Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Les talons aiguilles

Les talons hauts, symbole de la féminité conquérante. Cliché ou psyché ? Prenez votre pied avec les talons aiguilles !


Symbole de la féminité conquérante, les talons aiguilles provoquent autant la colère des hommes que leur irrésistible envie.
Haut perchées sur leurs souliers, les femmes s'égalent aux hommes, et parfois les complexent de leur petitesse. Est-ce la grandeur des femmes qui suscite tant la polémique ? Ou est-ce la forme de leur talon ? Que reproche-t-on aux talons aiguilles ?


Le seul bruit du talon sur le sol attire l'oreille et fait déjà fantasmer qui l'entend.
Puis, on voit arriver une jolie femme - souvent jolies d'ailleurs les femmes qui portent les talons hauts car elles seules osent se montrer et dépasser leur discrétion insipide.
Les regards se tournent vers elle, parfois un murmure s'entend : un ébahissement ou un mépris, sa haute stature ne laisse de toute façon pas indifférent. De temps en temps un autre commentaire plus affligeant s'échappe de l'offusqué : on injurie, on siffle, on voudrait qu'elle redevienne discrète parce que son pas assuré dérange l'insécurité quotidienne.

Pourquoi tant de débats sur les chaussures de femmes ? Parce qu'elles suscitent des émois masculins souvent incontrôlables, et Dieu sait comme le sexe fort n'aime pas ne pas savoir se contrôler.
Jouons au voyeuriste et regardons dessous les jupes des filles afin d'expliquer ce mystère.

Il est un vice masculin qui pourrait apporter une ébauche de réponse : le fétichisme. Je ne sais pourquoi, le talon aiguille stimule les envies sexuelles. Peut-être les hommes y voient-ils un plaisir masochiste, excités par un délire d'émasculation... Ou peut-être un désir homosexuel refoulé quand on sait à quoi fait penser le talon d'un soulier... Il est assez cocasse de voir dans certains films du genre un homme suçoter le talon de sa partenaire et d'observer le plaisir qu'il semble y prendre...
D'ailleurs, certains psychanalystes voient dans le talon aiguille une représentation phallique. Ce sexe suggéré est écrasé par le pied de la femme. Elle foule aux pieds – littéralement - la fière virilité de l'autre sexe (avouez, chers mâles, que vous aimez ça...).
Autre cas frappant : les films à dessein masturbatoire. Je n'ai jamais compris pourquoi les actrices de cinéma pornographique gardaient leurs souliers durant l'acte sexuel... Sans doute que l'homme affilie le talon au talent sexuel de l'actrice. Mais d'un point de vue pratique, le port des talons hauts durant les ébats m'a l'air somme tout assez inconfortable.
L'association des talons aiguilles à la pornographie est un reproche souvent utilisé par leurs détracteurs bien qu'il soit réducteur. Il est si facile de condamner la femme en l'insultant de catin - et c'est malheureusement assez efficace - au point que les femmes n'osent pas afficher leur féminité par peur de susciter les "réflexions" mal placées.
En vérité, ce n'est pas la faute de la femme si elle suscite le désir, c'est son destin de toute façon ; ce sont les hommes qui ne savent pas contrôler leurs pulsions. L'insulte qui sort de la bouche d'un homme lorsqu'il est pris de désir pour une jolie fille veut seulement détourner l'attention de son sexe en érection. S'il insulte c'est qu'il a honte, non pas de l'insultée mais de lui-même car il n'est pas maitre de ce qui le définit par nature.


Ainsi donc, toutes les insultes dont on pourrait couvrir ces nobles chaussures ne sont que le produit d'une virilité mal assumée. Femmes, portez les talons hauts avec honneur, ils symbolisent tant de désirs et d'arrogance dans l'esprit des hommes qu'ils sont forcés de se contrôler et donc de s'humaniser. En se contraignant à "regarder et ne pas toucher", le mâle deviendra maitre de ses pulsions érotiques, jusqu'à ce que la femme consente y concéder...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Re: les talons aiguilles
Posté par chaminou le 19/06/2009 18:18:40
Tout est permis ? Je ne pense pas... On critiquera toujours moins une femme qui se conforme au rôle social [même si ses talons sont "un peu trop hauts" ou sa jupe "un peu trop courte"] qu'une femme qui par exemple porte moustache, barbe ou même poils sous les bras ! Pourtant, la vraie subversivité elle serait là, pour moi ! ;-) Idem pour les hommes : le freluquet vêtu en bad boy fashion (= désireux de s'intégrer) se fera moins emmerder je pense que celui qui voudra porter une jolie jupe !

Modifié le 19/06/2009 18:19:31
Re: Les talons aiguilles
Posté par innamoramento2 le 20/04/2009 15:12:30
Il n'empêche, que le monde serait triste sans quelques excentriques!

Le tout c'est de connaitre les enjeux et les raisons qui nous poussent à être ce que nous voulons être.
Tu vas dire : à bas le matérialisme, brillons par notre esprit!
Bien sûr, mais je n'associe pas forcément belle et bête, tout comme je ne veux pas entendre parler de bas-bleus.

Des hommes sexy ? Bien sûr que ça existe !

La question est de savoir, dans les rapports humains, quel est l'intérêt de ce statut.

"laisse moi faire ce que je veux, même si c'est mal" . Comment définir le mal à l'heure où tout est permis ?
Re: Les talons aiguilles
Posté par cyril@dvance le 18/04/2009 17:09:36
Ce que veulent les gens ne compte pas vraiment sachant qu'ils veulent ce que l'habitude leur impose.
Les mêmes accessoires ? Le string, le décolleté (quelle utilité pour l'homme ?), le talon, le maquillage, les bijoux et les mini jupes ? Franchement, non merci. Surtout que, je me répète, l'exigence malsaine d'être "sexy" est seulement supportée par la femme.
S'objetiser, une liberté d'expression ?
Il y a aussi toute une critique que l'on peut faire à la virilité, pendant à la féminité, à peu près égale en normativité nocive. Mais parce que les hommes sont victimes des rôles sexuels attribués par la société, cela justifie-t-il que les femmes le soient aussi ?

"Je ne crois pas qu'il faille aller vers une uniformisation, mais plutôt vers un respect mutuel de chacun dans sa différence."
=> Voilà une belle phrase de centriste. Tu ne réponds pas au fond du sujet, à savoir le caractère essentiellement sexiste du talon et autres, il ne s'agit pas d'un choix neutre. Cet type de phrase est la parade classique pour dire "laisse moi faire ce que je veux, même si c'est mal".
Re: Les talons aiguilles
Posté par innamoramento2 le 17/04/2009 13:57:26
Bien, voilà un préjugé sur les hommes qui tombe : "je ne connais pas de gens qui bandent dans la rue en voyant une jolie fille".
Beaucoup de filles croient que les hommes ne savent pas contrôler leur érection.

Tu dis qu'il faudrait s'habiller de façon égalitaire, mais est-ce vraiment ce que veulent les gens ?
Je ne prône pas le matérialisme et "l'objetisation" de l'individu mais le droit à la différence, que chacun choisisse la manière dont il veut s'habiller,
qu'il se sente libre de le faire malgré les pressions sociales. Je veux le droit accordé aux femmes de s'habiller de façon "sexy" sans pour autant se faire insulter. Je veux le droit accordé aux hommes d'utiliser des mêmes accessoires que les femmes sans être traité d'efféminé.

Les femmes doivent-elles ressembler aux hommes ? "Qu'elles portent le pantalon!"
Mais n'êtes-vous pas, vous les hommes, contraints à des critères de virilité plus insupportables que ceux que "subissent" les femmes ?
A la limite, les femmes sont plus libres que les hommes : on ne dira rien à une femme maquillée ou non, il n'en est pas de même pour un homme.
Robe ou pantalon, même chose. Le large étalage de la garde-robe féminine lui permet une plus grande liberté d'expression. Dont certains hommes peuvent souffrir.
Et puis même, les médias montrent aussi un idéal viril assez difficile à vivre pour un garçon un peu maigre ou de petite taille. Je vous renvoie au film "Fight Club" pour vous poser la question de "qu'est-ce que la virilité "?

Je ne crois pas qu'il faille aller vers une uniformisation, mais plutôt vers un respect mutuel de chacun dans sa différence.
Re: Les talons aiguilles
Posté par cyril@dvance le 16/04/2009 23:20:30
Ouais, les talons dans les années 90, je te crois sur parole. Ceci dit à l'heure actuelle, ça n'est plus le cas.

C'est vrai que la pouf n'est pas une figure bourgeoise. Ceci dit, sans être un spécialiste de la mode loin s'en faut j'assimile plutôt le talon à une certaine élite.

Que l'homme ait été habitué à aimer ce genre de choses ne veut pas dire qu'il ait raison et que la chose soit juste. C'est tout nos comportements et goûts qu'il faudrait revoir.

La femme était enfermée, maintenant elle est dénudée, youpi. On avance. Quant à y voir une libération ! C'est juste un autre visage du sexisme.
C'est ça que les femmes doivent contester !
Se mettre à poil pour le regard de l'homme n'est pas une libération.
Mettre un voile n'est pas une libération.
S'habiller de façon égalitaire, abolir le rôle sexiste du vêtement en est une.

C'est simple, la jupe pour tous ou le pantalon pour tous. A toi de choisir, moi, je m'en moque à la limite. Ou alors les deux indifféremment, mais c'est utopique. Ce qui gêne c'est la marque sexuelle et sexiste du vêtement, pas son esthétique.

Pour finir sur une touche de poésie, je ne connais pas de gens qui bandent dans la rue en voyant une jolie fille :)
Voilà, c'est fait.

A la prochaine salve !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
L'auteur : Mélanie ...
29 ans, Belgique.
Publié le 15 avril 2009
Modifié le 29 mars 2009
Lu 8 154 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲