Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ma galère

J'ai juste brodé autour d'un vrai sentiment...


Pour tout vous dire je ne sais pas pourquoi j'écrit, j'ai toujours crue que la meilleur façon de vaincre ses démons c'était de les mètre sur un papier puis le brûler, mais pas tout de suite, pour ça il faut lire et relire ce papier, en trouver les failles, le corriger, le détester en quelque sorte et puis le mépriser après cela on peut le brûler sans craindre de voire ressurgir ces démons dans vos cauchemars, d'ailleurs c'est ce que j'ai toujours fait quand je me sentais mal je prenais une feuille et un stylo et j'écrivais. Parfois sans m'en rendre compte les mots que je couchais sur ce petit papier s'organisaient soudainement en vers puis les vers en poème a la fin je me sentais soulagé mais je ressentais toujours cette tristesse qui ne vient de nulle part mais de partout en même, temps cette tristesse qui nous submerge sans que l'on sen rende compte et qui ne part jamais, cette tristesse qui s'en dort pendant un moment lorsqu'on est heureux ou amoureux mais qui ressurgie au premier orage, a la première déception comme si elle attendait là tapis dans un coin guettant cette affreux orage et se délectant de son avènement.

C'est cette tristesse qui me gagne aujourd'hui elle m'a eut et je ne sais quoi faire je la sent me percer le cœur comme un couteau qu'on retournerait dans une plaie déjà infectée, elle se nourrit de mes peurs, de ma solitude, de mon vécue, elle me rappelle les mauvais moments mes déceptions, mes conneries, elle me rappel se bonheur intense et court que j'ai vécu un beau jours de printemps, elle me dit que je les appelée que mon bonheur me pesais ou me paraissais irréel et que j'avais eu besoin de tous gâcher.

Et moi je la fuit la traitant de menteuse je ne peut croire a ce qu'elle dit c'est trop affreux je me cache d'elle, je sort, je fait des bêtises, je fume, je bois, je me détruit puis un beau jours je me lève je me regarde dans le miroir et la personne que je voie me semble étrangère qui est elle ? Pourquoi m'observe –t-elle ? Je regarde derrière moi et je me rend compte que c'est bien moi que reflète ce miroir de malheur, que m'est il arrivée ? Je ne comprend plus rien et je sombre dans une infinie détresse, je déprime, je saute a pied joint dans ce gouffre que tous le monde redoute, je ne voie plus personne je prend des médocs sensés me redonné goût a la vie mais rien n'y fait je suis perdue. Voulant la fuir je suis tombée tout droit dans sont piège.

Me voilà maintenant des années plus tard, et des centaines de drogues avalées couchant sur le papiers mon grand désespoir croyant vainement pouvoir tout élucider de cette manière, me mentant encore a moi-même et espérant toujours sortir de ce gouffre.
Réussir-je à tous surmonter suis-je forte ? J'en doute fort la vie ne me dit plus rien et la mort me parait encore plus cruel ou aller ? Que faire ? Je ne sais pas.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Ma galère
Posté par mayunine le 20/09/2007 11:57:57
wa. J'adore ta façon d'écrire. Très émouvant. très réaliste. Jme suis reconnue dans certaines phrases.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Sam Shou
32 ans, Alger (Algérie).
Publié le 20 septembre 2007
Modifié le 01 septembre 2007
Lu 651 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲