FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Ligue 2009/2010 : Qui après Bordeaux ?

Après une saison agitée et la chute du septuple champion en titre, qu'en est-il des forces en Ligue 1 pour la saison 2009/2010 ? Tour d'horizon d'un Championnat de France qui redevient passionnant pour les spectateurs français !


2008/2009 s'étant terminé sur la mort du Lyon et sur la victoire de Bordeaux, qui marque la fin d'une époque où le foot français était ultradominé par l'Olympique Lyonnais, qui cumula 7 titres d'affilées; la donne a été redistribuée dans le championnat de France. Les discussions vont bon train pour déterminer qui sera le successeur des Girondins.


Les favoris

Le duel des Olympique

Si l'Olympique Marseille n'a pas su gagner le titre l'an dernier, malgré la ferveur des supporters marseillais, le talent d'Eric Gerets et un effectif talentueux; on peut certainement affirmer que l'OM et son mercato 4 étoiles sont les grandissimes favoris du championnat pour cette saison 2009/2010. Heinze, Abriel, Morientes, Lucho Gonzalez, M'Bia, Edouard Cissé, Diawara, les recrues marseillaises font rêver les formations hexagonales et même leur ancien coach, Eric Gerets, parti à Al Hilal Riyad, qui avoue voir là un recrutement digne des grands clubs. Son successeur, le champion du monde 98 Didier Deschamps et ancien entraîneur de l'AS Monaco et de la Juventus Turin est le grand initiateur de ce recrutement décrit comme le plus magique de France.
Toutefois, l'Olympique Lyonnais, orphelin de Benzema, Kader Keita et Juninho mais nouveau club de Lisandro Lopez, Cissokho, Bastos et Gomis; souhaite plus que tout regagner un titre pour revenir au premier plan du championnat français. Les 7 titres consécutifs ont fait de Lyon un club de légende dans le foot français, mais les Gones veulent faire oublier cette incident de parcours à ses supporters.

Bordeaux / PSG : Le nouveau roi de France et la Capitale
Bordeaux a réussi l'an dernier ce que personne n'a su faire ces sept dernières années : Empêcher Lyon d'être champion. La première saison de Laurent Blanc en tant que coach des Girondins a été plus qu'honorante, remportant le Trophée des Champions (face à Lyon, aux tirs aux buts, tir raté de Cris), le titre de Champion de Ligue 1 devant l'OM et l'OL, la Coupe de la Ligue avec une victoire écrasante face à Vannes (4-0), surprenant finaliste de cette coupe. Cette saison sera celle de la confirmation pour les Marines et Blanc. Après avoir confirmé Gourcuff comme meneur de jeu (transformation du prêt en transfert définitif pour 13.5M€), on se réjouissait de pouvoir conserver un grand talent néo-international dans notre championnat, surtout Bordeaux. Mais le départ du pilier de la défense, Souleymane Diawara, pour le dauphin du champion, Marseille, a posé un gros problème aux Bordelais pour lui trouver un remplaçant. L'heureux élu est Mickael Ciani, en partance de Lorient. Pour compenser la retraite inéluctable d'Ulrich Ramé, les champions de France ont recruté le prometteur Cédric Carrasso, qui s'est révélé à Toulouse l'an dernier. La seule autre recrue est l'international tchèque et ex-monégasque Jaroslav Plasil, sortant de deux saisons en enfer en Liga, à l'Osasuna Pampelune. Mais les joueurs en partance, tels que Chamack (Arsenal, Sunderland) ou encore Menegazzo devront être remplacés afin de conserver un effectif capable de jouer le titre.
Si Bordeaux est actuellement la capitale du foot français, la capitale de la France reste Paris. Le club de Sessegnon, Hoarau et Cie, dirigée par leur nouveau coach Antoine Kombouaré, ont su garder les cadres dans leur effectif (Sessegnon vient de prolonger, Hoarau a résisté aux sirènes de l'étranger, Mamadou Sakho reste au lieu d'aller à la Juventus,...) malgré le départ du gardien emblématique, Mickael Landreau, mais tout de suite remplacé par un autre gardien emblématique, Grégory Coupet, de retour en France après un exil catastrophique à l'Atletico Madrid et avide de refaire ses preuves auprès du public français. L'attaque du PSG s'étoffe avec la venue de Mevlut Erding, le buteur turc de Sochaux et la défense gagne un nouvel arrière en la personne de Christohpe Jallet, partant du FC Lorient. La formation parisienne reste cette année un sérieux prétendant au titre, malgré la puissance montante de leur rival marseillais, de la détermination du champion de le rester ou du désir de revanche des Gones.


Les outsiders

Lille
Le club du Nord reste une valeur sûre de la Ligue 1, malgré le dépouillement de ses meilleurs éléments par Lyon (en deux ans : Kader Keita, Bastos, Bodmer, Makoun) en conservant Mavuba, Hazard, Obraniak, Rami. Les Dogues, absents de la Ligue des Champions depuis plus de 2 ans maintenant et une élimination lors du premier 1/8ème de finales de l'histoire du club face à Manchester, souhaiterait revenir sur le devant de la scène européenne. Pour cela, les Lillois s'appuieront sur leur coach, Rudi Garcia et sur les noivelles recrues, Gervinho et Butelle, Landreau étant blessé pour 6 mois. Au LOSC de vouloir concrétiser leurs rêves de Ligue des Champions en gagnant pourquoi pas le titre de Champion de France.

Toulouse
Le Téfécé pourra compter cette saison sur son serial buteur, André-Pierre Gignac pour tenter de jouer les trouble-fêtes dans le haut du classement. Malgré le départ du portier Cédric Carrasso pour le champion bordealis, le club toulousain a enregistré la venue de l'excellent Yohann Pelé, en fin de contrat avec Le Mans et donc gratuitement. De plus, Luan, le meneur de jeu de Sao Caetano (Brésil) et Paulo Machado (ASSE) ont signé pour le club entraîné par Alain Casanova. Mais la meilleure nouvelle est d'avoir réussi à conserver les jeunes talents du clubs, véritables révélations l'an passé : Etienne Capoue, Moussa Sissoko et Cheik M'Bengue, tous les trois approchés par de grosses écuries européennes (Juventus, Tottenham, Arsenal,...). Et cela, malgré le départ des arrières Jérémy Mathieu (Valence) et Hérité Ilunga (West Ham).

Rennes
Les Rennais peuvent paraître diminué avec le départ de Stéphane M'Bia, mais selon leur nouveau coach, le charismatique Frédéric Antonetti, il n'en est rien. Avec l'arrivée de l'attaquant Ismael Bangoura, ex-pensionnaire de la Ligue 1 et parti au Dynamo Kiev (Ukraine), l'attaque rennaise s'étoffe pour promettre un jeu offensif léché. Et Antonetti, ancien coach du Gamba Osaka au Japon, a amené sa touche personnelle à sa nouvelle formation. Il a fait revenir un de ses anciens protégés, non pas de Nice, mais du club nippon. Il s'agit de Junichi Inamoto, en fin de contrat avec l'Eintracht Francfort. Celui-ci a toujours apprécié le passage du Corse à Osaka et a été tout de suite convaincu pour rejoindre son ancien entraîneur. Capable d'évoluer milieu central et milieu défensif, Inamoto arrivera t'il à faire oublier M'Bia ?


Ceux qui jouent le maintien

Les clubs nordistes
Ils sont les plus présents dans l'élite cette saison (4 clubs du Nord-Pas-De-Calais sur 20,1/5ème des clubs) avec le retour des Lensois, le maintien des Valenciennois et la montée extraordinaires des Boulonnais, mais seule Lille semble en mesure de tenter quelque chose cette année. Lens, à peine de retour en Ligue 1, doit déjà éviter de joueur l'ascenseur entre l'élite et son antichambre. Le club Sang et Or, malgré un mercato modeste (Kasraoui, Eduardo,...) semble en mesure de pouvoir se maintenir cette saison. Les Valenciennois, orphelins de Kombouaré, vont devoir se maintenir avec Philippe (et non Guy =D) Montanier, grand artisan de la montée de l'UBSCO en Ligue 1 mais n'ayant aucune expérience de l'élite. Les arrivées de Ben Khalfallah, Cohade, Rémy Gomis ou encore de Bong, peuvent peut-être suffire pour permettre aux Rouges et Blancs de se maintenir. Le petit poucet de ce cru 2009/210 sera incontestablement Boulogne sur Mer. Auteur d'un début de saison remarquable l'an dernier, ils ont connu une baisse de régime après janvier mais ont surevenir das le sprint final pour arracher à la 38ème journée la 3ème place à Strasbourg. Malgré le départ de leur coach, ils ont su conserver le buteur Grégory Thil et ont fait venir une touche nantaise avec la venue du nouveau coach Laurent Guyot, et les arrivées de l'emblématique Da Rocha et du jeune Das Neves. Mais seront-ils capables de résister à la pression de l'élite ?

Auxerre, Le Mans, Montpellier et les autres
Pour tous les autres, il s'agit avant tout de rester au top, en faisant attention de ne pas trébucher dans la division inférieure. Sochaux et Saint-Etienne ont failli tomber mais se sont rattrapés dans les ultimes journées du championnat. Qui cette année risque de quitter l'élite ? Le Mans et son mercato sans grande valeur, du moins le pense t'on au premier abord ? Auxerre, l'éternel club du milieu, malgré une saison 2008/2009 réussie (8ème à l'issue du championnat) ? Ou encore le troisième promu, Montpellier ?


Une chose est sûre cependant, il ne faut surtout pas rater ce cru 2009/2010, il promet d'être riche en émotions !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Ligue 2009/2010 : Qui après Bordeaux ?
Posté par leyou62 le 21/08/2009 22:46:12
L'entraineur de valenciennes n'est pas Guy Montanier mais bel et bien Philippe Montanier !!!! Sinon un bel article j'apprécie !!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 18 août 2009
Modifié le 05 septembre 2009
Lu 604 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143