Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Life's Decay

Life's Decay est un projet musical et artistique inclassable... Découvrez-le grâce à cet article !


Life's Decay est né dans le courant de l'année 2003, en France ; Lyktwasst en étant l'auteur.
Depuis sa création, Lyktwasst a sorti quatre créations : un premier MCD intitulé "Human Art Decay [first-suicide]" en 2003, un CD nommé "Art Decay Extremism" en 2004, l'album "Anleva" sorti en 2005, puis "Lysselia", nouvel album disponible depuis 2006.

Jusqu'en 2005, Lyktwasst avait été seul au centre du projet, réalisant toutes les étapes, du concept à l'accomplissement, seul... Depuis il semble que le vent aie tourné puisqu'il travaille désormais avec Alea : chanteuse et parolière.

La musique de Life's Decay est sombre et expérimentale ; mais avant de savoir faire rimer les samplers entre eux, Lyktwasst est avant tout musicien, jouant tour à tour de la guitare, basse, clavier, violon, batterie... Et réalisant aussi des parties vocales dans ses titres.
La grande généralité du projet est cette habile évolution entre tous les CDS ; en effet Lyktwasst invente et renouvelle sans cesse son genre qu'il définit de Dark Experimental, mais cette appellation est vaste et peut-être même vague, tandis que la musique du projet se réinvente à l'occasion de chaque titre créé.

Le premier MCD nous plonge dans une atmosphère très sombre, peut-être même glauque. L'histoire ou le thème que l'on pourrait nous dépeindre dans cet album est celui de la lente descente en Enfer, ou peut-être d'une lente agonie. Les voix sont des cris déchirés et torturés, accentuant cette atmosphère violente et sombre dans laquelle nous nous trouvons propulsés.
Musicalement, le MCD est riche en influences : black, death metal, dark ambient noise, doom et industriel. La durée de l'album est courte, environ 15min, et nous a préparé habilement à la suite des aventures : l'apothéose de sentiments exacerbés, emplis de violence, du premier CD : Art Decay Extremism.

Dans ce premier CD, la peine se transforme en haine, et nous nous trouvons devant un cd bien plus politisé que le premier. Lykwasst a réalisé dans cet album une étude des mœurs politiques extrêmes de nos sociétés, d'où certains propos crus et violents, qui savent mettre mal à l'aise l'auditeur devant une situation si ambiguë ; le but est de nous faire réfléchir sur les travers de nos/notre société, et remettre notre propre morale en question.
Les influences black metal dans cet album sont moins importantes que dans le MCD, et Lyktwasst expérimente plus de styles et genres, offrant donc un album plus varié musicalement parlant dans sa ligne conductrice. L'ensemble est aussi plus martial, les influences plus diverses (dark ambient noise, doom et industriel et d'autres plus underground comme néo folk et dark wave.) c'est un premier changement d'optique pour Life's Decay.
Lyktwasst cherche un nouveau sens à sa musique et nous le fait ressentir sans le moindre détour. C'est ce changement, cette évolution permanente qui rend le projet intéressant : la recherche du son, la création du son, et également d'un univers bien personnel.


Anleva

Le deuxième CD "Anleva" nous offre une nouvelle surprise : l'univers du projet reste sombre et parfois empreint de tristesse, mais il n'y a plus de haine comme dans les albums précédents. Lyktwasst réalise toujours la musique, mais la voix est dorénavant féminine (accompagnée parfois de l'auteur) et les paroles dépeignent souvent au premier abord un univers ou un décors comme c'est le cas pour "Retropolis", où nous nous imaginons une ville fantôme, l'air lourd circulant parmi des immeubles de verre où des individus tristes vivent encore. Il s'agît souvent de métaphores dans ces paroles, où le sens profond est très souvent une vive satyre des travers de la société au sens moral, politique ou social.
Le thème de l'acier, du metal, mêlé subtilement au raffinement d'une esthétique modèle sont souvent repris visuellement parlant dans les textes des titres musicaux.
La musique, ici encore, a beaucoup évolué, elle est tout d'abord plus accessible, par l'absence de cris déchirés et de sons de guitares saturées etc. Mais elle est également plus douce, grâce à la voix féminine. La brutalité est donc absente en ce nouvel album, même s'il ne manque pas d'énergie.


Lysselia

"Lysselia" est le dernier album du projet. Il associe en une réalisation commune toute la complicité artistique de Lyktwasst et Alea. Tous deux ont façonné l'univers et l'atmosphère ensemble. Ici, aucun message ne transparaît derrière les paroles, celles-ci dépeignent des atmosphères subtiles, des images tirées du rêve et de l'onirisme. La musique tire ses influences de styles comme le néo classique, l'ambient, le martial, l'industriel, et crée un mélange varié, personnel, entraînant l'auditeur toujours plus profondément dans un monde sombre, où les images l'assaillent en même temps que les rythmes des percussions de Lyktwasst. "Lysselia" marque une évolution réelle dans l'univers du projet, mais la musique et les visuels restent dans la veine de Life's Decay, un monde monochrome, sombre, où se mêlent des centaines de sons créant cet univers unique qui caractérise le projet de Lyktwasst et d'Alea.

Life's Decay, ce n'est pas uniquement un univers musical, c'est également tout un univers artistique.
Lyktwasst réalise des art works, photographies et dessins inspirés de la musique.
Les photographies sont souvent prises sous la terre, dans des lignes de métro désaffectées par exemple, qui nous rappellent des villes mortes.
Dans l'évolution des thèmes représentés sur les art works, on retrouve la même évolution que celle qui est musicale. Les premiers travaux sont parfois provocateurs, crus dans leurs slogans, mais les derniers représentent des femmes élégantes ; la couverture du CD "Anleva" ainsi que celle de "Lysselia" sont des femmes à l'air doux et serein.
Lyktwasst possède son propre label : "Abstraktsens Produktions", et tous ses albums sont sortis sous celui-ci. Le label ne s'occupe que du projet Life's Decay, mais possède sur son site Internet, une boutique en ligne professionnelle qui vend toutes sortes de CDS (Black, death, doom, dark wave, dark ambient, neo folk, indus, goth, electro...) à tout petit prix et qui a beaucoup de succès. Tous les modes de paiement sont acceptés : carte bancaire, paypal etc...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Life's Decay
Posté par alea le 19/09/2006 13:03:35
Oui également en français, encore une erreur de ma part ! ;p
Le lien le plus simple sans redirection est celui-ci :

http://www.lifesdecay.fr

J'avais oublié les non anglophones, je m'en excuse encore !

Bonne écoute !
Re: Life's Decay
Posté par soul-of-an-angel le 17/09/2006 17:16:41
http://www.anleva.com/LifesDecayVersionFrancaise/ aussi en français! ^_^
Re: Life's Decay
Posté par soul-of-an-angel le 17/09/2006 14:02:51
merci!! pour les quelques titres que j'ai pu écouter, j'aime beaucoup!! =)
Re: Life's Decay
Posté par alea le 30/08/2006 20:56:45
Bonjour,
Je vous propose le site officiel : http://www.lifesdecay.com
ainsi que le site du label / web shop : http://www.abstraktsens.com
Par mégarde j'ai oublié de les mettre dans l'article ! Désolée !
Re: Life's Decay
Posté par soul-of-an-angel le 30/08/2006 11:35:01
est-ce que t'aurais un site internet à proposer? (ça m'intéresse vachement ça! =)!)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Alea. Anleva.com
38 ans, Paris (France).
Publié le 28 août 2006
Modifié le 29 juin 2006
Lu 1 115 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲