Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Lyon, sans convaincre...

Hier soir, le choc en retard des huitièmes de final opposait les deux Olympiques du championnat à Gerland. La rencontre, très attendu, a déçu comme lors de leur première confrontation de la saisonl. Ainsi les deux équipes se devaient de remporter ce match pour se qualifier mais aussi pour prendre un ascendant moral sur un adversaire direct du championnat.


Delgado, sort du lot

Le match démarre sur les chapeaux de roues, c'est ainsi qu'à le deuxième minute seulement, le défenseur de la cane bière Ronald Zubar se trou, une fois de plus dans la saison, laissant Delgado lui prendre la balle et délivrer un caviar de l'extérieur du pied pour le jeune prodige Karim Benzema qui n'a plus qu'a pousser le cuir au fond des filets. Le premier but de Benzema en 2009 arrive donc très vite dans ce match et dès ce moment, nous ne pouvons que croire à un match de haut niveau tant la partie a vite démarrée. Malheureusement, la suite du match se montre moins entreprenante, manquant de rythme et d'organisation offensive des deux côtés, même si l'Olympique Lyonnais domine entièrement la première mi temps sans non plus se créer d'occasions énorme mais en possédant le ballon tout au long des quarante cinq premières minutes de la rencontre. Sans arrière droit, étant obligé de positionné Fabio Santos, le brésilien qui avait disparu de la pelouse lyonnaise, sur le flanc droit de la défense, Claude Puel a opté pour un pressing systématique sur tout le terrain qui porte ses fruits, Santos récupère de bons ballons tout comme Toulalan mais le joueur le plus en vue de cette première période est bel et bien Cesar Delgado, l'argentin peu convainquant, recruter au mercato estival il y a un an tout juste. Ce joueur, titulaire depuis peu sous les commandes de Claude Puel, paraît commencer à prendre ses marques dans une équipe lyonnaise en difficulté. Le match se terni avec la sortie sur civière de Bakari Koné ayant pris un coup de genou involontaire de Lloris à la 20ème minute, ce qui est une très grosse perte pour les marseillais aussitôt dans le match.


Keita manque son coup

Dès les premières minutes de la seconde période, Karim Benzema ne tarde pas à se mettre en vue en se délivrant du marquage d'un défenseur marseillais pour aligner une frappe énorme sur le montant droit de Steve Mandanda. Les joueurs d'Eric Geretz n'arrive pas à garder le ballon et regarde un peu les lyonnais qui n'ont pas à forcer leur talent pour conserver le ballon. La fin du match est marqué par un coup donné par Kader Keita à Brandao ce qui lui a permis de quitter le match prématurément par expulsion. Kader Keita qui devrait pourtant profiter de la blessure de Sidney Govou pour gagner du temp de jeu et montrer son talent, ainsi il loupe son coup mais pas celui qu'il met à Brandao. Juninho se crée la dernière occasion lyonnaise en envoyant un coup franc sur la barre transversale. Les marseillais se sont révéillés a dix secondes de la fin avec Wiltord et Brandao qui aurait pu, sans un Lloris vigilant, égaliser.


Bilan des prestations

Côté lyonnais, la très bonne performance de Cesar Delgado se dégage du bilan pauvre que l'on peut faire de se match, il a été dans tout les bons coups ce soir autant défensivement qu'offensivement, notamment de bonnes relations ont été perçu avec Karim Benzema dans l'animation offensive. Sa prestation terni par son expulsion, Keita n'a pas été très en vue car il développe toujours les même lacunes qu'on lui reproche, il dribble bien un, deux défenseurs mais loupe 9 fois sur 10 le centre pourtant la chose la plus simple de l'action qu'il vient de faire.
Benzema a fini le match avec un but au compteur, il a su mettre le ballon au fond des filets et s'est créé deux grosses occasions. Ce qui est par contre inquiétant pour le groupe lyonnais, c'est que le jeune joueur français paraît se lasser de sa position totalement ésseulé à la pointe de l'attaque, avec seulement un Delgado en forme pour l'épauler.
Fabio Santos, positionné par question de pratique sur le côté droit de la défense pour la seconde fois d'affilé en moins d'une semaine après le match contre Concarnau samedi, le joueur brésilien a rendu une bonne copie ce soir, récupérant de bons ballons même si son positionnement est encore flou.

Du côté marseillais, le bilan est encore plus alarmant, Brandao, nouvelle recrue n'a pas convaincu pour son premier match mais ce bilan est bien sur placé sous réserve car ce ne sont que ces débuts.
Contrairement à Ben Arfa qui est déjà installé depuis plus de six mois dans la cane bière. Ce dernier qui a profité de la sortie prématurée de Koné sur blessure, n'a produit que très très peu de jeu offensif, le sois disant futur prodige de football français tarde à imposer son jeu à l'OM comme il avait su le faire au tout début de saison.
Ronald Zubar, considéré comme l'un des joueurs marseillais les plus en forme actuellement, a encore une fois démontré sa fébrilité défensive en commettant l'erreur qui a permi aux joueurs lyonnais de remporter le match.

Les lyonnais devront faire un déplacement compliqué en terre Chtis face au Losc
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Cambenzema Ol
26 ans, Lamastre (France).
Publié le 02 février 2009
Modifié le 01 février 2009
Lu 653 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲