FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les morts ne sont pas morts

Poko la revenante des morts dans un bar...


L'histoire que je vais vous raconter s'est passé à Ouagadougou, une ville du Burkina Faso. Elle traite la vie après la mort. Est-ce que la mort met-elle fin la vie de l'Homme ? Pour moi en tant que africain et surtout moaga (une ethnie du Burkina Faso), les morts ne sont pas mort. Ils interviennent souvent dans notre vie de chaque jour. Ce qui fait que chez nous les mossis (pluriel de moaga), nous respectons les décisions (testament) prises par une personne avant de mourir.


Raogo, l'ami des morts

Raogo dans ses rêves chaque jour bénéficiait des visites de son grand frère Noaga décédé. A chaque fois son Noaga lui demandait de rembourser des dettes qu'il a empruntées à Lidg-naaba (prénom mooré signifiant le riche) un de leur voisin que Raogo connaissait bien. Vu la récurrence du même rêve, alors Raogo un jour demanda à son voisin Ligd-naaba si Noaga avait pris de l'argent avec lui. Ligd-naaba lui communiqua le montant qu'il a prêté a Noaga (prénom mooré signifiant coq). Trois plus tard, un beau samedi soir, Raogo décida vers 20h 30 d'aller au bar "viim-zîiga" (nom mooré signifiant lieu de vie) danser. Il démarre sa moto "P50" et prend l'avenue de l'amitié. En cours de route il aperçoit une jeune fille qui marchait dans le même sens que lui et il s'arrêta. Il proposa à la fille de lui remorquer. Elle la jeune fille accepta.
A peine démarré, Raogo ne tarda pas à demander le nom de la jeune fille. Celle-ci dit qu'elle s'appelle Poko. Raogo dit à poko qu'il partait danser et si ça ne lui dérange pas elle pouvait l'accompagner. Poko trouva ça génial et décida de partir avec Raogo.
Après avoir siroter une "fanta" et bien danser ensemble, Roaga décida connaître chez Poko. Arriver chez poko vers les 22h 30, Raogo prit congé d'elle.


Les morts vivent toujours

Puis le lendemain soir Raoga se rendit chez Poko pour lui dire un bonsoir. Arrivée dans la cour, il fut accueillit par la mère de Poko qui s'appelait Patindé (prénom signifiant celui qui ne croiyait pas).
Raogo demanda de voir Poko. Aussitôt Patindé commença à verser des larmes. Etonné Raogo demanda pourquoi. Patindé lui dit que sa fille Poko est morte il y a 5 ans. Pour convaincre Raogo qui n'en croyait pas Patindé lui fit sortir un album des photos de Poko.
En regardant les photos, Raogo reconnut le visage de la belle fille avec qui il est sorti hier. Raogo dit à la mère de Poko qu'elle était avec lui hier au bar "Viim-zîiga". Patindé fit sortir le grand frère de Poko pour qu'il amena Raogo voir la tombe de Poko sise au cimetière "kiimes-zîiga".
Arrivée au cimetière, ils voient de belle tenue sur la tombe de Poko. "C'est dans cette belle tenue que je l'ai rencontré" cria Raogo. "Donc les morts ne sont pas mort alors" répliqua le
grand frère de Poko.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (18)
Re: Les morts ne sont pas morts
Posté par ocean'hearth le 19/10/2007 13:45:56
Alphonse Allais disait "Partir, c'est mourir un peu mais mourir c'est partir beaucoup.........
Re: les morts ne sont pas morts
Posté par myrabelle le 19/10/2007 10:46:33
Je ne dirais pas totalement que "les morts ne sont pas morts", mais par contre, je dirais volontiers car ceux qui sont morts en paix en eux-mêmes ne reviennent plus, leur corps réel n'est plus..., j'ai d'ailleurs écrit un texte sur ce sujet que je tiens à votre disposition si cela vous interpelle, mais par contre je dirais que tant que leur âme n'est pas en paix, elle est dans les limbes : elle erre jusqu'à trouver la paix,... et il est possible que dans leur cheminement, ils apparaissent vivants à certaines personnes, ils sont là en général que pour un temps très déterminé : court... c'est-à-dire qu'ils interviennent dans des situations particulières et ont c'est vrai des actions déterminantes pour ceux qui eux sont encore complètement vivants sur terre...

Je sais que les personnes mortes peuvent avoir une énorme influence sur les personnes vivantes et même leur sauver la vie, c'est ce qui m'est arrivée dans mon adolescence :
J'étais à la campagne couchée dans un lit avec une couverture chauffante, et j'ai rêvé que ma grand-mère paternelle qui était morte depuis deux ans, me disait d'aller aux toilettes, je n'avais pas envie d'y aller. Mais, devant une telle image de ma grand-mère morte, je me suis dite : elle me le dit certainement pour une raison importante, vitale, pourquoi n'irais-je pas ? J'ai décidé de l'écouter et d'aller non à ceux qui se trouvaient au même étage que la chambre où je dormais, mais dans ceux de l'étage en dessous... j'y suis restée quelques instants... et, quand je suis remontée... mon lit était en flammes ! La couverture chauffante avait dû prendre un court-circuit, et ma grand-mère morte m'a donc sauvée ma vie ! par le rêve prémonitoire de son visage me parlant...
Par contre, je dirais que l'on peut faire le deuil d'une personne qu'elle soit enfant dans le ventre de sa maman et en dehors, adolescente et/ou adulte. Je dirais aussi que les personnes qui sont mortes, il faut éviter d'essayer de les retenir sur cette terre, car elles ne sont plus là, et ont le droit d'aller vers un autre destin, leur destin... sans nous... et de les retenir, ne nous aide pas à en faire le deuil, au contraire, car cela nous fait penser très très fort à ces personnes, et de plus les empêche d'agir librement.
Aurevoir définitifs à vous : enfants, adolescents, adultes : êtres humains d’amour qui n’êtes plus vivants
Qui avez été, ou pas, désirés, attendus
Puis, à bras ouverts reçus,
Du fait d'une certaine situation vous ayant ôtés la vie : d’une maladie, d'un accident, d'un meurtre, etc... vous ayant fait ne plus être vivants :
Je ne veux plus sur terre, de force : de par mes pensées voulant que vous restiez encore vivants sur terre, vous retenir !
Allez en paix dans votre nouvelle demeure !
Je ne vais plus porter le deuil pour vous : je ne vais juste plus penser à vous sans cesse... !
Mais laisser mon esprit et le vôtre être chacun en paix...

Cependant, votre souvenir restera pour toujours dans mon cœur…
J’avance en conscience désormais dans la vie :
sans entrave que je me mets volontairement en moi
et donc Libre !
----------------------
Je crois donc qu'il y a de la mort dans la vie, et de la vie dans la mort...
et vous, qu'en pensez-vous ?
Amicalement
Myrabelle

Modifié le 19/10/2007 11:04:36
Re: Les morts ne sont pas morts
Posté par supernaut le 05/10/2007 00:05:21
Asmuk, si tu avais correctement compris ce en croit croyait Lavey, tu saurais que certes il était un adorateur de Satan, mais pas en tant que le grand méchant pas beau auquel tu sembles croire dur comme fer, mais comme une force de la nature, pas vraiment une divinité. Pour les satanistes modernes (tels Lavey), l'homme n'a qu'un seul et unique dieu : lui-même.
Sache que je suis complètement opposé au phénomène "ah les copains ont dit que c'était bien, ça doit l'être". Si je ne sais qui (euh... Dieu, c'est ça ?) m'a doté d'un libre arbitre, je sais m'en servir et ne pas être un vulgaire mouton. Je pense et agis par moi-même, et pas avec un quelconque bourrage de crâne (du moins j'essaie). Je n'avance jamais (ou presque) rien sans en être sûr (par peur d'être cassé ^^). Ah oui et je sais lireaussi.

Au fait, "les films existent", comme tu l'as si bien écrit. Explique-moi en quoi ce que tu racontes est plus vrai que les légendes/mythes gréco-romain(e)s, égyptien(ne)s, incas, asiatiques, ou que sais-je encore... ?
Re: Les morts ne sont pas morts
Posté par asmuk le 04/10/2007 10:19:40
Qu'y a t-il Casper? Vous voulez avoir la paix. C'est une place publique où nous dialoguons. (Rire....).
Casper le petit fatome, était un D A que j'aimais bcp, avec mes soeurs et nous faisaient énormement maré. A+
Re: Les morts ne sont pas morts
Posté par casper le 04/10/2007 00:37:59
asmuk ,
toi aussi?

*soupir*:p
On n'a jamais la paix ici!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (18)
L'auteur : Blaise Ouedraogo
37 ans, Ouagadougou (Burkina).
Publié le 20 septembre 2007
Modifié le 01 septembre 2007
Lu 1 379 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143