Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ma première histoire d'amour

Notre première histoire d'amour influance toutes les autres. Dans cette article je vous raconte la mienne, me première et seule histoire d'amour que j'ai vécu. On passe à coté de l'âme soeur si on le rencontre trop tôt ou trop tard. Pour moi c'était trop tôt et pour lui c'était trop tard. Cette histoire m'a laissé un goût amer et le temps ne fait qu'attiser ma tristesse.


Au début, tout se passait super bien ! On a commencé a faire connaisance dans un camp, on était tous les deux plutot mis a l'écart des autres jeunes qui passait leur journée a rigoler, jouer ou danser. On était tous les deux en train de souffrir interieurement. Nous vivions des moments très difficile, lui la mort de son grand-père qu'il venait d'apprendre par téléphone et moi l'immense culpabilité d'avoir laissé toute seule ma meilleure amie qui venait de perdre son père que j'ai vu mourir a l'hôpital.

Nous étions toujours a l'écart et malgré que nous étions timide nous nous sommes très vite lié d'amitié. Sans doute parce que nous avions besoin de quelqu'un pour nous consoler et qu'on se sentait trop seul au milieu de tous ces gens.

Le soir, tous le monde est parti dormir et nous, nous sommes resté dans la cuisine a bavarder de tout et de rien. Vous vous demandez surement mais pourquoi dans la cuisine ? Je ne peux pas répondre à cette question, nous étions dans la cuisine et nous y sommes resté toute la nuit jusqu'au matin. Jamais je n'oublirais cette nuit de toute ma vie. Quand les autres jeunes on commencé à se réveiller un par un, nous sommes enfin parti dormir.

Il m'a dit que sans moi ce week-end aurait été le pire de sa vie et que grâce a moi ce fut un week-end exeptionnel, je ne lui ai rien dit mais j'en pensais autant. Quand je suis rentré chez moi j'étais en même temps très heureuse d'avoir fait la connaissance d'un garçon aussi sensible et en même temps aussi fort. Après ça on se parlait au téléphone tous les soirs, il me racontait sa vie, c'était un jeune garçon de 18 ans et pourtant il avait une maturité incomparable due à toutes les épreuves et les difficultés qu'il avait traversé. Moi je l'écoutais, je le conseillais et j'étais heureuse de servir à quelque chose, j'étais fièr de l'aider et de constater qu'on avait besoin de moi.

On se voyait de plus en plus et chacunes de nos rencontres se transformait en un moment inoubliable. Il a pris en quelque mois, une place énorme dans ma vie. Il était présent tous les jours dans mon quotidien je ne pouvais plus me passer de lui. J'adorais cette relation à mi-chemin entre l'amour et l'amitié.

Un soir il m'a avoué ses sentiments, nous parlions comme d'habitude de tout et de rien puis il m'a dit "je dois te dire quelque chose de très important, je t'aime et ça depuis la toute première fois ou je t'ai vu". Je suis restée sans voix pendant un moment, j'étais prises d'une émotion indescriptible. Il m'a dit que je n'étais pas obligé de lui répondre quoi que ce soit et j'ai donc préféré lui dire que je voulais dormir.

Oui, au début tout se passait super bien !
Et un jour, juste après lui avoir dit que je l'aimais aussi, j'ai appris par une amie en commun qu'il avait déja une petite amie. J'ai été boulversée, jamais je n'ai autant pleuré.

Quand je lui ai demandé des explications il m'a dit que c'est moi qu'il aimait que sa relation n'allait pas duré, qu'il voulait me faire sa déclaration après l'avoir quitter mais il a pas pu se retenir, qu'il avait du mal a larguer une fille, etc... J'aurais du lui dire que je ne voulais plus le voire, oui j'aurais du mais je ne l'ai pas fait. J'étais naïve et amoureuse, une combinaison très dangereuse !

Pendant quelques jours; je ne répondais plus à ses appels et à ses sms incessants et j'étais d'une tristesse impossible à vivre ! Je me suis alors dit que je ne pouvais pas vivre sans lui. Je lui ai dit que je voulais bien lui pardonner cette erreur s'il se ratrappait en quittant cette fille le plus vite possible, ce qu'il m'a bien évidemment pomis.

Il m'a redonné la joie de vivre et le sourir en 2 temps 3 mouvement je me sentais beaucoup mieux, le seul problème c'est qu'après une semaine il n'avait toujours pas largué sa petite amie. Après une longue et douloureuse nuit blanche j'ai décidé de mettre fn à cette relation qui me rongeait de plus en plus... Je me suis dis, je suis une fille bien, droite et je n'ai fait de mal à personne pourquoi je méritrais pas quelqu'un qui me respecte !

Le matin je lui annonçais ma décision qu'il a pris très mal. Les premiers jours j'allais bien, j'étais fièr d'avoir été forte et d'avoir pris la bonne décision, je me suis sentie adulte et responsable.

Mais voilà que plus le temps passait et plus je ressentais un énorme manque. Il avait pris une tros grand place dans ma vie et du jour au landemain je me suis retrouvée toute seule. Pendant presque 4 mois je lui parlait au téléphone tous les jours pendant des heures, je le voyais très souvent et je pensais a lui constement, sans lui ma vie a été d'un ennui tuant.

Un mois plus tard, je pense encore à lui tous les jours, malgré que nous ne sommes resté ensemble qu'une semaine, ses souvenirs me hantaient, chaques petites choses de la vie me faisait pensé à lui, comme se nous étions marié pendant plusieurs années.

J'ai vu mes résultats scolaires et ma gaité légendaire baisser considérablement. Hier, j'ai appris que sa petite amie l'avait quitté et j'ai faillit craquer et l'appelé mais heureusment qu'on m'en a dissuader.

Très bizarrement je n'arrive pas à le dester, c'est comme si je continu à l'aimer chaque jour un peu plus comme quand nous étions ensemble. Parfois je me dis pour me rassurer, que c'était une bonne chose que nous soyons resté ensemble que quelques jours car je l'aimais tellement fort que ça m'aurait tué de le perdre après que nous soyons sorti ensemble plusieurs mois ou plusieurs années.

Aujourd'hui je voudrais le serrer encore dans mes bras et chaque fois que mon téléphone sonne, j'espère secrètement au fond de moi que mon écran affiche son nom.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Ma première histoire d'amour
Posté par aliceaupaysdesmerveilles le 09/08/2007 13:25:08
merci mafranca
Re: Ma première histoire d'amour
Posté par mafranca le 04/08/2007 14:30:14
ton histoire est magique et ca me fout les boules carrément j'aurais fait la meme chose à ta place tu as été très courageuse et ca c'était le moins que tu puisses faire
Re: Ma première histoire d'amour
Posté par ushiwa.sasuke le 02/08/2007 16:14:24
Effectivement histoire plutôt banale mais si cela t'aide à aller mieux tu as bien fais.
Re: Ma première histoire d'amour
Posté par aliceaupaysdesmerveilles le 27/07/2007 00:27:44
kinga, c tout a fait ça oui!

dixa, merci pour la critique faut excuser mon français je suis pas très littéraire mais je voulais raconter cette histoire juste pour le geste
Re: Ma première histoire d'amour
Posté par [--adrien--] le 26/07/2007 18:10:26
Bon, bah j'ai vécu un peu près la même chose et... je te comprends ...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
L'auteur : Alice Desmedt
26 ans, Bruxelles (Belgique).
Publié le 25 juillet 2007
Modifié le 15 juillet 2007
Lu 2 373 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲