Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ma vie cachée par un masque

Là vous allez vous dire : "Encore un article d'un jeune qui raconte sa vie" mais pas du tout, bon, d'accords j'y raconte ma vie mais c'est pour en parler aux autres car il se peut qu'il y aie d'autres personnes dans mon cas alors si vous n'êtes pas intéressé passez votre chemin sinon lisez cet article...


Voilà si vous êtes là c'est que vous êtes soit dans mon cas soit intéressé par mon cas, pour en venir au fait je ne vis pas vraiment, je nie mes sentiments je n'arrive plus à pleurer, à rire de bon cœur, à être heureux tout simplement car oui, pleurer aide à être heureux. En ce moment même je souffre de ne plus savoir pleurer, je vis sous un masque, une couverture imaginaire, je me représente comme quelqu'un d'heureux de vivre, de souriant mais en réalité je suis timide et malheureux mais pour comprendre il faut connaître ma vie depuis le début, là où tout a changé...


Le début

J'avais 5 ans alors que ma mère est partie en dépression, au départ je pensait que ma mère s'était fait mal et qu'elle était partie à l'hôpital mais en réalité elle était allée dans une clinique de réhabilitation pour dépressif. Ma sœur, mon père et moi sommes souvent allés la voir à la clinique mais elle se mutilait et j'avais du mal à voir ça même si elle le cachait pour que je ne vive pas malheureux. A l'école je restais seul dans mon coin à ne rien faire alors que les autres jouaient, je faisait du mieux que je pouvais pour avoir les meilleurs résultats car je me disais que ma mère irait mieux si son garçon avait de très bon résultats, j'essayais de faire en sorte qu'elle soit fière de moi. Sa dépression se termina alors que je fêtais mes 6 ans, et à ce moment j'avais compris que si ma mère me voyais seul à ne rien faire dans la cour de récréation elle se dirait que c'est de sa faute et elle repartirais en dépression. Alors j'ai décidé à ce moment là de faire semblant d'être heureux je m'occupait des maternelles petite section et je jouait avec les plus malheureux d'entre eux en me disant que j'aurais bien aimé que l'on s'occupe de moi pendant le moment où j'étais plus que triste mais c'était trop tard, j'avais pris ma décision : créer l'image d'un moi heureux.


Aujourd'hui

Aujourd'hui j'en suis toujours au même point sauf que j'ai remarqué que je n'arrivais plus à pleurer et ça me rend triste mais je garde toujours ce masque souriant de ce moi heureux. J'ai essayé d'avoir une petite amie à maintes reprises mais rien à faire (5 râteaux à la suite... ça fait mal) mais j'ai enfin réussi à trouvé quelqu'un qui a des sentiments réciproques avec moi, je l'aime, elle m'aime mais je n'arrive pas à me défaire du masque de ce faux moi de mon enfance, je ne m'en défait que lorsque je suis sur l'ordinateur là où personne ne me voit et où je peut être vraiment moi : un adolescent malheureux qui ne sais pas montrer sa vraie personnalité au monde.

J'aimerais bien savoir si d'autres personnes sont dans mon cas et j'aimerais ne pas m'être confié pour rien, j'ai mis du temps à écrire cet article, croyez moi et c'est dur de vivre ma vie...

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Ma vie cachée par un masque
Posté par nanounaite le 19/09/2010 11:40:40
Bonjour jr comprend exactement ce que su recent je vis continuellement avec un masque et ce n'est pas toujours facil je comprend mais essai de profiter un max enfin voila bonne contiuation
Re: Ma vie cachée par un masque
Posté par carlos24 le 09/08/2010 12:12:21
Bonjour cher ami. Je n'ai pas véçu une situation identique à la tienne, mais je te comprends. Le conseil que je te donne c'est d'aller de l'avant car c'est ce que ta maman a fait pour guérir et vous retrouver tous. Laisse toi aimer et aime comme jamais tu n'a aimé, aie confiance et ressaisie toi car la vie est très courte pour la gâcher ainsi.
Va de l'avant car il est temps pour toi d'être heureux pleinement, tu le mérites.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Benoît Tu ne le sauras pas :p
20 ans, Faumont (France).
Publié le 30 juillet 2010
Modifié le 18 juillet 2010
Lu 1 555 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲