Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ma destruction

Confession d'un jeune débousolé qui, en une heure et demie, arrive à détruire le peu de réputation qu'il s'était construit petit à petit.


C'était une belle journée de mars. Les terminales fêtaient les cent jours avant le BAC. Je m'étais encore une fois levé en retard... Pourquoi ces retards ? Quand on a pas envie de continuer à avancer mais qu'on ne veut pas reculer, on ne peut que ralentir. Ma mère s'était levée en même temps que moi. Toute joyeuse en descendant les escaliers. Je suis descendu à mon tour pour lui annoncer que j'étais une nouvelle fois en retard. Ce fut la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Elle s'est emportée et m'a formellement interdit de voir ma petite amie. C'est comme si on avait privé un plongeur de sa bouteille d'O².... Elle a décidée de m'emmener en cours avant de prendre le travail une demie heure plus tard. En arrivant au lycée je savais déjà que cette journée ne serait pas comme les autres. Les "grands" défilaient tous devant le lycée, tous plus ridicule les uns que les autres... Je fumais ma cigarette, j'avais mal au ventre. Je me suis rendu en salle de devoir pour commencer l'interrogation de SES. Ensuite je suis allé en TP de SVT. Tout le monde croyait que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Je suis allé rejoindre des amies à midi. Je n'allais pas fort. Elles ne cessaient de me demander si j'avais besoin de quelque chose. Elles n'étaient au courant de rien. On est allé manger ensemble. En sortant je suis allé fumer une cigarette dehors puis je leur ai dit que j'allais aller en ville. Je suis donc allé en ville tout seul. Bien décidé à me procurer quelques moments décontractés j'ai pensé que je pourrais très bien m'alcooliser pour oublier.... Le Casino était fermé pour l'occasion. En voulant faire le tour j'ai croisé un ami, Quentin, qui était assis sur un banc avec deux autres amis, un garçon et une fille. Je leur ai demandé où je pourrais faire quelques courses. Ils m'ont conseillé le LIDL, assez proche et probablement ouvert.


Chute sans parachute

Après être passé au LIDL acheter une bouteille de Porto Blanco à 4.99€, je suis allé me mettre à l'abri des regards dans une petite ruelle. Des gens passaient. Je n'avais jamais vu des gens avoir peur de moi. J'ai bu m'a bouteille en même pas une demie heure. J'ai appelé des gars de ma classe pour leur demander où ils étaient. Ils allaient arriver. J'ai commencé à marcher. Je suis arrivé à un rond point, ma bouteille à la main. Je me suis mis assis pour les attendre. J'ai du m'endormir là pendant un court instant. Quand ils sont arrivés j'avais totalement perdu le contrôle. J'ai commencé à déraper. A partir de là je ne me souviens seulement de quelques moments. Je me souviens être arrivé au lycée avec une cigarette eu bec. Je suis rentré dans le lycée avec. Un des élèves m'a dit quelque chose comme : " Tu as pas l'impression que c'est interdit de fumer à l'intérieur" et je l'ai envoyé bouler. J'ai dit bonjour à plusieurs personnes que je ne connaissais pas. J'ai brièvement jeté mon portable par terre. Ensuite je me souviens d'être arrivé dans la salle de cours. Une amie a directement décidée de m'emmener faire un tour dehors et je me suis affalé par terre dans le couloir. Un mec, Alain, et une femme tous deux du labo de SVT sont venu aider mon amie. Je pleurais. Je disais que j'en avais marre que l'on me prenne pour un con...que je voulais aider les autres mais que je m'en prenais plein la gueule en échange. J'ai dit que je ne voulais plus être délégué au C.A., que je voulais démissionner. Je me souviens avoir vu la proviseur dans le couloir à plusieurs reprises. Le trou noir. Je me suis réveillé chez moi à 2h du matin...


Conclusion

Il est temps d'assumer les conséquences de ses actes. Je serais probablement exclut plusieurs jours du lycée après être passé devant une commission vie scolaire. Cette fois je ne défendrais pas l'accusé, je serais moi-même l'accusé. Ma grande amie, Mme Rapenne, va se faire un plaisir de me poser des questions toutes aussi tordues les unes que les autres. Je n'aurais pas toujours des réponses à lui fournir. Qu'est ce que je vais bien pouvoir lui dire ? Qu'elle est la cause de tout ça ? Que je n'ai jamais pu la supporter ? Que, comme tous les hommes, il m'arrive de déraper ? Que je ne recommencerais plus ? Je ne sais pas... Quoi qu'il en soit, je ne suis pas au bout de mes souffrances.

Je profite de l'occasion pour remercier ceux qui m'ont aidé ce jour là et aussi pour m'excuser auprès d'eux. Je sais qu'ils sont là pour moi quand j'ai besoin d'eux mais il y a des choses que l'ont doit affronter seul.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Ma destruction
Posté par snake-shit le 06/03/2008 23:44:04
Cela a fait un an il y a deux jours que ça s'est passé. Je pense avoir encore un peu plus muri et quand j'y repense, je ne comprends vraiment plus trop pourquoi j'ai fais ça. Heureusement, cet article est là pour me rappeller certaines choses et croyez moi, vos posts m'ont aidé. Je vous remercie tous.
Re: Ma destruction
Posté par beaoblige le 19/04/2007 14:34:10
J'ai 20 ans, un homme que j'aime et je suis enceinte mais avant d'arriver à construire cette vie de famille moi aussi j'en ai baver. J'ai pris des cuites et des défonces tellemnt de fois que je ne pourrai pas les compter et avec le recul jme dis que c'est du gachi. L'avantage que tu as c'est que tu as vite pris concience de ton erreur et c'est le plus important mais ce n'est qu'une partie du travail: tu dois maintenant chercher à comprendre pourquoi t'as pris cette cuite ? Qu'est ce qui a fait que ce retard a été la goutte d'eau ? Si tu arrives à comprendre essayes de fixer des objectifs bien précis, des ptits trucs comme faire ta chambre une fois par semaine ou dire une chose gentille à ta mère chaque... et tu verra que si tu arrives à tenir des ptit objectifs tu pourras ensuite en choisir de plus importants et ainsi de suite. Pour moi ca à marché en tout cas et je t'assure que des pb jen avais ! Voilà jespère que ca pourra t'aider. Bisou
Re: ma destruction
Posté par snake-shit le 03/04/2007 17:58:44
Merci c'est gentil. Je ne cherchais pas à bien écrire (tout de même rédiger, mais normalement c'est automatique pour tout le monde...). Je voulais simplement me soulager d'un poids. Je n'ai pas encore osé montrer l'article à mes proches, je sais même pas si je le ferais.

Pour en revenir à l'article en lui même, tout le lycée pense que je suis un alcoolique... Je suis jeune, je bois pendant les fêtes comme tout le monde. Je ne voulais pas simplement me bourrer la gueule, je voulais exploser, réussir à tout faire sortir et que, pour une fois, l'on m'entende. J'ai "purgé" ma peine qui était de trois jours d'exclusion fermes (aucun jour de sursis). J'ai également donné offert mes postes de délégué à mes suppléants.

Merci encore pour vos commentaires, ça réconforte.

Modifié le 03/04/2007 17:59:25
Re: Ma destruction
Posté par ushiwa.sasuke le 03/04/2007 15:37:02
ouais je suis aussi du même avis que lui.
Re: Ma destruction
Posté par lunatiquement_cerise le 29/03/2007 09:00:30
Mon commentaire ne sera pas très constructif, mais ton article est bien fait .. je veux dire qu'il est bien plus prenant que beaucoup d'autres.
Je rejoins Menas.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
L'auteur : Julien Barthelemy
26 ans, Jarmenil (France).
Publié le 25 mars 2007
Modifié le 17 mars 2007
Lu 763 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲