Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Lettre d'une mère à son enfant

La grossesse est souvent un moment difficile pour les jeunes mère, d'autant plus lorsqu'elle est contrainte a l'élever seule


Si je t'écris ces quelques lignes, c'est, car je viens d'apprendre que je suis enceinte. Bien sûr, en temps normal, cette nouvelle m'aurait fait sauter de joie en premier, pour ensuite m'effrayer. Mais les temps ayant changé, je n'ai pu avoir de réaction joyeuse à la vue du test de grossesse positif. Je suis affolée à l'idée d'avoir un petit être qui grandit en moi et je suis incapable de me calmer. Que vais-je faire de toi ? Te garder ? Ce serait impossible, je n'ai pas la maturité pour élever un enfant. Avorter alors ?? Non, ce serait inconcevable et tu n'as pas à mourir seulement car je suis trop jeune pour t'élever comme de vrais parents le feraient. La meilleure solution semble encore être l'adoption, mais serai-je capable de te laisser partir après t'avoir porté 9 mois en moi ? Je ne sais vraiment pas...


Ton père était un étudiant venant d'un autre pays, en pension ici pour la durée de ses études. Lui et moi on se fréquentait peut-être 2 ans et on était, selon nos amis, le plus beau couple jamais vu. Malheureusement, il a dû retourner en Russie, car sa mère était tombée malade et il devait aller la rejoindre. LA veille de son départ, nous avons décidé de consumer notre amour, en sachant très bien qu'il y avait peu de chance que l'on se revoient. Pourquoi a-til fallu que notre seule protection cède, sans qu'on s'en aperçoive ? "Il" ne saura peut-être jamais qu' ensemble, nous avons conçu un petit être vivant ce soir-là.


Il y a plusieurs choses qui me trottent en tête. L'une d'elle c'est que je me demande comment je vais l'annoncer a ma famille et mes amis, car ils ne sont pas dupes. Ils verront bien que je commence a grossir et se douteront de ce qui m'arrive. Vais-je être capable de supporter les regards de mes collègues de classe lorsque je marcherais dans les corridors d'ici à la fin de l'année scolaire ? Et les commentaires désobligeants, disant sur mon passage "hey, regarde cette nana de 16 ans, elle a l'air enceinte" et certains pires que je n'ose même pas imaginer.


Mais bien sur, tout ça ne sera pas vain, puisque je donnerai naissance à un petit être vivant sans défense nécessitant beaucoup d'amour et d'attention. D'ici là, je t'aurai peut-être trouvé une famille d'adoption, ou alors j'aurais reçu l'appui de gens m'entourant et m'offrant de m'aider à m'occuper de toi, surtout le temps que je finisse mes études. Bien sûr, si je te fais adopter, sache que je ne le fais pas de bon coeur et que je crois que tu seras sûrement mieux avec des parents matures et déjà adultes pouvant bien répondre à tes besoins. Mais si je te garde, ce n'est pas pour te faire souffrir, c'est que je n'aurai tout simplement pas été capable de me séparer du fruit de mon amour pour ton père, ni de l'enfant de qui j'ai été si proche, sans même le connaître, durant 9 mois


Bien sur, tu grandiras et deviendras un jeune enfant joyeux et plein de gaîté, m'accueillant à bras ouvert lorsque je viendrai te chercher à la garderie, ou alors remplissant de joie tes parents adoptifs. Je ne peux pas te garantir que tu seras l'enfant le plus intelligent de ta classe, ni le plus apprécié, car aucun parent ne peut l'assurer, malgré ses bonnes intentions. Tu grandira peut-être sans père, ou alors sans tes deux parents, dans une famille qui sera, j'en suis sûre, remarquable et aimante. Tu feras ton petit bout de chemin et je t'assure que je serai toujours fière de toi, peu importe où tu seras.


Puis, un jour tu seras un adolescent tout ce qui a de plus normal. Tu prendras tes distances envers moi et te feras des tonnes d'amis, certaines fiables et d'autres non. Tu apprendras peu à peu ce qu'est la vraie vie et deviendras plus mature et plus intelligent de jour en jour.


Pour terminer, je n'ai qu'une seule chose à te dire. C'est que peu importe si je décide de te garder ou de te faire adopter, je t'aimerai toujours. Peut-être même, un jour tu verras cette lettre que je t'ai écrite lorsque j'étais enceinte de deux mois de toi.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: lettre d'une mère à son enfant
Posté par ocean'hearth le 16/11/2008 20:45:45
L’adoption est parfois rejetée mais, pour certaines femmes, elle peut être la bonne solution pour elles-mêmes et pour leur bébé.

emilie408 => L’adoption signifie un sacrifice de la part de la maman dans l’intérêt de son bébé. Elle permettra à l'enfant d’avoir la vie qu'elle souhaitait qu’il ait, avec une famille qui l’aimera. L’adoption peut être la meilleure solution pour le bébé, mais aussi pour la maman.
Re: lettre d'une mère à son enfant
Posté par emilie408 le 14/11/2008 15:33:43
qu'elle eleve l'enfant quelque soit les problème qu'elle travers qu'elle ne l'abandonne pas car si ma mère avait faire le contrait je sais pas comment j'arriverai à lui pardonner de m'avoir abandonné ne m'avoir pas gardé pret d'elle m'ouffrir son amour comme font certaine mère de ne jamais été là kon j'avais plus besoin d'elle. et ça je peu te rassurer ces mots sort tout temps...
tu sais j'attends le jour ou mon père aparaitra je sais pas quand mai je garde espoir k'il apparait un jour pour lui faire endurer ce que tout ce temps tout ces année ma mère et moi nous avon pu enduré...
Re: lettre d'une mère à son enfant
Posté par emilie408 le 14/11/2008 15:10:22
la vie nous cache souvent sa face mais elle nous reserve souvent de belle surprise. dans ton cas te la fai avorter te sera risquer te la faire adopter te fera souffrir car porter ta grosse dan ton ventre pendant 9mois et l'offrir à quelqun j'avou ke c'est pas du tour facil et c'est tout temps regretable apres ça je peu te l'assurer.
Re: lettre d'une mère à son enfant
Posté par emilie408 le 14/11/2008 15:02:25
ça me fais mal au coeur l'histoire
et j'avou que la comprends car ma mère à veçu presque la mem histoire
ma mère est tombé enceint de moi à l'age de 17ans elle m'a élévé toute seule joué en meme temps le rôle de mon père car ce salaud ne m'avai pas reconnu comme sa fille je compren la souffrance qu'elle à enduré et j'imagine pour ton amie la seule chose que tu peu lui dire de ma part de ne pas ecouter ce que lui dis les gens de ne pas prêter attention à leur influences car une femme n'a pas d'âge pour etre une mère.
Re: lettre d'une mère à son enfant
Posté par tacy_e le 06/03/2008 04:59:12
Bon, vu que j'ai eu bcp de messages d'appui (je les dirai de votre part a mon amie ;) )
J'Ai décider de mettre qqch au clair XD
Je ne suis pas enceinte, mais ma meilleure amie oui
cette lettre est celle que j'i écrit lorsqu'elle ma raconter ce qu'elle vivait. c le seul moyen que j'ai trouver pour l'Aider a aller mieux (et sa a marcher)
et pour ceux qui se le demande, c'ets un tit gars (ELLE LE GARDE ^^) et il sappellera maxime ^^

dsl encore de la confusion
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Publié le 01 mars 2008
Modifié le 11 février 2008
Lu 4 480 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲