également été choisis en raison du fait que les événements qu'ils relataient étaient liés entre eux et pouvaient donc présenter un continuum narratif dans lequel ils viendraient s'insérer. Récit rendu, nous l'espérons, plus vivant du fait de l'hétérogénéité même de ces documents : traités, lois, décrets, bulles papales côtoient chansons, articles de presse, pages littéraires et discours.
Par ailleurs, si quelques textes ont été entièrement reproduits, la plupart ne le sont pas intégralement mais longuement, parfois simplement brièvement. Certains écrits, présents dans notre mémoire, ne le sont en effet que par bribes. Il nous a paru intéressant de les donner à lire sinon dans leur totalité, tout du moins d'en offrir de longs passages.

Relire les textes dans le vif de leur écriture en les resituant dans leur contexte permet enfin de mieux en percevoir les enjeux. Enjeux différents selon l'époque qui les a vus naître, selon la place que leur auteur occupe dans la société, selon le message qu'ils ont vocation de transmettre et qui ne peut être séparé de la situation qui a motivé leur rédaction. Qui peut ainsi comprendre pourquoi Robespierre, farouche adversaire de la peine capitale, a pourtant exhorté l'Assemblée nationale à voter la peine de mort lors du procès de Louis XVI ? Comment réaliser la portée de la laïcité en méconnaissant le rôle prépondérant que l'Église s'est longtemps attribué dans la vie intérieure de notre pays ? Etc.

Au travers de ces références dont l'ombre portée s'étend parfois encore jusqu'à nous, nous avons voulu que le lecteur puisse percevoir la présence du passé dans notre vie quotidienne, donnant à ces textes leur profondeur historique au regard de notre époque.

Les grands textes qui ont marqué l'histoire de France - Isabelle Dumielle - 978-2-7495-3387-2 - Editions Breal - 2014 - 19.50 euros
1
L'auteur : Editions Breal
40 ans, Paris (France).
Publié le 02 décembre 2014
Modifié le 30 novembre 2014
Lu 1 380 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲