Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les ratages de la Prévention Routière

La Prévention Routière existe dans un but à priori très louable. Mais s'y prend-elle de la bonne façon pour sensibiliser les gens ? Trois raisons pour prouver que non.


J'ai décidé d'expliquer ces trois raisons dans un certain ordre. Je dirais que la première est la plus débile, la deuxième la plus ambiguë, et la troisième est sans aucun doute la plus grave.





L'allumage des feux de croisement en plein jour

Le débat est lancé ! Entre ceux qui disent que c'est utile, mais qui n'ont pas d'arguments valables pour le démontrer et ceux qui disent que ça ne sert à rien, en avançant cette fois des raisons très logiques, personnellement mon choix est fait.
Il faut savoir que dans les départements où les tests ont étés réalisés (notamment dans les Landes), la mortalité a baissé sur la route... Oui, comme dans toute la France. Le gouvernement a tenté d'expliquer que cette baisse était due à l'allumage des phares en plein jour, mais le peuple français n'est pas dupe.
Dans les pays étrangers qui sont obligés d'allumer leurs phares, la lumière du jour n'est effective que de 10h à 16h, et les voitures sont équipées d'un dispositif qui ne permet d'allumer que les phares, et de laisser les éclaireurs de plaque et le tableau de bord éteint. Ce n'est pas le cas chez nous, donc bonjour la consommation d'énergie en plus. Egalement, dans ces mêmes pays, c'est un fait, la mortalité a baissé lorsque ces lois ont été mises en vigueur. Seulement, les gens, ayant gagné en confiance, se sont mis à rouler moins concentrés, étant persuadés de pouvoir évaluer parfaitement les distances grâce aux phares des autres automobilistes; ce qui a fait augmenter les accidents (mortels ou non), et même dépasser leur nombre à moyen terme. Cette mesure fut donc inutile.
La vraie raison, la voilà : grâce aux contrôles de vitesses de plus en plus sévères en 2003 et 2004 (ce dont je suis globalement pour), les voitures, étant obligées de rouler moins vite, ont consommé 1 % en moins de carburant. Imaginez la perte économique pour l'Etat à l'échelle nationale (surtout vu le prix du litre...). En allumant les phares, une voiture consomme 2 % d'énergie (donc de carburant) de plus que s'ils étaient éteints. L'Etat récupère donc son pourcentage perdu en 2003 et se crée une marge d'un pour cent en plus.
Les "publicités" n'ont pas changés grand chose dans l'esprit des français, et on pouvait entendre récemment une raison invoquée dans l'une d'elles qui était à mourir de rire : "Allumer ses phares en plein jour permet de mieux voir et d'être mieux vu". D'être mieux vu, pourquoi pas, c'est la principale raison qui pourrait éventuellement être valable. Mais pour ce qui est de mieux voir, j'ai beau faire le test avec mon véhicule personnel, en plein jour je ne vois absolument pas de différence lorsque j'allume mes feux de croisement et lorsque je les éteins... Ou comment la publicité fait malgré elle passer le gouvernement pour des charlots !
Je pense qu'il serait plus important de s'occuper des gens qui roulent avec leurs phares anti-brouillard constamment allumés, et qui représentent une réelle gêne pour les autres conducteurs.


Le problème de la vitesse

C'est indéniable, les contrôles des Forces de l'Ordre ont fait baissé le nombre d'accidents. Malheureusement, cela a été fait n'importe comment, et n'a pas toujours été très bien perçu par nous, français.
Je ne parle pas des contrôles routiers traditionnels, qui ont toujours existés. Il s'agit en effet des fameux radars automatiques, qui ont fleuris comme des marguerites dans un champ au printemps.
Il s'en est créés beaucoup trop en peu de temps, et les automobilistes ont cru (parfois à juste titre) qu'ils n'étaient là que pour "ramasser du pognon". Maintenant que nous avons tous pris l'habitude de les voir, force est de constater qu'ils sont utiles, notamment aux abords des grandes villes. Mais, messieurs du gouvernement, ne serait-ce pas une bonne idée que d'augmenter leur marge d'erreur ? Même si les tarifs des amendes ont été modérés pour les petits excès de vitesse, il est toujours rageant de se faire "flasher" pour un moment d'inattention, et de ne pas avoir d'interlocuteur direct pour tenter de s'expliquer (ceux qui nous gouvernent seraient-ils des faux-cul ?).
Sans compter qu'il faut maintenant surveiller constamment son compteur, et le court laps de temps où l'on baisse la tête suffit parfois à avoir un accrochage car nos yeux étaient ailleurs que sur la route !
Et je ne parle pas des hommes politiques qui sont pris parfois à 130 km/h au lieu de 80 km/h, et qui n'ont jamais de nouvelles de leur amende, c'est un autre débat...
Pour ce qui est de la limitation sur autoroute, des études ont démontré que la vitesse idéale serait de 160 km/h, allure qui permettrait de rester parfaitement concentré. Je ne me prononcerai pas là-dessus, l'Autriche envisage d'autoriser cela, donc : affaire à suivre...
Autre chose : dans une émission de télévision quotidienne qui a disparue il n'y a pas si longtemps, le présentateur nous disait : "En roulant à 150 km/h au lieu de 130 km/h, vous ne gagnez que 6 minutes en une heure". Imaginez les réactions : entre ceux qui vont se dire : "OK, je vais rouler à 160 ou 170 pour gagner encore plus de temps", ou les autres, qui doivent faire le trajet Lille-Marseille, et qui déduiront par un rapide calcul qu'ils vont gagner 1h de route (non négligeable) pour seulement 20 km/h de plus que la limitation, c'est une belle preuve de maladresse de la part du rédacteur de cette émission !


L'alcool

Finissons maintenant avec la plus grande cause de mortalité sur nos routes : l'alcool. Sur ce point, aucune excuse : c'est inadmissible de conduire en ayant bu.
Mais, comme pour le fait d'allumer ses phares en plein jour, c'est encore une fois la publicité qui fait passer un message erroné au peuple.
Oui, je parle de ce fameux spot où l'on voit quatre jeunes filles, qui, j'espère, ne sont pas représentatives de la population féminine de cet âge, attendre désespérément un coup de fil pour savoir laquelle va ramener les autres. La première dont le portable sonne a perdu, c'est le jeu. Et lorsque enfin sonne le téléphone de l'une d'elles, c'est l'explosion de joie chez les trois autres. La "malheureuse" ne pourras pas boire d'alcool, et sera en état de ramener les autres à la fin de la soirée. Jusque là, tout va bien...
Mais les auteurs de cette publicité auraient-ils oublié que l'alcool, comme le tabac, est dangereux pour la santé ? L'explosion de joie des trois "chanceuses" sous-entend : "Chouette, on va pouvoir se bourrer la gueule ! " Le message caché de cette pub est donc : une fête sans alcool est une fête ratée...
C'est marrant, il y a quelques années, je me souviens d'un slogan pour une boisson apéritif non-alcoolisée qui disait : "Sans alcool, la fête est plus folle". Les mentalités ont donc évoluées à ce point ?


Conclusion

La Prévention Routière avait de bonnes intentions de départ, dommage que celles-ci soient gâchées par une mauvaise communication.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: Les ratages de la Prévention Routière
Posté par delfsan le 16/04/2008 23:30:00
article intéressant. et je suis tout à fait d'accord avec toi : à part quand on peut se servir du limitateur automatique de vitesse (et à part sur autoroute, c'est pas facile à appliquer), il est facile de louper quelque chose sur la route parce que t'as le nez sur ton compteur.
c'est un truc que j'ai trouvé intéressant dans le gps (appelé, pour une raison qui me reste obscure, margot) de mon père, il te prévient quand tu dépasses la vitesse autorisée (vitesse réelle, pas vitesse compteur). ça gave au bout d'un moment (en tous cas ça me gave), mais ça permet de regarder la route en toute sérénité.
Re: Les ratages de la Prévention Routière
Posté par olivbat le 19/01/2008 11:41:17
super article (qui date pas d'hier lol)

tu as de l'avenir tofvw ;)
Re: Les ratages de la Prévention Routière
Posté par malicia le 07/07/2006 14:50:22
article très pertinent!
Re: Les ratages de la Prévention Routière
Posté par tofvw le 25/03/2005 07:49:04
Je vois ce que tu veux dire, mais je ne parle pas d'inattention sur la route, je parle d'inattention par rapport au compteur de vitesse. C'est très facile de dépasser la vitesse autorisée de 5 km/h, même avec une voiture pas très puissante. SURTOUT lorsqu'on se concentre sur la route!
Ce n'est pas la peine de me dire que ça ne vous est jamais arrivé, je ne vous croirais pas!
Re: Les ratages de la Prévention Routière
Posté par salut le 24/03/2005 16:54:35
Bon je n'ais pas trop le temps d'argumenter aujourd'hui mais je cite juste un passage " il est toujours rageant de se faire "flasher" pour un moment d'inattention" => et bien le probleme reside precisement dans cette phrase, relit-la et tu comprendra. J'argumenterais plus tard, car le sujet est interessant. A+
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
L'auteur : Virgo saint Shaka
35 ans, Le sanctuaire (France).
Publié le 20 mars 2005
Modifié le 21 février 2005
Lu 4 963 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲