FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les Tatouages

L'Histoire du Tatouages. Parlons de l'Hygiène. Quelques liens. Questions/Réponses...


L'Histoire du Tatouage

Le tatouage fut pratiqué chez les Egyptiens dès 2000 avant J.-C. Les tatouages en couleurs se développèrent fortement chez les Maoris de Nouvelle-Zélande et furent pendant un temps une forme d'ornement prisée en Chine, en Inde et au Japon. On pensaient que les tatouages offraient une protection contre la malchance ou la maladie. Ils servaient aussi à identifier le statut ou le rang, l'appartenance à un groupe. Leur utilisation plus la plus courante, cependant, était une forme de décoration.

Darwin faisait remarqué dans ses ouvrages qu'il n'existe aucun peuple sur cet planète ingorant cette pratique. On en signale, selon des témoignages, sur des figures historiques tels que Hérédote, Marco-Polo et bien tendu James Cook.

Les techniques n'ont guère évolué au cours des siècles. Cette méthode de décoration de la peau est donc une insertion de substances colorées sur la surface. La peau est perforée avec un instrument pointu, aiguille faite de matériaux divers (os, ivoires, dents, métaux, aciers) qui entraînent les pigments sous l'épiderme. Tout le problème étant de ne pas transpercer l'épiderme pour ne pas atteindre le derme, ceci afin d'éviter une diffusion du pigment. Celui-ci s'enxyste alors de l'épiderme et du derme.

Afin d'illustrer la variétés des techniques de tatouages, la pratique Inuïte est particulièrement révélatrice de ce l'ingéniosité dans ce domaine. En effet, ces derniers utilisent une aiguille qui passent sous la peau suivie d'un fil enduit de noir de fumé brodant ainsi le motif désirée. Les Thaïs et les Cambodgiens quant à eux procèdent par grattage à l'aide d'un instrument munie de pointes effilées. En Extrême-Orient et dans le Pacifique, on utilise une sorte de petit râteau dont les dents sont constitués d'aiguilles ou de pointes d'os. Ce râteau est tenu d'une ain par le tatoueur et frappé de l'autre par un maillet. Les Japonais, quant à eux, utilisent des séries de baguettes dont le bout est doté de faisceau d'aiguilles pour exceller dans leur spécialité du Bokashi, à savoir les plus beaux dégradés du monde allant du noir profond au gris le plus clair.

Les pigments utilisés jadis, proviennent de noir de fumée, de coques de noix brûlées, de résines, ou bien de substances organiques, animales ou végétales, mélangés à de l'alcool, de l'eau, du sperme, du sangs ou des sucs végétaux. Les pigments actuels issus de l'industrie sont aseptisés ce qui ôte l'aspect folklorique mais qui rassure quant à la transmission de maladie.

Dans de nombreuses parties du monde, les peuples utilisent le tatouage ou la scarification pour indiquer le rang ou l'appartenance sociale, ou comme signe de deuil. Ce peut être un moyen de camouflage ou une croyance religieuse. En Inde et au Tibet, les tatouages sont liés à des périodes difficiles de la vie: puberté, maternité, maladie ainsi que le deuil. Pour les habitants de Hawaïs, le deuil était l'occasion d'un tatouage de points et de traints sur la langue alliant en cela sévices corporels et tatouages.

Il peut être aussi un talisman du type de ceux portés par le peuple Karen lors de sa lutte pour son indépendance contre l'armée birmane, tatouages devant arrêter les balles de l'adversaire. C'est aussi un moyen médical, comme chez les Berbères ou aux Îles Samoa, où l'on peut se faire tatouer contre les rhumatismes. Même démarches en Afrique dans le traitement d'affections oculaires ou maux de têtes ainsi que la protection contre les morsures de chien ou de serpants, et des risques de la noyade. Les marins américains se tatouaient contre la noyade un coq sur un pied et un cochon sur l'autre. Un Christ dans le dos évitait à ces derniers la flagellation sachant qu'aucun capitaine de vaisseau n'orait oser fouetter l'image de Dieu. Si l'on peut douter des résultats de telles pratiques, force est de constater que l'on peut considérer le tatouage, fait dans de mauvaises conditions d'asepsie comme l'ancêtre du vaccin.

Cette pratique est devenue source de suspicion ces dernières années, car les services sanitaires affirmaient que les aiguilles de tatouages contaminées propageaient infectieuses comme le Sida ou l'hépatite. Tout à fait exact si l'on ne prend pas les précautions hygiéniques requises.

En 1891 est inventée, par Samuel O'Reilly, la première machine à tatouer électrique. Depuis lors, le système n'a pas changé, électro-aimant, ressort et rupteur qui entraînent une aiguille ou un faisceau d'aiguilles. Cette aiguille ou ce faisceau d'aiguilles sont guidés dans un manchon par une buse de guidage. L'encre réside dans la buse, où elle monte par capillarité lorsque le tatoueur la plonde dans le godet d'encre. C'est le matériel majoritairement utilisés par les tatoueurs professionnels.


Hygiène

C'est sans doute le souci majeur sur lequel, en tant que client, vous vous devez d'avoir toutes les garanties.
Tout tatoueur qui se respecte se doit de vous offrir toutes ces garanties sur l'hygiène et l'asepsie qui entoure l'acte de tatouer.
En effet, le tatouage est un parfait vecteur pour l'hépatite B et le virus HIV si l'on ne respecte pas quelques règles de bases.

¤ Tout ce qui peut-être d'usage unique se doit de l'être. Exemples: Aiguilles et faisceau d'aiguilles, les gobelets recevant l'encre, les encres, les gants, les éponges, les serviettes, ...

¤ Ce qui ne peut pas être d'usage unique se doit d'être stérilisés à chaud ou à froid, ou avec appareil spécial. Exemples: Buses de guidage, manchon...

¤ Les surfaces utilisés lors du tatouage doivent être nettoyer entre chaques actes avec ds produits tels que les nettoyants anti-virus HIV, et anti-Hépatite B.

¤ Les surfaces à tatouer doivent être préalablement aseptisés.

Avant de vous faire tatouer, vérifiez toutes les mesures nécessaires prisent par le tatoueur au niveau de l'hygiène.
Il n'y a pas de place pour le doute dans ce domaine!



Questions/Réponses

Est-ce que se tatouer fait mal?
=> Bien sûr que cela fait mal. Mais cela pour dépendre de la personne. A noter aussi que les femmes sont moins douillettes que le hommes! La douleur est tout à fait normal puisqu'il s'agit d'une découpe très superficielle et très lente de la peau: l'aiguille pénètre entre le derme et l'épiderme pour y faire loger ses pigments.

L'anesthésie est-elle possible?
=> Oui, mais elle n'est pratiquer par aucun tatoueur. Et puis, mieux vaut vivre à fond ce temps de douleur, c'est plus courageux!

Où cela fait le plus mal?
=> Sur les parties les plus innervées, et cela peut varié en fonction des individus. Néanmoins, on observe une très forte douleur au niveau des aisselles et des parties génitales. Les endroit où l'on ressend le "moins" la douleur se situe en général en haut du dos et sur l'épaule. Mais si vous êtes parfaitement sûr de votre choix, la douleur ne sera que futile!

Combien coûte un tatouage?
=> Le prix dépend de la taille, de la complexité du tatouage choisit et de l'emplacement de celui-ci. Pour les plus petits tatouages, comme symboles chinois une base de 75/80 euros.

Comment vieillira le tatouage?
=> Pas de changements majeures car les pigments sont enkistés entre l'épiderme et le derme. Le tatouage ne vieillira pas plus que vous même. Néanmoins, les pigments de couleurs passent de la culeur des doubles rideaux si l'exposition au soleil est importante. L'utilisation systématique de l'écran totale est donc la solution. Ce fait n'existe pas dans les pigments de couleur noir.

Puis-je apporter mon modèle?
=> Bien sûr, le tatoueur se fera un plus grand plaisir de vous tatouer quelque chose qui vous plaît. Mais les tatoueurs n'acceptent pas n'importe quoi, n'importe où!

A quel âge on peut se faire tatouer?
=> A partir de 16 ans accompagné d'un adulte titulaire, pour les mineurs. Sinon, à tout âge.


Quelques Liens

Pour les adresses des tatoueurs dans toutes la France:
1001Tatoueurs

Tatoueurs.net
Tatoueurs.net

L'art du Tatouage et du Pierçings
Tatoo Ploemeurs

Tatoos By Hoss
Tatoo By Hoss

Angel Tatoo
Angel Flash Tatoos Designs
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Les Tatouages
Posté par mel1636 le 20/02/2005 17:38:01
Slt, je voulais te dire que ton article est pas mal mais il y a quelques erreurs!En effet jsui tatoué depui le moi d'aout,sur l'épaule (la partie fesan le moin mal ché une femme) et je peux jurer à n'importe qui que la douleur n'est pas orible!ca fé mal ss plus!!pourtt je sui tré douillette!!
Quand aux hommes tu dis kil son plu douillets et on plu mal c fau égalemen!le tatoueur m'a expliké kun homme à plus mal car il a la peau moin élastique qu'une femme!dailleur il ne suporteré pas un accouchement il décederé dune crise caridiaque.
Et le prix tout dépen du tatoueur, à Montrichar où je vais les prix commencent à30€ et non 75.
Enfin bravo quand meme pr ton article!
Re: Les Tatouages
Posté par lady jo le 20/08/2004 07:53:53
Très bon article!
J'aurais bientôt 18 ans et j'ai pour projet de me faire tatouer, cet article me renseigne bien, merci!
Re: Les Tatouages
Posté par lil_xstazy le 20/08/2004 07:53:53
J'aimerais savoir si je suis la seule personne à avoir un problème avec les liens que tu as mis dans cet article.
Excellent article
Re: Les Tatouages
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:53:53
excellent article
Re: Les Tatouages
Posté par mylou le 20/08/2004 07:53:53
C pour ça kil a precisé que ça variait selon les indivus :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 18 décembre 2003
Modifié le 18 décembre 2003
Lu 9 469 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143