Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les Sentiers De La Perdition

Le nouveau film de Sam Mendes qui réunit Tom Hanks, Paul Newman et Jude Law dans un nouveau chef-d'oeuvre...


Film américain (2001). Drame, Thriller. Durée : 2h 05mn.
Réalisé par : Sam Mendes
Ecrit par : David Self
Avec : Tom Hanks, Paul Newman, Jude Law, Jennifer Jason Leigh, Stanley Tucci
Date de sortie : 11 Septembre 2002
Titre Original : Road to Perdition
Musique composée par : Thomas Newman


En 1931, dans le Chicago de la dépression, Michael Sullivan, marié et père de deux enfants, Peter et Michael Jr, est un des hommes de main de John Rooney, grande figure de la mafia irlandaise. Mais son patron et mentor est aussi l’homme qui l'a aidé lui et sa famille à se bâtir une vie. Ce dernier considère Michael comme son fils et l'estime autant que le sien, Connor Rooney. Tout bascule le jour où Michael Jr se cache dans la voiture de son père pour découvrir la véritable profession de son paternel. Profession sanglante, évidemment et le jeune garçon de 12 ans assiste à une véritable tuerie. Repéré, Michael fait la promesse à son père de ne rien dire. Mais un jour, Connor se voit tuer sa femme et son fils cadet. Commence alors un long voyage pour Michael et son fils aîné, un voyage au bout duquel Michael fait la promesse de venger sa famille, et où naîtront bientôt de nouveaux sentiments entre père et fils.


Tom Hanks est ici implacable, sombre et violent dans le rôle de Michael Sullivan. Pour son premier rôle de tueur, Tom fait fort bien qu’on n’en attendait pas moins de lui. D’autant plus que ce rôle lui permet d’élargir encore un peu plus le registre de ses interprétations. Dans le scénario, son personnage est même surnommé « l’ange de la mort ». Néanmoins, on n’oublie pas sa prestation remarquable du gentil Forrest Gump, ni celui du Robinson des temps moderne dans Seul au Monde. C’est bien pour ça que l’on attend sa prochaine performance dans Catch Me If You Can (Attrape-moi si tu peux) du grand Steven Spielberg avec le moins grand Leonardo DiCaprio…


Paul Newman nous prouve ici qu’il n’y pas d’âge pour avoir du talent tellement on croit en son interprétation de John Rooney. Il est tout simplement grandiose, et son expérience n’a cessé d’étonner le metteur en scène, M. Mendes.
Quant à Jude Law, il est superbe dans son rôle de tueur à gages, froid et taciturne. On se souvient de ses grands films, notamment Le Talentueux M. Ripley, de Anthony Minghella avec Matt Damon, Stalingrad, de Jean-Jacques Annaud avec Ed Harris et Rachel Weisz et A.I. Intelligence Artificielle de Spielberg avec le jeune mais bourré de talent Haley Joel Osment. On en espère autant de son prochain film Cold Mountain avec les superbes Nicole Kidman et Natalie Portman.


Après American Beauty, Sam Mendes ne cesse de nous surprendre et nous prouve une fois pour toutes qu’il est un grand cinéaste. 5 oscars pour le premier, le deuxième en vaut au moins autant. Ma scène préférée est de loin la tuerie sous la pluie ou il n’y a, en guise de son, que le merveilleux thème de Thomas Newman (Erin Brokovitch, American Beauty, Salton Sea…).






Pour les petites anecdotes, sachez qu’Anthony LaPaglia a interprété le rôle d’Al Capone, mais le réalisateur a décidé que le personnage ne devait pas apparaître et son apparition a tout simplement été supprimée du montage final. Anthony est tout de même cité dans le générique de fin dans le cadre des remerciements.
Le film est tiré du comics de Max Allan Collins. Ce dernier, en réalisant son œuvre, a voulu rendre hommage à la bande dessinée japonaise intitulé Lone Wolf and Cub. Son style cinématique préféré est celui de John Woo, et on remercie le ciel d’avoir confié la réalisation à Sam Mendes
Le titre comporte également un double-sens ; Perdition est la ville où Michael et son fils se dirigent, mais également une expression métaphorique de l'Enfer, la route dont Sullivan espère bien détourner son enfant.

Le film est sublime, la mise en scène irréprochable, le scénario riche en rebondissements et la superbe musique font de ce film un must, à découvrir absolument dans les salles obscures, ne perdez plus une minute !



La bande annonce
Toutes les vidéos
Plus d'infos sur ce film
Film présenté au Festival de Deauville
Le site officiel
L'article de Maizephorcebiouifiou
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Les Sentiers De La Perdition
Posté par freya le 20/08/2004 07:48:25
encore toi ? mais t'en fait combien par jour des articles ??? lol
Re: Les Sentiers De La Perdition
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:48:25
c ce que j'avais dit ! y'a une ressemblance avec les fins des deux Mendes ! mais moi je m'en fous, le film en reste génialissimo. et pour signes, ce sera juste "sixieme sens 3" (6e sens, Incassable et signes pour les blairo )
Re: Les Sentiers De La Perdition
Posté par someone else le 20/08/2004 07:48:25
ouais ta raison, fo du Q du Q et toujours du Q pour faire des articles bien ! a croire qu'il ne faut traiter que de sujtes "tabous"... c nul... et dommage car ce film est un chef-d'oeuvre !
Re: Les Sentiers De La Perdition
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:48:25
Putain ca me dégoute quand meme ! alors pour nous farcir une demi douzaine d'article sur des films pourris pour les jeunz , là, y'a foule, mais pour une fois que y'a deux articles sympatoches et pas trop miteux j'epere sur un chef-d'oeuvre, y'a personne qui prend la peine de les lire ! quand il aura reçu une pluie d'oscars vous viendrez les regarder !!!!!! c'est a vous dégouter de la rubrique cinéma ! en plus je suis en train d'écouter la magnifique musique de ce film, et je peux vous dire que vous loupez qqch !
Re: Les Sentiers De La Perdition
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:48:25
merci mon pitit florian !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Brain Damage
30 ans, France.
Publié le 17 septembre 2002
Modifié le 17 septembre 2002
Lu 2 193 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲