Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Lettre ouverte à George W Bush

George W Bush tombe dans l'oublie à la suite des évènements nationaux. Cependant sa politique de domination mondiale est toujours présent aux yeux de tous...Ne vous oubliez pas Mr le président...


Monsieur Georges W Bush,

Nous pouvons tout à fait comprendre à quel point les Etats-Unis ont été touchés par l’acte raciste du 11 septembre 2001. Nous avons été extrêmement outrés par cet acte sans précédent et l’avons tout de suite condamné en s’alliant avec les Etats-Unis contre le terrorisme. Mais le deuil des américains s’est rapidement transformé en esprit de vengeance ou les Etats-Unis semblent prendre un rôle de meneur...



Votre réaction rapide monsieur Bush, par rapport à l’événement de 11 septembre, a fait de vous, à la surprise de tous, un grand président. Vous prîtes alors, comme l’a déclaré la presse, une tout autre dimension. Vous avez su agir avec détermination, grâce à vos conseillers déjà rodés et aguerris par la guerre du Golfe. Les Américains, cherchent à affirmer de plus en plus leur supériorité.


Vous nous aviez déjà étonné, monsieur le président, par votre cocktail bombes-rations alimentaires. Nous nous trouvions il y a quelques mois (octobre-novembre 2001) dans une situation assez paradoxale. Nous étions en plein dans le registre de la communication de guerre, de la communication militaire, en termes plus nets, de la propagande. Une propagande qui se fonde sur la confusion entre des mots, des notions radicalement différentes. Parachuter quelques sacs de grains ou quelques milliers de boîtes de conserve lorsqu'on est en train de procéder à des bombardements, ça ne peut pas être, et ça ne sera jamais, de l'aide humanitaire. C'est du largage de vivres qui vise à ne pas se fâcher avec tout le monde, à « gagner les cours et les esprits ».Cette distribution, ça ne fût rien d'autre qu'un bobard propagandiste. Parler de crise humanitaire c’est le moyen d’envelopper « d’un manteau de vertu » une opération que l’on peut considérer comme pour le moins discutable. Certes, le droit à la légitime défense vaut pour tous, y compris pour les Etats-Unis. Nous comprendrons que vous exigiez des résultats et que vous vous lanciez dans des actions visant à démanteler les réseaux terroristes. Mais en poussant un peu plus loin les propos de votre secrétaire d’état américain à la défense Donald Rumsfeld lors d’une conférence de presse, on aurait pu avoir l’impression que les américains étaient en train d’organiser une vaste opération humanitaire en Afghanistan.


Vous multipliez les erreurs. Les photos des prisonniers taliban et d’Al Qaïda agenouillés, enchaînés, menottés, les yeux et les oreilles obturés, ont suscitées un émoi en Europe et parmi les associations des droits de l’homme. Confiant, le département de la défense avait autorisé la diffusion de ces photos sûrement pour montrer au publics américains que les terroristes sont entre de bonne mains. Mais l’onde de choc engendrée à stupéfiée le pentagone qui regrette la diffusion de ces photos. Les Etats-Unis se permettent de ne pas respecter la convention de Genève. Le traitement des prisonniers de Guantanamo donne une preuve de plus du mépris américain pour les accords internationaux les plus anciens, à commencer par celles de la convention de Genève. De plus, qui croyez-vous tromper ? Votre décision sur le statut des prisonniers soulève plus de questions qu’elle n’apporte de réponse dans l’immédiat sur les conditions de détention dans la base américaine. En effet, en séparant volontairement les prisonniers Talibans des prisonniers membres d’Al Qaïda, les américains mettent ces derniers dans un « no man’s land »juridique leur permettant de les traiter de la façon dont ils le l’entendront. Je vous demande pourquoi, monsieur le président, le ressortissant américain John Ashcroft capturé a Mazâr-e-Charif, en Afghanistan, a-t-il été transféré vers une prison américaine alors même que les Etats-Unis ignore orgueilleusement les demandes d’extradition pour les pays (alliés avec les Etats-Unis) comme la France, l’Angleterre ou l’Australie dont les ressortissants sont détenus à Guantanamo. Il faut savoir qu’en ne traitant pas les prisonniers selon les accords internationaux, vous transformez ces prisonniers en martyrs de l’Islam et vous encouragez les vocations terroristes dans les pays islamistes.


Les propos belliqueux que vous avez prononcé quelques temps plus tard lors de votre discours sur l’état de l’Union, ont suscités de nombreuses explications aussi peu satisfaisantes les unes que les autres. Votre intention était bien de faire peur, pour vous préserver de toute surprise extérieure et pour maintenir à l’intérieur de votre pays une immense popularité.


Mais en plus vous vous permettez d’augmenter le budget de la défense en prétendant que la guerre contre le terrorisme n’est pas terminée. Tout cela au risque de compromettre pour le XXIe siècle l ‘équilibre des forces dans le monde et par conséquent de générer une course à l’armement en Europe, en Chine et accessoirement en Inde, et Pakistan.


La paix dans le monde ne peut être stable et durable que si elle est basée sur le respect des nations entre elles et non en instaurant un « super-gendarme » dont les caprices autorisent de semer des punitions à n'importe quel point de la planète.


« La raison du plus fort est toujours la meilleure » Monsieur le Président. (Jean de la Fontaine)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Lettre ouverte à George W Bush
Posté par tekniboy2000 le 20/08/2004 07:47:29
Je ne crois pas qu'il faut être anti-américain à 100 %, car il y a des américains corrects et d'autres non. Ce qu'il faut accuser ici, c'est le gouvernement américain qui ne fait pas forcément toujours les choses bien.
Re: Lettre ouverte à George W Bush
Posté par babouchka le 20/08/2004 07:47:29
Ah si seulement P'tit Bush pouvais lire ta lettre autrement qu'avec son oeil froid de rapace...

Vous savez, confidence pour confidence, je m'adresse aussi à vous, Mr P'tit Bush. Vous rappelez-vous le 11 septembre. Oui, je sais, ça vous fait ouille au coeur, c'est normal. Mais, vous rappelez-vous juste le moment où on vous a dit cette nouvelle ? Eh bien là, juste à ce moment-là, pendant une seconde, je ne vous ai plus vu comme cet homme abject que je déteste. Vous m'avez émue, Mr P'tit Bush. Emue, que j'étais. Je vous voyais comme un homme avec un coeur.

Et puis, la seconde d'après, cette apparition était éteinte. Vous avez saisi l'occasion de relancer votre économie en relançant la production d'armes de guerre (eh oui, tout le monde le sait, la guerre, y'a rien de mieux pour relancer une économie en perte de vitesse... C'est encore une fois prouvé.). Vous avez re-propulsé votre pays encore plus loin.

Et puis surtout, surtout, vous avez regagné la confiance de votre bon peuple. De pas beaucoup à votre élection (souvenez-vous...), vous avez dépassé les 90%... Pas mal, le coup de marketing. Mais si vous avez trompé vos Américains, vous n'avez pas trompé le monde, Mr P'tit Bush. Faites gaffe où vous mettez vos pieds, les pourcentages de soutien dans la population et dans le monde ont tendance à baisser...
Re: Lettre ouverte à George W Bush
Posté par armenius le 20/08/2004 07:47:29
tu oubli de dire que les etats unis ont provoqués l'islamisme lors de la guerre froide, pour en finir avec le communisme (!!!). Et que non comptant d'avoir massacré des millions de gens par l'intermediaire de ben laden, alors formé par le fbi, ils ont fournis l'afghanistant en armes.... comme ils le font encore avec d'autres pays, comme israel....

Monsieur Bush, je vous hais!

Antonin
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 16 mai 2002
Modifié le 16 mai 2002
Lu 999 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲