FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Ma peur : les hommes...

Ce textes à tous ceux qui m'ont touché, tous ceux qui m'ont frappé... Merci, merci du plus profond du coeur de m'avoir éloignée de vous !


Aujourd'hui j'ai 13 ans. Je vis Montréal en compagnie de ma petite famille. Oh ! Depuis le temps, j'ai oublié bien des choses, mais certaines me reviennent...

Trouvez-vous normal qu'une jeune fille de treize ans ai peur d'être seule dans la même pièce qu'un homme ? Pas moi... Je crois que la jeune fille devrait être à l'aise en compagnie de son père. J'ai lu dans une revue connue que les pères devenaient de plus en plus "père-poule". Vous rendez-vous comptes ? Ils essaient de se rapprocher de nous pour nous violer, non mais ! J'ai vécu ceci il n'y a qu'un an à peine. Au Québec, les chaleurs se font de plus en plus fréquentes, j'ai donc profité de la fraîcheur de mon sous-sol pour y dormir une nuit infernale. Mon père ne pouvant pas supporter cette température à son tour vint dormir avec moi. Jusqu'à ce jour, je n'aurais JAMAIS cru que mon père aurait osé me "touché" sexuellement parlant. Il venait d'une famille sévère et assez dure. Il a été élevé de façon à ne jamais toucher une femme. Au paravant, il m'avait déjà frappé quatres fois : 2 giffles et 2 coup de poings. Mais pour en revenir, cette nuit la je dormais sur le divan qui se trouvait en bas (à l'horizontal) et mon père sur un matelat posé sur le sol (à la vertical). Durant la nuit, je me suis réveillée à moitier, encore perdue dans mes rêves, disons-le, plutôt cochons ! J'ai alors senti quelque chose à mon entre-jambes. J'ai dabbord cru que c'était un chat, parce qu'ils avaient l'habitude de venir se coucher sur nous durant la nuit. Mais la "chose" ne bougeait pas comme un chat, c'était la main de mon père. C'est là que j'ai ouvert les yeux. Je n'ai pas osé bouger, mais je crois qu'il ma vu faire un "saut", comme nous disons si bien nous les québecois... Quelques instants après, sa main avait disparu. Je suis rentrée roulée dans mon drap blanc pendant au moins une heure, les yeux grands ouverts pour être sûr qu'il ne me retouche pas. Étant sûre qu'il dormait (ronflements atroces, je ne vous dis pas !), j'ai pris mon drap et mon oreiller et je suis montée au salon. Je me suis connectée sur internet et j'ai été parler à mon père "adoptif", un mec qui vit en Belgique. je lui ai tout raconté cela; il était envahit d'une colère noire ! Moi j'étais en larmes, ne pouvant plus me controler. Le lendemain, ma mère me retrouva sur le divan, j'ai dû lui baratiner un truc pour pas qu'elle se pose trop de questions. Je savais que ma grand-mère venait chez moi pour le dîner, alors je m'étais dit que je leur dirais à toutes les deux, comme ça ma grand-mère m'enleverait des mains de ce monstre ! Je n'ai pas sur attendre. Je suis rentrer en pleures dans la cuisine pendant que ma mère lisait son journal. Je lui ai tout dit, mon père n'était pas là il travaillait. Elle ne m'a pas cru ! J'aurai voulu la tuer, jamais je ne suis tombée aussi bas ! Et je vous dis pas la hauteur de ma chute... Enfin bref ! Elle me voyait bien pleurer, j'ai dû lui expliquer deux fois, et j'ai tout redit de la même façon, alors elle était bien obligée de me croire ! Elle en a parlé avec ce pédophile, il est venu me voir avant d'aller se coucher avec elle, il n'avait pas ses lunettes (il ne voit rien sans ses lunettes, ni de loin, ni de proche) et il m'a dit qu'il ne savait pas où j'avais pigé tout ça ! VOUS VOUS RENDEZ COMPTE ?! Il m'a dit que si cela c'était produit, c'est qu'il devait dormir et qu'il rêvait de ma mère. (Je ne veux pas être insultante maman, mais tu n'as pas mon corp ! Je suis un tentiné plus séduisante que ta personne.) Je n'en croyait pas mes oreilles ! Il m'a demandé de l'excuser, qu'il n'avait pas fait expres. Il m'a demander d'oublier tout cela, j'ai été obligée de lui dire que tout était parfait, que je ne dirais ça à personne et que c'était mort. Mais cela ma marqué !


Ce n'est pas tout, quand j'avais six ans, mon père avait un ami qu'on appellait Toyo. Il venait souvent me garder quand mes parents sortaient. J'étais jeune et légère et j'aimais bien me faire faire l'avion. (Comme tous les enfants, non ?) Quand il me levait, il me prenait toujours par l'entre-jambes... Une fois nous nous sommes assis devant la télévision, et il a passé sa main dans ma cullote. Je ne savais pas que c'était des atouchements sexuels, mes parents ne m'avaient jamais parlé de ça. Ce n'est qu'aujourd'hui que je m'en rend compte et cela me tromatise énormement, parce que je sais qu'il a une jeune fille agée de plus ou moins 7 ans.

Aussi, quand j'étais en 3ième année du primaire, je devais attendre mon petit frère qui a la distrophie musculaire (ma mère aussi) au coin de la rue quand il revenait de l'école. Un jour, un monsieur s'est arrêté sur le coin en face de celui où j'étais. Il avait une bagniole beigne. J'étais avec une amie ce jour-là. Il a essayé de nous violer toutes les deux. Mon amie est courrue cers chez moi tandis que je reculait plus doucement. Elle est arrivée trop tard, le mec c'était cassé. Ma mère était frustrée que ceci nous soit arrivé.


Cette année, j'ai sorti avec un mec de 17 ans. Il habitait l'appartement au dessus du mien et il travaillait avec mon père. C'était un mec très grand et très fort. Il jouait au football américain et son jeu favoris était de me prendre sur ses épaules et de courir dans un champ. Je l'aimais certe, mais je n'étais pas totalement prête à faire l'amour. Oui je l'avais déjà fait, mais avec un garçon plus jeune, moins imposant. Et surtout quand j'ai vu son membre, je suis restée l'air bête ! (plus ou moins 20 cm et 5-6 cm de largeur. Dites-vous bien que je suis petite.) Un jour que nous revenions du centre d'achat, il m'a entraîné au sous-sol. Nous avons déposé les sacs et il s'est mit à me déshabiller. J'était contre, je vous assure, mais je suis plus faible que lui ! Il m'a prit et m'a baisé (non pas fait l'amour, baisé ! L'ittéralement violé !). Je n'ai pas pu m'assoir pendant 2 jours. Vous trouvez que j'exagère un peu ? Je saignait comme je n'ai jamais saigné ! J'étais sûre et certaine que j'étais dans ma semaine. Depuis je n'arrive plus à faire de grand écart, que je fesais à merveille. Il m'a violé une deuxième fois, dans un parc cette fois-ci, et en plein automne ! Là aussi, il m'a fait mal, mais un peu moins. Je l'ai quitté une semaine plus tard, ne pouvant plus supporter le mal qu'il me fesait. Il a dû garder ses distances à cause de mon père qui me protègeait (Non, mes parents n'en savent piêtre mot !).

Il n'y a pas que les hommes qui troublent ma petite vie d'adolecente. Ma mère et mon jeune frère sont attient d'un habdicap physique, la distrophie musculaire. Ma mère est tombée malade lorsqu'elle était enceinte de mon frère. Lui est né malade, ce quio fait qu'il n'avait même pas 24h et il avait déjà les plâtres aux pieds. C'est un enfant déphiciant avec un sale caractère. Il a des troubles de parole à cause de son palet qui est déformé. Il porte des ortèses quand il sort, pour garder son pied bien droit, quand il n'en porte pas, il marche sur la pointe des pieds. Il est grand et éflanqué. Ma mère elle, elle ne sait plus rien faire toute seule ou presque. Elle a un chien de la fondation Mira, (Ce n'est pas exclusivement pour les aveugles mais aussi pour les personnes handicapées) Bethoveen. Je l'ai toujours beaucoup aidé aussi. Toute jeune, je fesais les petites comissions rapides. J'éduque encore mon frère aujourd'hui parce qu'elle n'est pas toujours capable de rester éveillée. Mon père lui, ne nous aide pas. Il réussi juste à lui dire qu'elle est moche et grosse (elle a perdu la force de ses msucles à l'acouchement de mon frère, son ventre ne se tient plus) et qu'elle ne sait que dormir. Mais c'est toujours elle qui me defend et qui sort pour faire l'épicerie et tous les petits trucs où on a besoin d'utiliser la voiture à cause de la distance. Moi je trouve frustrant d'être normale ! Vous devez me prendre pour une folle, mais mon père est tellement entêté qu'il fait tout lui même (les rénovations) et je suis obligée de l'aider et d'être à la hauteur d'un homme. Je ne suis pas faible, mais je suis encore une jeune fille.


À cette date, j'ai cinq tentatives de suicide à mon arc. Tout ça n'est qu'une mince partie de ce que je ressens et de ce que j'ai vécu. Malgrés tout ça, j'ai reussi à pardonné aux hommes et je suis tombée amoureuse d'un mec trop bien. Il a 17 ans, mais il est belge ! Alors j'attend de le voir depuis déjà 1 an (depuis le 12 mai 2002), nous sommes supposés nous voir à Noël, sinon en avril, après sa fête. À l'été, il viendra probablement vivre chez moi jusqu'à temps que j'ai l'âge de partir. Parce que ici, c'est une merde total.

Merci beaucoup d'avoir eu la patience de lire tout cela...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Re: Ma peur : les hommes...
Posté par nirvana dream le 20/08/2004 07:53:30
c kler ke ça sonne faux. autant de fois violé, pas possible à moins ke tu sois une grosse pouf de première. revois tes fréquentations!!!pppffff
Re: Ma peur : les hommes...
Posté par lunasea le 20/08/2004 07:53:30
c pas super bien ecrit, et puis y'a une phrase qui m'intrigue beaucoup:

"Mais pour en revenir, cette nuit la je dormais sur le divan qui se trouvait en bas (à l'horizontal) et mon père sur un matelat posé sur le sol (à la vertical). "

ché pas , pour moi en general les gens dorment a l'horizontale, alors ca veut dire quoi ? il a fait tenir son matelas debout sur le sol et il a dormi debout contre son matelas ?
Re: Ma peur : les hommes...
Posté par mistike le 20/08/2004 07:53:30
Je comprend tout à fais,je vécu pratiquement , les memes choses.Sache que très peut de personne te croirons.Mais qu'un jour tu trouvera le bonheur.
Re: Ma peur : les hommes...
Posté par elodie le 20/08/2004 07:53:30
jsui vrément ok avec cefyl, moi g pleins de cop1 qui sont super sympa, et c pas en voyan un gars ds la rue que tu vas tout de suite te dire "put1 vite i va me toucher "ou autres conneries, j'm bien ta phrase cefyl "ya des mecs bien et ya des femmes bien !
Re: Ma peur : les hommes...
Posté par cefyl le 20/08/2004 07:53:30
c'est cela oui. ATTENTION MESDAMES ! LES MECS SONT TOUS DES FOIREUX QUI NE VEULENT QUE COUCHER ! ! ! VOS MARIS, VOS ENFANTS ! QUE DES BETES ASSOIFFEES DE SEXE QUI VIOLENT DANS TOUS LES COINS DE RUE ! ! ! !
Bon maintenant au lieu de raconter des betises si vous utilisiez votre cervelle ?
Chaque individu est foncierement different d'un autre. Il y a des enfoirés, des enfoirées aussi (vivi les femmes ne sont pas toutes des anges non plus) des hommes biens et des femmes biens. maintenant si quelques exemples vous suffisent pour generaliser, je peux aussi m'appuyer sur des exemples pour faire passer toutes les femmes pour des *autocensure* comme vous le faites aussi bien avec les hommes....

PS : on est pas sur SMS, vous n'etes pas facturé au nombre de caracteres.. Ecrire lisiblement serait un minimum
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Publié le 28 novembre 2003
Modifié le 28 novembre 2003
Lu 3 931 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143