Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ligue 1 : Chronique d'une saison surprenante

La ligue 1 arrive à son terme le 15 mai au soir. Le cru de la saison 2009-2010 est pour le moins inattendu. En effet, si Marseille brise 18 ans de disette, les autres grosses écuries du championnat se sont vu chahuter par des plus petits. Rapide retour sur une saison pleine de soubresauts.


Le championnat touche a sa fin, si certains club n'ont plus rien a gagner, d'autres ont tout a perdre et devront batailler jusqu'a la derniére journée.
Une chose est certaine, le crue de cette saison 2009-2010 est pleine de suprise.
Les grosses écuries du championnat, au budget conséquent, ce sont mettre au tapis par des équipes, qualifiées, de plus modeste tel que Monptellier, Lille, Auxerre, Lorient.
Petit récapitulatif.


Les invités surprises

Le peuple heraultais, fraichement promu en Ligue 1, multiplie les bonnes prestations et se hisse dans la premiére partie de tableau, puis s'installe, avec continuité et régularité, sur le podium.
Les interrogations se multiplient alors ; l'effectif (trés jeune) resistera-t-il à la pression ? Monptellier en Ligue des Champions, douce utopie ou réalité pure et dure ?
Les monptellierains qui s'appuient sur un collectif hors du commun tiennent leur rang et entretiennent leur rêve européen.
Mais la fin du championnat est plus délicate, le titre, puis la seconde place et enfin la Ligue des Champion s'envolent. Mais la jeunesse monptellieraine veut jouer l'Europe l'an prochain. Aprés une saison comme celle-ci c'est un minimum, René Girard et ces troupes jetent leurs derniéres forces dans la qualification a l'Europa League pour que l'histoire ait une belle fin.
Quoi qu'il arrive, messieurs les dirigeants, joueurs, préparateurs, entraineurs,... De la Mosson votre parcours est remarquable. Chapeau bas.


L'Abbé Deschamps n'avait plus gouté au joie des premiéres places depuis la saison 2003-2004, ou l'AJA avait fini 4éme.
Auxerre qui joue le maintien chaque saison et rien d'autre, nous disait Guy Roux.
Et bien cette saison les hommes de Jean Fernandez on étaient solides (meilleur défense), et sont même devenus spécialistes du hold-up et de la victoire par un seul but d'écart. De quoi viser haut dans le classement.
Plus discret lors de la premiére moitié de saison, les bourguignois se sont affirmés dans la seconde. Si les plus rêveurs ont cru au titre, les plus objectifs, eux, ont nourri l'espérance de la Ligue des Champions. Mais le revers concédé à Lyon semble légérement compliquer la tâche des auxerrois. L'AJA s'est dans le même temps trouvé un buteur (Jelen). Le poste était vacant depuis le départ de l'enfant prodige Djibril Cissé.
Auxerre réalise une formidable saison, et sera européen l'année prochaine. Seule incertitude, la Ligue des Champions ou l'Europa League. Aux joueurs de faire ce choix.


Un jeu offensif, spectaculaireet efficace voilà comment résumer la saison de Lille.
Le coach Rudi Garcia a su organiser un systéme de jeu porté vers l'avant, tout en n'encaissant pas énormément de but.
Avec des joueurs comme Gervinho, Balmont, Cabaye, Obraniak, Rami, plus la petite perle Eden Hazard et ajouté a cela un Frau en plein résurrection. Cette équipe la peut nourir de réelles ambition.
Avec la meilleur attaque du championnat le LOSC se voit bien dans les trois premiers sur la ligne d'arrivée du calendrier.
Et d'ailleurs, les joueurs s'y attéent en finissant trés fort et en marquant beaucoup.
Lille confirme tous les espoirs de la saison précédente et commence de plus en plus à grandir et se faire sa place en Ligue 1. Lille goutera, vraisemblablement, a nouveau au parfum de la Ligue des Champions.


Les déceptions

Au premier rang des céceptions ; l'Olympique lyonnais. En début de saison le président Aulas, revanchard, ne cachait pas son envie de récupérer le trône de leader.
Mais un passage à vide a eu raison des espoirs rhodaniens. Lyon plomba sa saison, en hiver, en accumulant les revers et contres performances.
Mais pour la premiéres fois de l'ére Aulas, l'OL se hisse en demi finale de la coupe aux grandes oreilles. Certes cette demi finale restera en travers de la gorge des lyonnais, avec la déroute face au Bayern, a Gerland 0 à 3. Mais les joueurs se sont vu dans le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions qu'il soit, pour un club. Lyon endossa l'espace d'un temps le costume d'un grand d'Europe.
C'est peut être ce qui "sauva" un temps soit peut la saison, plus que mitigé, pour le deuxiéme olympique de France.
Saison que les Gones peuvent finir en trombe, en effet la seconde place synonyme de qualification direct pour la Ligue des Champions est a leur portée et ils ont pour une fois, leur destin entre leurs mains. A eux de sauver les meubles dans ce championnat bien surprenant.


Le naufrage girondins prend source le 27 mars en finale de la coupe de la ligue, perdue 3 buts à 1 face au futur champion Marseille. Sur les dix matchs suivants (toutes compétitions confondues) Bordeaux s'incline à six reprise, fait deux matchs nuls et s'impose deux fois seulement.
Les bordelais avaient pourtant bien commencé ce championnat et s'étaient installés à la la premiére place du classement, en repoussant tous ces adversaires a quelques bonnes longueurs. De quoi espérer un nouveau titre pour la Gironde. Mais cette série noire envoie Bordeaux loin du podium et de l'Europe...
L'Europe que Bordeaux quitta le 7 avril, éliminé par Lyon en quart de finale.
Aprés une trés bonne phase de poule, les bordelais franchissent les huitiéme de finale avant de trébucher en quart face aux lyonnais. Un jolie parcours, qui laissera tout de même quelques regrets aux supporters de Chaban-Delmas.
La course à l'Europe a-t-elle affaiblie les girondins dans la courses au titre ? Ou Bordeaux a-t-il tout simplement craqué ?
Seule motivation pour Bordeaux en cette fin de saison ; finir 5éme et empocher son billet pour l'Europa League.


Monaco, Paris, et Saint Etienne ont encore connu une saison blanche. Mis a part pour le PSG, qui réussi a sauver sa saison en soulevant la coupe de France en battant... Monaco.
Le Chaudron à une nouvelle fois joué avec le feu, les stéphanois évitent de peu la descente vers l'étage inférieur.
Des regrets, encore des regrets.
Le TFC et André-Pierre Gignac eux aussi peuvent prétendre à une place dans le camp des déçus. Toulouse n'arrive pas a enchainer deux bonnes saisons d'affilée, et finit dans le ventre mou du classement.
Regrets toujours.


Le champion

La premiére partie de saison de l'OM est mitigé. En effet, les olympiens ratent le coche en Ligue des Champions a plusieurs reprises et quittent l'Europa League en huitiéme de finale. Un mal pour un bien, nous dira un Didier Deschamps réaliste. Cet alégement du calendrier trace a Marseille une voie royal vers le titre. Marseille renoue avec son jeu et empoche la coupe de la ligue, au passage, en attendant bien sagement le sacre de champion.
Une fort belle saison pour toute la canebiére, et de belles promesse pour l'avenir. Il n'y a qu'un olympique en France et c'est l'OM ! Bravo.


Bilan

En résumé cette saison 2009-2010 brise, en quelque sorte, la routine du championnat. Des équipes inattendues boulversent la hierarchie de la Ligue 1 et reléguent des équipes comme Bordeaux ou Lyon au rang d'outsider.
Un championnat qui devient un peu fou et ou les grandes équipes de la derniére décennie (Lyon, Paris, Bordeaux, Monaco,...) ne font plus peur a personne.
La saison prochaine aura, sans doute un gout de revanche pour nombre de clubs.
Messieurs les joueurs profitez de vos vacances, dépensez vos salaires faramineux et regagnez vite les pelouses pour pérenniser et valider les promesses de cette saison.
Le football est magique, à vous d'entretenir la magie que le ballon rond véhicule.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Benoit Landormy
26 ans, Nancy (France).
Publié le 17 mai 2010
Modifié le 16 mai 2010
Lu 956 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲