FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les théories du complot

Le 11 septembre 2001, les Etats Unis étaient victimes d'une attaque terroriste. Mais de plus en plus d'Américains s'interrogent : et si c'était le gouvernement américain qui avait organisé ces attentats ?


Le 11 septembre 2001, deux avions s'écrasaient sur les tours du World Trade Center, un autre s'écrasait sur le Pentagone et un dernier se crashait dans un champ en Pennsylvannie suite à la tentative des passagers de reprendre le contrôle de l'appareil. Le gouvernement américain rejette la responsabilité de cette série d'attentats sur Ben Laden. Pourtant, de plus en plus de théories naissent sur la culpabilité éventuelle du gouvernement dans cette affaire. En effet, là où certains prétendent que les hommes au pouvoir étaient au courant que des attentats auraient lieu, d'autres n'hésitent pas à affirmer qu'ils les ont organisés. Ces hypothèses, en apparence stupides, sont cependant fondées sur des faits quelque peu troublants.


Une possible connaissance du gouvernement

Les faits et gestes des dirigeants des Etats Unis avant les attentats sont jugés par d'aucuns comme suspects. En effet, plusieurs d'entre eux ont évité des risques ce fameux jour, mais peu sont ceux qui parient sur le hasard. Ainsi, le 10 septembre 2001, plusieurs hauts fonctionnaires du Pentagone ont annulé leur vol pour le lendemain matin alors que, la nuit du 10 au 11 septembre, Bush filait en Floride où il fut protégé par des missiles sol-air et des militaires : du jamais vu. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois que les moyens mis en oeuvre pour la sécurité du président surprenaient ses citoyens : du 4 au 30 août 2001, ce dernier avait jugé utile que des avions de chasse survolent en permanence son ranch au Texas où il passait des vacances.
En outre, il y aurait eu des fuites sur le fait que le gouvernement ait eu connaissance des attentats. Ainsi, d'après le "Washington Post" du 14 septembre 2001, deux services de renseignements allemands auraient prévenu que : "des terroristes du Moyen Orient ont l'intention d'utiliser des avions commerciaux pour attaquer des bâtiments sybolisant la puissance économique, militaire et politique de l'Amérique. " Et John Ashcroft (ministre de la justice) d'arrêter, le 26 juillet 2001, de voler sur les lignes aériennes commerciales. Des fonctionnaires prétendent plus tard que : " le ministre avait été prévenu d'attentats avec des avions de ligne. "
Enfin, le comportement du président le jour fatidique a achevé de semer le doute dans l'esprit des Américains. En effet, alors que son emploi du temps était public, celui-ci n'a pas quitté immédiatement l'école où il se trouvait pour aller vers un endroit plus sécurisé : il a même fait son discours là-bas. A croire qu'il se savait en sécurité...


Une éventuelle participation du gouvernement

Tout d'abord, le 11 septembre, de nombreux exercices militaires se déroulaient et auraient pu couvrir l'attaque terroriste :
_l'opération Northern Vigilance, exercice annuel qui simule une attaque russe et qui a pour résultat de déplacer des chasseurs de défense qui se trouvent d'ordinaire au Nord Est des Etats Unis vers le Canada et l'Alaska.
_l'opération Northern Guardian, qui a pour conséquence d'affaiblir la capacité de réponse de la base aérienne de Langley (Virginia).
_les opérations Vigilant Warrior-Vigilant Guardian (simulation de détournements et de faux signaux d'avions avec un attaquant et un défenseur) et National Reconnaissance Office (simulation d'un crash d'un avion d'affaires suite à un problème mécanique) qui ont pour conséquence d'embrouiller les contrôleurs.
De plus, l'effondrement des tours ne semble pas dû à l'impact d'un avion. En effet, la partie supérieure aurait due se détacher et s'écrouler au sol. Or, les tours se sont effondrées verticalement, et un tel effondrement ne peut se produire que dans le cas d'une destruction organisée avec des explosifs placés à des endroits stratégiques à l'intérieur des tours. D'ailleurs, des témoins certifient avoir entendu une explosion 9 secondes avant l'effondrement de la tour 1 et en ont senti le souffle bien après le crash de l'avion. Des vidéos montrent même des explosions qui se produisent au fur et à mesure de l'effondrement. En outre, les tours étaient composées d'un acier qui aurait pu supporter 1093°C pendant 6 heures. Or, la température maximale que peut atteindre le carburant des avions utilisés est de 982°C.
Ensuite, les premières images diffusées du Pentagone après le crash portent à confusion. En effet, on n'y voit aucun débris d'avion, la pelouse est intacte et les dégâts ne correspondent pas à ceux d'un crash d'avion mais plutôt à ceux d'un missile. Les débris d'avions trouvés plus tard dans les alentours ne sont même pas calcinés.
Enfin, il existe certaines interrogations quant à la capacité des terroristes à piloter parfaitement un avion, à l'identification presque instantanée de Ben Laden (moins de deux minutes après le premier crash), à l'échec de l'attentat contre la maison blanche, au secret qui entoure cette affaire et à l'impassibilité du président à l'annonce de l'attaque.


Il y a diverses raisons qui auraient pu pousser le gouvernement américain à créer un tel complot. Dans le cas d'une participation passive (connaissance du projet sans action pour la protection des Etats Unis), il aurait pu en soutirer quelques bénéfices comme, par exemple, dans le cas d'un délit d'initié (c'est à dire agir sur le cours de la bourse en obtenant certaines informations). Dans le cas d'une participation active (organisationdes attentats), cela aurait donné une excellente raison à Bush d'entrer en guerre contre l'Irak.


Plus d'infos : Loose change (documentaire gratuit, 1h 22min) http://video.google.fr/videoplay?docid=-577174447327390558
L'auteur : Jordane 1
27 ans, Reims (France).
Publié le 18 septembre 2006
Modifié le 20 août 2006
Lu 1 313 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143