FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les Pharaons seraient-ils des prophètes ?

Avant d'entamer cette recherche qui demande toutefois une certaine approche, il serait intéressant de noter qu'il n'existe aucune trace mentionnant la présence des juifs dans l'ancienne Egypte hormis bien évidemment les Ecrits bibliques.


Toutefois des similitudes tendent à confirmer ce qui a été rejeté par nombre d'historiens (Quelques unes sont énumérées ci-dessous). La population monothéiste égyptienne a bel et bien vécu à Akhet-Aton, la Capitale d'Akhenaton qui était lui même monothéiste. Cette remarque correspond parfaitement aux Hébreux qui ont fuit ce pays pour s'installer dans le pays de Canaa (la partie occidentale de l'actuel Israël, la terre promise aux juifs par le seigneur Yakhve).

Les textes hébraïques contenus dans l'Ancien testament ainsi que dans la Bible araméenne de même que les hiéroglyphes égyptiens doivent être interprétés à leur juste valeur. Cette dernière remet donc en cause l'histoire même de la création de l'humanité. C'est ainsi que l'origine du monothéisme sera définitivement tranchée, loin bien évidemment de toute surenchères ou de prise de position passionnelle.

L'une des premières conclusions risque de toucher des sensibilités. Les fouilles effectuées à Tel-El-Armana qui s'avèrera être ensuite le site de la ville Akhenaton (Située entre Assiout au Sud et Hermopolis au Nord, sur la rive orientale du fleuve Nil) tendent à des résultats probants. Si Moise fût un nord africain (comme le mentionne l'Ancien Testament), qui a transmis sa religion au peuple juif celle-ci (sa religion) fût celle d'Akhenaton qui avait présenté sa croyance d'Aton. Ajoutons à cela que dans la Bible, à partir de l'Exégèse de Rachi (1040-1105), ce grand maître de la tradition orale et écrite fera un commentaire de l'Ancien Testament. Il se basera en étudiant le Pentateuque hébraïque ainsi que la bible araméenne. Toutefois cette Bible n'a pas été étudiée en tant que composante de l'Egyptologie. Si le récit biblique se passe en grande partie en Egypte, Abraham, Joseph et Moise n'y sont nullement décelés. Décris certes dans la Genèse et l'Exode leur présence reste à... Prouver !

Vivant à l'écart des autres populations, les Hébreux formaient à l'époque un peuple de Bédouins semi nomades et étaient des "shasons", qui est une de leurs appellations. Le nom dLes Hébreux ont vécu 430 ans (dont 110 ans comme esclaves) en Egypte. Les textes hiéroglyphiques égyptiens ne les mentionnent pourtant pas à travers des récits ou des témoignages. Les Hébreux se sont installés au pays de Canaan, une région occupée également par les pharaons. Ces derniers ne sont jamais intervenus pour les en empêcher. Porteurs de la civilisation égyptienne, les Hébreux ont subitement disparu du pays de "Ra" le dieu-soleil (ou "Misr"). Ils n'ont laissé aucune trace (stèles, temples, pyramides, tombes...).

Toutefois leur empreintes existent sur des peintures ornant les tombes de la vallée des Rois. Des symboles juifs existent bel et bien derrière les hiéroglyphes. La sortie des juifs d'egypte n'étant pas prouvée, des similitudes sont relevées avec la période d'Akhenaton. C'est durant celle-ci (cette période) que les Egyptiens monothéistes (ancêtres des Juifs actuels) ont été en effet expulsés par le Roi "Aï" en 1344 av-jc. Ce souverain pharaonique a régné après Toutankhamon. Sa décision sonnera le glas du monothéisme en Egypte sans toutefois conduire à la fin de cette nouvelle vision religieuse. Les Hébreux expulsés d'Egypte se faisaient appelés "yahouds", terme signifiant "les adorateurs du pharaon" monothéiste s'entend. Cette population donnera naissance au royaume de "Yahouda" (Judée-Samarie). Sous la forme d'hiéroglyphes les lettres de l'alphabet hébraïques existaient. En s'y referant et en décryptant la Genèse, nous pourrons reproduire aisément la cosmogonie égyptienne. Aussi les noms d'Abraham, Sara, Issac, Rebecca, Yakoub, Israel et Laban pour ne citer que ceux là, dissimulent des noms ainsi que des titres royaux égyptiens. En suivant cette logique que découvrons-nous ?

Joseph ne serait autre que le Pharaon Aï.
L'expulsion des Hébreux s'est déroulé sur plusieurs phases.
Exode d'Akhetaton ordonnée par Aï.
Passage de la mer des roseaux : Celle-ci est une véritable image traditionnelle de la mythologie égyptienne qui représentait l'océan primordial séparé en deux par le pharaon.
Les quarante années (40) passés dans le Désert : Elles se situent entre les deux campagnes militaires de Toutankhamon et Séthier.
Après ces quarante (40) années, nous noterons donc que l'expédition militaire de Josue est celle du pharaon Seti 1er !
La Bible nous permet aussi de conclure qu'Aaron est réellement le pharaon Hormhed.
Moise : Ne serait-il pas le général égyptien Mose (Ra-Messou) qui deviendra ensuite Ramses 1er.
Josue le serviteur de Moise est plutôt son premier fils.
Akhenaton a donc vécu en 1358 comme... Abraham (Il n'est pas né en 1900 av-jc !).
La Bible hébraïque retrace minutieusement, par ordre, l'histoire des dynasties pharaoniques.
Dieu parle à Abraham :
"Dieu parle à Akhenaton"
Le sacrifice d'Abraham
"Le sacrifice d'Akhenaton".
La rupture d'Abraham avec le polythéisme de son père.
"La rupture d'Akhenaton" avec le polyhéisme de son père.
La beauté de Sarah, de Rebecca, de Rachel.
"la beauté de Nefertit"
Abraham brise les idoles de son paternel.
"Akhenaton brise les idoles de son paternel".
La séparation religieuse et politique entre Jacob et Laban.
"La séparation religieuse et politique entre Akhenaton et Amenophis III".
Les intrigues entre les épouses d'Abraham, Sara et Agar.
"Les intrigues entres les épouses d'Akhenaton, Nefertit et Kiya". Grâce à la Bible, la quintessence de la sagesse égyptienne véhiculée par des traditions locales, principalement orales, nous est parvenue de cette population qui se qualifiait d"hébreux" et qui possédait une civilisation très riche.

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Les Pharaons seraient-ils des prophètes ?
Posté par rachidyahou le 09/12/2008 15:11:22
eh oui ! c'est du papier collé qui appartient à...MES ARTICLES !
quant à AZOUZ BEGAG, je te prie de le respecter tout simplement
merci
Re: Les Pharaons seraient-ils des prophètes ?
Posté par grocake le 08/12/2008 21:00:49
http://www.planeteafrique.com/Actualites/Index.asp?affiche=News_d isplay.asp&ID=2358

Ouai ouai ouai, encore un article copier coller, tu commences à me plaire. En plus d'être relativement approximatif, à moins que ne ponde des articles que le web entier ne reprenne, il va falloir arrêter ces manipulations grossières et te mettre sévèrement à la plume mon pote. Tu connais Azouz Begag? Tu vas finir comme lui....
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Rachid Yahou
63 ans, Azazga grande-kabylie (Algérie).
Publié le 08 décembre 2008
Modifié le 09 novembre 2008
Lu 806 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143