FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les Médias au service de la Guerre ?

On le sait, de nos jours et depuis le début du siécle dernier, La Guerre ne va pas sans les Médias... Les derniers conflits importants (Vietnam et Golfe 91) Nous on montré que l'utilisation des médias, ou au contraire leur censure ne sont pas négligeable dans l'issue Diplomatique, Géopolitique et/ou Relationnel d'un conflit...


La puissance médiatique a été utilisé par le président Bush et son équipe gouvernementale Pour justifier la guerre dans un premier temps, puis immédiatement après le premier pas d'un Marines sur le sol Irakiens, la promouvoir...
Promouvoir la guerre devient donc une nécessité, une obsession... Et cela dans chaque camp... Maintenir son Niveau de popularité en dépend. En effet montrer les images d'une guerre Facile et gagnée d'avance permet aux béligérants le maintient du moral du peuple, de l'opinion publique selon les cas, et l'enracinement de leur convictions au coté du Gouvernement...


Une grande part de la promotion de la guerre est de la faire paraître inévitable.
Les médias, en couvrant l'effort de persuasion d'une guerre nécessaire par les États-Unis et le Royaume-Uni, ont oublié que la communauté mondiale est importante et que la diplomatie n'est pas un enjeu qu'on doit retirer de la situation. Le but de la diplomatie est justement d'apaiser les tensions avant qu'elles ne mènent au conflit. La confiance mutuelle et la foi dans le processus sont essentielles pour réduire les possibilités que la guerre éclate. Un devoir constant de la communauté mondiale devrait être de chercher la paix tout en maintenant l'intégrité de chacun et trouvant des solutions viables pour tous.
La paix nécessite un minimum de compréhension de la part de l'opposant, mais les médias ravivent l'hostilité entre les adversaires, négligent les avenues de la paix et demeurent, au bout du compte, l'instrument de la promotion de la guerre.
Il faut aussi questionner le rôle des médias. Il est souvent dit qu'il est beaucoup plus difficile de construire la paix que d'initier le conflit. La paix demande de la patience. Les médias demandent de l'immédiat. La paix a plus de chance de se développer dans un contexte calme. Les médias ont un intérêt obsessif pour la peur et la violence. La construction de la paix est complexe. Les médias savent surtout encadrer des événements simples. Le processus de paix n'est pas compatible avec la forme actuelle des médias.

Mais G. W. Bush l'a compris, en ce qu'il concerne sa guerre actuelle, les mots et les images aussi sont des armes à longues portées...


L'IMPORTANCE DES MEDIAS DANS LA CONFIGURATION DES CONFLITS MODERNES...

De nos jours, une guerre se doit d'abord d'étre gagnée au niveau médiatique...
Déjà en 91 L'armée Américaine s'était empressé, et cela bien avant Tempéte du Desert de détruire les installations de la télévision Irakienne... On peut d'ailleurs se demander pourquoi depuis le début de cette 2 ème Guerre Du Golfe la télévision Iraquienne n'est toujours pas neutraliser et Saddam Hussein peut encore diffuser des clips à la gloire de son régime, ou encore communiquer dans tous le pays et ainsi former la résistance et maintenir le moral de la population... Certainement parce que les Américains croyaient à une guerre courte, et que dans cette optique ils auraient eu Besoin de ces infrastructures pour diffuser dans le Pays les images de la mort de Saddam Hussein et de la libération de la capitale...
Malheureusement on ne voit que la moitié Anglo-américaine de cette Guerre et l'on ne peut réellement connaître les effets de la propagande cyclique de Saddam Hussein sur sa population...
En Grande Bretagne par contre, l'effet sur l'opinion publique des images de soldats morts, Prisonniers, capturés ou même de Drones neutralisés, peut provoquer facilement l'émoi dans une population déjà mondialement minoritaire... C'est sans doute Pour cela que ces images y sont censurées Par Scotland Yard et la BBC.
Aux Etats-Unis, l'opinion est particulièrement manipulable...
On nous rappelle Sans Cesse que sur 10 Américains seulement 3 sont contre cette guerre...
Mais l'on oublie trops souvent de dire que la majorité des Américains (c'est à dire ceux qui n'ont pas voté pour G. W. Bush au dernières éléctions : -p) pensent que cette guerre n'a pas assez été préparées... y'aurait t-il une faille dans la propagande Américaine ?...
L'opinion publique Américaine à une particularité, c'est qu'elle est impulsive et Naïve...
Beaucoup de chaînes Américaines jouent sur cela d'ailleurs...
La chaîne Ultraconcervatrice Fox News rythme les interventions de ses journalistes par des mensonges, et de la propagande exactement comme le fait la chaîne Irak TV. Le rapprochement entre ses deux chaînes est réellement possible.
A la seule différence que l'une Va disparaître et que l'autre restera sans doute encore longtemps... Mais plus grave je pense, l'une, chaîne d'état est Obligée par un régime dictatorial de diffuser des programmes de Propagande alors que l'autre le fait en libre conscience...
D'autres chaînes Américaines comme ABC sont plus sobres, plus calmes, et plus distanciées envers ce conflit, mais voient leur audience baissée... Révélateur des choix culturel et informationnel des masses Américaines...
Les chaînes qui traitent de l'information en continue et en temps réel n'échappent pas à la surinformation, qui souvent mène à la désinformation... Ces chaînes à Gros titre rouges, à scoops, a images vertes phosphorescente brillante, à flash d'info spéciaux comme CNN LCI ou encore BBC news24...
Ces chaînes inonde leur programme d'images infrarouge, d'images chocs, de brochettes stratégiques commentant la suite hypothétique du conflit...
Elles se contente seulement de donner l'information dans sa forme la plus brute, et l'analyse n'est absolument pas de mise...


Al-Jazira...
C'est certainement la seule Télé au monde, propritété d'un pays allié aux Etats-Unis (Le Quatar) et qui donne la parole aux partisans comme aux adversaires de la guerre, en restant en phase avec ses millions de téléspectateurs...
C'est une chaine tout info situé à deux pas du centre de commendement US à Doha et qui ne se prive pas de dire par l'intérmédiaire de son imam maison que cette guerre est impie...
Quand CNN ou Fox news vendent du patriotisme, Al-jazira elle, vend l'illégitimité de cette Guerre et la détresse des populations...
Sur fond de musique Hollywoodienne, les clips qui reviennent sans cesse à l'antenne comme des bandes-annonces montrent un Bush Guerrier avec une croix gammée incrusté dans la main, un Saddam Hussein acculé (on va résister) des enfants qui pleurent et des civils qui scandent "Le sang des arabes vaut il moins que celui des Américains ?"
Cette chaîne à malheureusement repris tout les tics et tout les codes de la Grande Sœur CNN...
Flash déroulé en bas de l'écran, parlote de journaliste comblant le manque d'images, ivresse du directe...
Mais Al-Jazira, et c'est toute sa forçe, refléte les sentiments de la rue (comme la colére l'humiliation, le sentiment d'impuissance)... en court-circuitant les régimes arabes qui, souvent, soutiennent Washington...
Etre en phase avec les opinions Arabes, et donc en opposition avec les régimes c'est le message subliminal d'Al-Jazira. C'est son incroyable liberté, sa raison d'étre...
Dans un monde Arabe habitué depuis un demi siécle à la langue de bois, il faut imaginer l'effet tornade d'Al-Jazira qui depuis 1996 pulvérise la propagande des télés Officielles...
La force de cette Télévision vient aussi du fait de son implantation parfaitement harmonieuse dans le monde musulmant...
["N'oublions pas que Al-Jazira est le vidéo-club préféré de Ben Laden qui lui confie ses précieuses cassetes" (loooool) ]
Mais finalement et comme le souligne le directeur de la chaîne le Dr Kadidi "Plus que les américains, ce sont les Saoudiens qui ne digèrent pas la chaîne" Car Les saoudiens voient leur monopole ébranlé, eux qui on investit des millions pour la chaîne MBC à Londres" et se voyent donc inquiétés par l'insolent petite chaine Qatari...


COMMENT LA MACHINE MEDIATIQUE EST MISE EN ŒUVRE DURANT UN CONFLIT DE NOS JOURS ?

Depuis Le Vietnam, La télévision couvre les conflits officiels...
La véritable Guerre en (Live) est nait lors de la Premiére Guerre du Golfe en 91.
Mais Aujourd'hui, Les reporters sont carrément embarqués aux cotés des militaires, le ton est plus prudent mais les sources plus nombreuses : En réalité le traitement de l'info a changé par rapport a la premiere guerre du golfe.
La couverture Médiatique commence par les hommes sur le terrain. Dans la guerre actuelle les journalistes "que l'on appelleras chanceux" sont intégrés aux troupes aux sol. En effet, Le système médiatique a radicalement changé. En 1991, les reporters étaient trimbalés dans des pools et dirigés par des accompagnateurs militaires. Généralement, ils arrivaient sur les lieux après l'action. Cette fois-ci, l'armée américaine les a intégrés dans leurs unités, ce qu'ils appellent "embedding", que l'on peut traduire par "ancrage". Un député conservateur américain a même proposé qu'ils participent à toutes les actions des troupes, de l'entraînement jusqu'au défilé de la victoire à Time Square ! Normalement, on devrait voir les actions en cours et les victimes, ce qui ne fut pas le cas en 1991. L'administration américaine a renoncé à la niaiserie de la "guerre zéro mort". Ce qui est sûr, c'est que l'armée américaine est obsédée par deux points : faire en sorte que les journalistes ne divulguent aucune information susceptible de trahir ses intentions stratégiques - les reporters intégrés aux troupes ont signé une charte en ce sens - et, bien sûr, montrer les bons morts, c'est-à-dire ceux de l'autre camp.
Cependant il y'a aussi des erreurs que les journalistes veulent éviter en ayant tirer les leçons de la premiére guerre du golfe... Ils ne veulent pas se faire manipuler comme en 1991, avec l'histoire de l'Irak "quatrième armée du monde". Déjà, ils donnent davantage les sources de leurs informations. Cela dit, de nombreuses rumeurs ont déjà circulé dès la première journée de la guerre. Saddam Hussein est-il mort ? Tarek Aziz s'est-il enfui ? Les puits de pétrole sont-ils en feu ? Les rumeurs encore une fois font vivre les médias et ceux qui les dirigent.
Autre nouvelle mise en place, c'est la diversité et le nombre de chaînes autorisées à retransmettre... Car La guerre de 1991 était la première diffusée en live. CNN détenait alors un monopole. Elle était au départ des missiles et à leur arrivée, si l'on peut dire. Si les Irakiens voulaient se voir mourir, ils devaient regarder CNN... Aujourd'hui, il y a beaucoup de concurrence, beaucoup plus de sources d'images. Fox News, LCI, et bien sûr les chaînes arabes comme Al-Jazira. Il y a aussi un grand nombre de journalistes de toutes nationalités qui ne sont pas intégrés aux forces américaines et disposent de leurs propres moyens de transmission, par satellite et téléphones-vidéo, à Bagdad par exemple. On peut se demander d'ailleurs ce qui se passera si les Etats-Unis décident de "casser" les communications en Irak avec leurs bombes électroniques. Bagdad pourrait être privée de toute transmission. Si les Américains tirent partout où il y a des signaux électromagnétiques, ils risquent aussi des bavures. Le langage a lui aussi changer... On n'entend plus parler de "frappes chirurgicales" ni de "dommages collatéraux". C'est le jargon des guerres passées. Aujourd'hui, on nous sert de la "décapitation", du "shock and awe" ("le choc et l'effroi"). Chaque nouvelle guerre a son vocabulaire, inventé par les militaires, repris par les journalistes, et qui sert toujours à dissimuler la réalité.
On comprend facilement que dans ce contexte, les informations divulguées sont plus que jamais à vérifier... à laisser même quelquefois... Car comme tout conflit on connaîtra la vérité dans les livres d'histoire de nos enfants lorsque le secret défense sera levé ou les langues prétes à parler...


Mais même si notre PPDA national nous répéte sans cesse qu'il faut faire attention aux information données, il y'a des choses que l'on admet parce qu'elles sont conçevable, des choses que l'on croie parce qu'elles sont culturellement croyable... Et cela est inévitable... Lorsque l'on déclare aux premières heures d'un conflit que les "Libérateurs" ne rencontre aucune résistance et sont profondément infiltré dans le territoire il y'a des choses que l'on ne dit pas, et lorsque l'on montre des colonnes de prisonniers se rendant et que Deux semaines après aux même endroit la coalition réduite se bat toujours pour contrôler cette méme zone, je pense que le spectateur n'a pas toute les données du problème... c'est la loi des médias, ou pour mieux comprendre, ceux qui les contrôlent... (J'entends par la non pas L'AFP ou Reuters mais les directeurs de chaînes, moutons du gouvernement...)
Aujourd'hui, le fait nouveau, c'est que le plus fort Bush s'est montré le plus faible sur la scène internationale. Il a perdu, malgré sa force de frappe audiovisuelle, la bataille de l'opinion. Aujourd'hui, à part le public américain dont le traumatisme n'a cessé d'être sciemment réveillé depuis ce 11 septembre, le monde entier rejette cette guerre. L'autre nation qui a engagé des soldats sur place, le Royaume-Uni, cédera sans doute à de vieux ressorts psychologiques menant à l'Union sacrée ; elle se rangera derrière son gouvernement. En revanche, particulièrement en France, la grande nouveauté relève d'une possible distanciation par rapport à l'événement. Il est donc fort intéressant d'observer comment nos médias, qui ont appris à ne plus tomber dans les mêmes ornières qu'il y a dix ans, rencontrent la vigilance pacifiste d'un public qui a commencé d'apprendre à lire le petit écran pour ne plus s'en laisser conter.
Avec l'importance d'Internet, qui permet de réfuter la propagande et de se livrer, désormais à grande échelle, à une contre-information, l'issue de cette guerre (qui ne laisse aucun doute sur le plan militaire) est loin d'être jouée sur le terrain des consciences, à l'heure de la mondialisation...".

NB : (En réaction à un article récemment écris sur France-Jeunes), C'est effectivement un autre article sur la Guerre et sur ce dont il faut se méfier, a mon sens, dans cette guerre... Je crois que l'on ne peut pas me reprocher de réagir moi aussi sur ce qu'il se passe là-bas. Le coté "Guerre" ne me plait pas tellement et c'est pour cela que j'ai choisi de traiter les Médias dans cette guerre... J'éspére que les réactions seront positives...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Les Médias au service de la Guerre ?
Posté par scratch le 20/08/2004 07:51:07
C'est vrai que ce n'est pas pour rien si, aux Etats-Unis, la presse est appelée le 4ème pouvoir !!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 03 avril 2003
Modifié le 03 avril 2003
Lu 714 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143