FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les supers bactéries

Les antibiotiques ont permis à la médecine d'avancer considérablement. Malheureusement, il y a toujours deux côtés à une médaille et les antibiotiques n'ont pas que du bon. En effet, avec le temps, certains micro-organismes responsables des infections développent une résistance à un ou plusieurs de ces médicaments, annulant l'efficacité de ceux-ci.


Depuis l'invention des antibiotiques, ces substances chimiques qui ont pour effet de détruire les bactéries de façon ciblée ou d'empêcher leur multiplication, plusieurs vies ont été sauvées et plusieurs maladies ont disparues. Cette invention a permis à la médecine d'avancer considérablement. Malheureusement, il y a toujours deux côtés à une médaille et les antibiotiques n'ont pas que du bon. En effet, avec le temps, certains micro-organismes responsables des infections développent une résistance à un ou plusieurs de ces médicaments, annulant l'efficacité de ceux-ci. Depuis une dizaine d'années, les chercheurs observent donc une multiplication de bactéries féroces appelées les supers bactéries.


Un antibiotique est initialement prescrit à un patient pour détruire les organismes présents dans le corps qui sont susceptibles d'avoir causé une infection. Cependant, lorsque l'antibiotique détruit les bactéries, il y a un risque que l'entérocoque, une sorte de super bactérie, ne soit pas détruit. La bactérie pourra alors se multiplier en toute liberté, car elle aura toute la place dont elle à besoin dans l'organisme et n'aura plus aucun adversaire. Les bactéries qui résistent aux antibiotiques sont à la hausse actuellement, ce qui représente un problème de taille pour la santé de la population et pour la recherche médicale. Il serait facile de concevoir un nouvel antibiotique pour lutter contre les supers bactéries, mais ce n'est pas aussi simple.


En effet, les bactéries sont pourvues de facultés d'adaptation remarquables, cela signifie qu'elles changent leurs données génétiques de sorte que les antibiotiques ne reconnaissent plus les gènes de la bactérie. Il faut ajouter à cela une capacité stupéfiante à se multiplier; elle double leur nombre en 20 minutes. Les bactéries peuvent aussi produire des protéines qui se fixent sur les membranes cellulaires et qui aspirent les antibiotiques à l'intérieur de la cellule. Et finalement, elles peuvent aussi neutraliser l'antibiotique chimiquement à l'aide de d'autres protéines et d'enzyme. Les bactéries ont donc toutes les conditions idéales pour résister aux médicaments.


Un autre aspect du problème est lié au fait que l'on utilise les antibiotiques trop fréquemment et de manière inappropriée. Les gens pensent souvent que les antibiotiques n'ont aucun effet à long terme. Les docteurs avaient tendance à prescrire des antibiotiques sans restriction. Ils ont compris plus tard que plus un antibiotique était utilisé, plus la résistance des bactéries augmentait. Le Dr Yvonne Shevchuk, professeur de pharmacie à l'Université de la Saskatchewan et membre du Comité canadien de la résistance aux antibiotiques, affirme ceci : "L'une des plus grandes idées fausses que puisse avoir le grand public est de croire que toutes les infections doivent être traitées avec des antibiotiques. Les antibiotiques, pourtant, ne sont d'aucune utilité contre les infections virales comme le rhume, la grippe et plusieurs types de maux de gorge." Il faut donc savoir déceler quand un antibiotique est vraiment utile et quand il ne l'est pas.


Plusieurs patients se font prescrire des antibiotiques dont ils n'ont pas besoin, car il est difficile de déterminer si une infection est attribuable à un virus ou à une bactérie. De plus il n'est pas rare que les patients insistent pour avoir une prescription d'antibiotiques. Le Dr Blondel-Hill explique cette insistance : "D'abord, les responsables des garderies refusent d'accueillir un enfant malade qui n'est pas sous antibiotiques depuis au moins 48 heures. Et ensuite, un patient qui a attendu longtemps pour voir un médecin aura l'impression d'avoir perdu son temps s'il ne repart pas avec une prescription d'antibiotiques", dit-elle.


Plusieurs petits trucs simples peuvent réduire les risques de développer des super bactéries. Premièrement, évitez les savons antibactériens, car lorsqu'ils sont évacués dans le renvoi d'eau, les composantes des savons antibactériens demeurent dans l'eau et dans le sol pendant des mois. Cela favorise l'adaptation et la résistance des bactéries, lesquelles transmettent ensuite cette résistance à des bactéries plus coriaces qui sont à l'origine de maladies chez les humains. Les gels désinfectant à base d'alcool conviennent parce qu'ils tuent les germes immédiatement. Deuxièmement, si un médecin vous prescrit un antibiotique, informez-vous des raisons pour laquelle il vous le prescrit et des alternatives qui existent. Il faut aussi respectez la posologie à la lettre.


En somme, les antibiotiques sont des armes puissantes, mais il faut user de prudence dans l'utilisation de ces médicaments.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Laura Cayouette
22 ans, Alma (Canada).
Publié le 12 septembre 2012
Modifié le 11 septembre 2012
Lu 1 477 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143