FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Les univers imbriqués

La notion d'infini est-elle forcément limitée à un seul univers ?


L'univers... Certainement un des plus grands mystères que l'homme aimerait percer et qui présente chaque jour de nouvelles possibilités et de nouvelles découvertes. Ce qui m'intéresse dans l'univers, c'est la notion d'infini. Il y a quelque chose d'inconcevable, pour nous humains, dans le fait que certaines choses soient infinies, comment imaginer qu'une entité soit dépourvue de fin ?

J'avais écrit il y a quelques années un compte rendu lors d'un examen de philosophie ou je parlais d'une solution (ma foi bien modestement) à la notion d'infini...

Je pense que l'infini en matière de taille proprement dite n'existe pas. Je ne conçois pas qu'il puisse exister dans l'univers une chose infiniment grande et par conséquent, infiniment petite. Belle transition car c'est précisément de l'infiniment petit et de l'infiniment grand dont je parlerai dans cet article. Je pense qu'il est beaucoup plus aisé de concevoir que l'infini serait représenté par une série d'univers, imbriqués les uns dans les autres et formant pour chacun d'eux, une maille non négligeable de l'univers qu'ils engendrent. Confus ? Je m'explique : nous savons, ou du moins nous croyons savoir, que la chose la plus petite dans ce monde est l'atome (certains vont hurler au scandale car il y a le fameux quark, mais je m'en tiens à l'atome sinon on n'en sort plus !) la chose la plus grande est donc l'univers. S'est on posé la question : "l'infiniment grand existe, mais pourquoi avons nous posé une limite au petit ?" l'atome n'est PAS la chose la plus petite. Mieux, je pense que l'atome, en son noyau et au plus profond qu'on puisse regarder est composé d'univers minuscules, eux mêmes composés d'atomes, eux mêmes composés d'univers, etc...

Notre univers, à mon humble avis, n'est qu'une maille s'attachant à d'autres pour former l'atome d'une chose appartenant à un autre univers, elle-même chaînon essentiel d'autres univers. En réfléchissant de cette manière, il est beaucoup plus facile de concevoir l'infini ! Comme exemple pratique, j'aime à comparer cette théorie aux dessins humoristiques, mettant en scène un personnage lisant ses propres aventures. Il figure sur son livre la réplique exacte de la scène qui lui arrive, et sur son livre figure la réplique exacte de la réplique exacte de ce qui lui arrive et ainsi de suite. C'est en quelque sorte une spirale d'éléments non finissants.

Notre univers aurait donc une fin ! Qu'arriverait-il si on franchissait cette fin ? Je suppose qu'on courerait à notre perte, car découvrir que chacun d'entre nous est la chose la plus énorme qui soit puisqu'il existe une infinité de choses plus petites, mais en même temps la plus minuscule car il existe par conséquent une infinité de choses plus grandes, cela reviendrait à dire que l'homme est infiniment moyen, car au centre précis de tout univers... Nous serions donc si médiocres au point d'être infiniment moyens ?
Vexant non ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (11)
Re: Les univers imbriqués
Posté par chucky pancamo le 20/08/2004 07:50:22
Je suis à court d'arguments là, tu viens de me clouer le bec..lol

Bon allez, sois un peu indulgent c'était mon premier article. C'est clair que je n'ai pas assez de culture astrophysique pour pouvoir défendre mon point de vue, qui n'était par ailleurs que mon avis, et non une théorie...

Par contre, je suis tout à fait d'accord avec toi : qu'elles ressemblent toutes à Beyonce....
Re: Les univers imbriqués
Posté par chucky pancamo le 20/08/2004 07:50:22
Des gens qui divaguent, il y'en a eu de tout temps : Albert Einstein, Copernic, Newton ou Darwin. Lorsque leurs théories s'avèraient correctes, tous les pseudo scientifiques incrédules ont pu ranger leurs équations bien au chaud au creux de leur anus. Je suis content néanmoins de voir que Albert Bourbaki arrive en grand sauveur et nous empêche de dire nos idées farfelues. Il a sans doute découvert une autre manière de penser en suivant ses cours à l'université et deviendra un éminent astophysicien qui donnera une équation pour tout. Je ne suis pour ma part ni astphysicien, ni même physicien, je proposais simplement de donner mon avis d'amateur sur un sujet qui dépasse tout le monde sur terre. Alors tu peux traiter ça de "connerie", mais je te trouve bien suffisant. Toutes les théories lancées dans ton école seront contedites d'ici quelques années et tu te feras un plaisir d'adhérer aux nouvelles comme si de rien n'était. Je suis sur d'au moins une chose : Suffisance + Fermeture d'esprit + bétise = Albert Bourbaki.
C'est une équation ça, non? C'est donc assez explicite pour toi?
Re: Les univers imbriqués
Posté par chucky pancamo le 20/08/2004 07:50:22
Je vais pas chez Mao!! YAAAAAAAAAAAAAA
Re: Les univers imbriqués
Posté par chucky pancamo le 20/08/2004 07:50:22
1/ L'univers aurait une fin en suivant cette théorie puisqu'il y aurait une limite posée a chacun d'entre-eux. La chaîne est bien évidemment infinie, puisqu'il est a mon avis difficilement concevable une notion de "vide", de néant.

2/ Pourquoi s'arrêter aux ondes? A en croire ta réponse, après les ondes, plus rien n'existe, et la matière source composant notre monde serait les ondes...Trop facile!

3/ Comment se fait-il que les théories les plus abracadabrantes sur les ovnis dans l'histoire et dans l'art ancien ne te posent aucun souci d'imagination et de croyance, alors que cette théorie sur l'univers, qui n'est pas plus farfelue, te semble une utopie?

4/ Il est 3 heures du matin et je viens de mater Jurassic Park 3, qui n'est pas mal en fait, ou alors c'est dû à la fatigue, et je juge mal vu l'était lamentable de mon cerveau..

5/ Je n'ai toujours rien à rendre pour Maoloni...
Re: Les univers imbriqués
Posté par gizmil le 20/08/2004 07:50:22
Je ne comprend pas comment tu peux conclure que parce qu'il y a plusieurs univers imbriqués les uns dans les autres, l'univers à une fin!
Car cette chaîne d'univers me paraît infinie, non? Alors pourquoi aurait il une fin?

De plus, l'idée de cette chaîne, c'est bien joli mais rien ne prouve que ce soit le cas!
Par exemple, si on compare l'atome composé de neutrons, de protons et électrons, sa structure diffère complètement de celle d'un système solaire! Au niveau de l'atome, donc, je ne pense pas qu'on puisse faire une corrélation (mais bon, c'est au niveau de l'atome).

Au niveau du Quark, je crois qu'il a été découvert récemment qu'il était composé d'une multitude d'ondes (formant une structure qui, effectivement, défini le Quark).
Si on suit cette nouvelle théorie, la matière serait donc des ondes, notre monde tel que nous le connaissons, ce monde moléculaire, matériel serait donc en tout et pour tout un composé d'ondes!

Donc, des théories, on peut en émettre beaucoup!
Mais bon, on a le droit de rêver!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (11)
Publié le 15 mai 2003
Modifié le 15 mai 2003
Lu 1 172 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143