Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les nouveaux d'jeuns

Avant, les jeunes, c'était les gamins qui jouaient aux billes au bord de la route. Maintenant ce sont des bandes bien distinctes, qui ont leurs règles et leurs idéaux !


L'apprenti parisien

L'apprenti parisien, comme son nom l'indique, habite à Paris, capitale de notre bon vieux pays comme tout le monde le sait. Il ne vient pas spécialement des beaux quartiers, mais ne sort pas non plus d'un HLM. Veste de costume, écharpe et cheveux ébouriffés : ça y'est, vous l'avez repéré ! Un signe encore plus disctinctif ? Le livre de poésie qu'il tient sous le bras qu'il vente qu'il pleuve ou qu'il neige, car lui, l'artiste incompris, la prose, ça le connait ! Il passe son temps à boire un café, seul -plus simple pour méditer à la prose d'Eluard-, et se dirige ensuite vers le parc du Luxembourg, pour parler "art contemporain et ses dérivés" à une touriste japonaise qui n'y comprend rien. Mais très vite, l'apprenti parisien se confie : les "femmes" (et non les "filles", appellation trop puérile) ne s'interessent pas à lui. Elles lui repprochent d'être trop dans son monde, de ne penser qu'à faire des rimes, et de trop se la jouer. Quoi ???? Lui, trop se la jouer ? Mais ce sont ces minettes qui se la jouent, à rêver de passer leurs nuits aux Planches, arborant fièrement un piercing au nombril entouré de paillettes, pas lui ! De toute façon, sa vie à lui, c'est la poésie ; peut-être trouva-t-il un jour une femme peintre-sculptrice qui le comprendra, avec qui il vivra d'amour et d'eau fraiche dans une mansarde, et qui ne se contentera pas de "baiser" (les rapports physiques étant beaucoup trop artificiels), mais plutôt d'écouter, au clair de lune, les toutes dernières rimes de son Jules...


Le jeune marseillais

Un jeune homme à la démarche chaloupée, parcourt la Canebière (avec l'accent svp) habillé de bleu et blanc, (les couleurs de l'Om bien sur !), tout en ponctuant ses phrases de "putaing-cong". Et oui, c'est bien lui : le jeune marseillais, fière de sa ville, de sa patrie, mais surtout, de son équipe. Il hait les parisiens, écrit sur sa trousse "A bas psg", et lorsqu'il n'arbore pas fièrement le maillot de son équipe fétiche, s'habille en Kulte et sort au Mistral. Souvent absent en cours "Vous comprenez madame, la leçon, j'ai pas pu l'apprendre : Om-Guinguan c'était de la fooolie", il fait sourire tout le monde avec sa passion. "Pour Noel t'as eu quoi ? J'ai convaincu ma mère de me refaire la chambre : papier peint l'Om !! La class' !! Et c'est terminé ce soir, j'ai hâte de rentrer !!!" Mais comme son prédecesseur et ennemi l'apprenti parisien, il ne gêne absolument personne, fait plutot sourire, et devient le bon copain (jamais le boyfriend attitré, impossible de s'investir dans une ralation quand on a qu'une seule passion : la ballon rond !!!!)


La caillera

"Ziva t'as vu comment elle m'a téma elle ? j'vé alé lui faire sa teuf à cette pouf là ! Yo !" Contrairement à ses confreres, la caillera est un phénomène TRES nuisible. Et pour tout le monde malheureusement. A l'école, elle répond aux profs "ziva, 2 sur 20, viens que jte n**** ta m*** là !", terrorise les 6èmes "Rohhh la dégaine lui avec son sac mon-poké !", et insulte les surveillants "C'est ça, prévient le dirlo tu vas voir ta caisse". Au ciné, elle dépasse tout le monde tout en bousculant les mémés qui accompagnent leurs petits-enfants voir Nemo "Yooo No-mé le sson-poi ! ça cr1 aç !" et tient tête au guichetier jusqu'à ce qu'il accepte de la laisser passer au tarif -de 12 ans. Comment repérer la caillera ? Facile : tout d'abord le vocabulaire bien sur, et les insultes en guise d'affection, mais aussi la démarche et les fringues qu'elle porte, elle et sa bande. Jogging à la Eamon, les baskets d'Eminem achetées chez Foot Locker, et le pansement sur la joue façon Nelly. Si elle met un pansement parce qu'elle s'est battue ??? Nonnnnnnn, la caillera, quand elle se "fight", c'est toujours elle qui donne les coups ; Le pansement, c'est pour faire "staïle"


Cet article est évidemment à prendre au second degré je n'ai rien contre les apprentis parisiens, les jeunes marseillais, ni contre les cailleras ! Quoique... ;-)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (33)
Re: Les nouveaux d'jeuns
Posté par lucie le saumon de norvège le 25/02/2005 23:22:33
Ouaich bien vu, je me suis bien amusée, bon pas marrée à en pleurer mais bien amusée, sympa l'article, léger et tout ce qui faut....cocktail de bonne humeur Merki
Re: Les nouveaux d'jeuns
Posté par nastasia le 15/01/2005 12:59:10
J'avoue, j'avoue.. Habitant près de marseille, euuuh c'est un peu la vérité quoi ! hihihihi les putain con hum l'OM partout avec écrit a bas psg sur les trousses, les écharpes de l'om fille comme garçon, ect ect.. C'est tout nous ( et c pas forcément un compliment ! lol )
Re: Les nouveaux d'jeuns
Posté par serial-glandeur le 25/12/2004 13:53:15
g jams rien lu d'aussi con dsl mais dans le genre "je veux faire marrer en présentant des stéréotypes" ya BCP mieux et dire que le II sera bientot publié pfff ca promet
Re: Les nouveaux d'jeuns
Posté par laam le 20/11/2004 14:09:03
C dla ball ton tircla!!!

nan jdéconn!!!franchmen il é tro bi1!!! ;-)
Re: Les nouveaux d'jeuns
Posté par shredderman777 le 15/11/2004 18:55:12
faut pas être difficile
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (33)
Publié le 29 octobre 2004
Modifié le 29 octobre 2004
Lu 4 553 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲