FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Ma vie d'Ado perturbée

C'est un extrait du livre que j'écris, je souhaiterai avoir votre avis, alors toutes les critiques (bonnes ou mauvaises) sont les bienvenues


Samedi 14 Février
10h08
Malade, je suis malade. De quoi ? Quelle question ... Qu'est-ce qu'il a le 14Février, hein ? S'est censé être le jour où l'on déclare sa flamme, le jour où l'on prouve son amour pour celui ou celle qu'on aime et ben non ... Aujourd'hui je suis malade d'amour, Jonan, mon mec (ou plutôt mon ex) m'a plaqué ! Putain, ça je peux vous le dire c'est la meilleure preuve d'amour qu'on ne met jamais fait.
En plus quand on voit avec qui il compte entreprendre une relation, on se demande si la Terre tourne encore rond ? !
La meuf qu'il a en vue c'est celle qui se tape tous les mecs (qu'elle veut). Je vous fait une petite description physique histoire que vous vous rendiez compte du thon que je parle (enfin c'est simplement à mes yeux) : 1,69 m - comme de par hasard 69-, 63kg – un peu grosse à mon goût -, 95B de tour de poitrine - peut faire mieux ... Blonde, yeux bleus et j'en passe. J'espère que sa ne vous arrivera jamais. Parce qu'une meuf comme ça, qui ne veut pas lui casser la gueule ?


18h01
Je regarde un dessin animé avec ma petite sœur Adèle qui ne comprend encore rien à la vie, à 9ans, quelle honte ! Quand je pense que moi aussi j'ai eu son âge, il me tarde pas de vivre son adolescence ...


Dimanche 15 Février
11h05
Quand j'y pense Jonan est un pauvre type ... Bon je vais commencer mon Anglais, j'ouvre le cahier, "My name is Billy" oui oui, en gros ça veut dire quoi ? Je m'en tape de lAnglais, je me demande pourquoi Charlemagne nous a fouttu l'école obligatoire ... Vous êtes tous de mon avis j'espère ? !

12h01
Super ! En 56 minutes j'ai essayé de comprendre la phrase, toujours pas capté ; Bon je vais demander à papy (mon daron) :
- 'Qu'est-ce que ça veut dire : "My name is Billy" ?
- Hum, "Tu veux pas faire une partie de billes ?"

Okay, je sais que je suis nulle mais je pense pas que ma prof nous donne une phrase aussi débile ...


17h00
Je viens de me connecter et je me suis déjà trouvé un mec ! YES ! Y me branche trop !
J'appelle Jessy, ma meilleure amie :
- 'Salut Jessy, ça va ?
- J'ai connu mieux, qu'est-ce tu veux ?
- T'énerves pas, sinon je raccroche !
- Ouai bon vas-y, tu vas pas commencer à me prendre la tête ! ''

Bon c'est pas grave, on va dire que j'ai raccroché ...




Lundi 16 Février
7h02
Merde, chui à la bourg !
J'enfiles le premier pantalon que je trouve, le tee-shirt je le choppe dans la corbeille de linge sal, je devrai pas le dire,
mais ça fait une semaine que je le quitte pas ! Quand au pull je l'ai choppé dans l'armoire de mamy (ma reum).

Petit déjeuner : Ce matin on le prend au bahut exceptionnellement, mais bon comme j'ai un petit, voire gros, surpoids je bouffe plus rien ...


8h00
J'arrive devant le bahut, tout le monde me regarde. J'en fais de même, oups ! Ma réput !!!! Remarque j'en ai plus trop ... La dégaine, là sérieux j'ai jamais vu ça ...

16h58
Le prof d'histoire vient de nous coller un devoir laisse tomber le truc ... Je me suis merdé dessus !
Putain ce soir ya pas mes vieux, j'invite tout le bahut, les mecs doivent apporter de la "dob" (vous pensez ce que vous voulez) et les meufs, l'alcool ! La putain de soirée, ça va déchirer !


19h57
Jessy est venue, malgré quelques tensions qui détruisent notre amitié !! Cams, Joan, Jules, Hadrian, Mel ... Y sont tous venus. La baraque est pleine, la musique déchire, tout ce passe bien quoi !


22h32
Oula j'ai la tête qui tourne. Je viens de faire un petit voyage dans les airs, la putain de sensass ... Je sors un peu, histoire de me réveiller avant que mes vieux rentrent. T'imagines, si ils me voient avec les putains de yeux que j'ai !!


Mercredi 18 Février
13h04
Hier, tout le monde avait la tête dans le cul, Jonan est avec sa nouvelle meuf, y font trop tiep (pitié !!). De tout façon moi j'ai Assim, un trop beau goss. Toutes les meufs craquent pour lui !! Chui un petite veinarde ...




Vendredi 20 Février
19h29
J'ai enfin fini mes deuv', faut dire qu'entre temps Assim, mon nouveau petit mec, trop mimi, m'a téléphoné ! Cet aprem chui sortie en ville, j'étais avec Jessy, son ga, Assim et puis d'autres potos à moi !! On s'est trop éclatés la gueule, dans les deux sens... On était assis, de 15h à 17h, sur l'unique banc de la place la plus réputée de la ville (pour ne pas citer de nom, au cas où vous feriez une petite enquête pour venir me kidnapper !). Bref on était donc sur une méga giga place, et on insultait tout le people qui passait devant nous, on leur collait des étiquettes direct. Y'en a une en particulier, qui nous à fait trop tripper : un caniche sur son vélo, du côt" droit du gidon : un sachet de courses avec des trucs trop zarbi. Elle avait une coiffure toute crépus, fringuée comme un pied, déjà que moi s'est les bornes des limites, mais là le pire du plus con c'est qu'elle était en vélo et que quand on l'a insultée, elle s'est retournée et elle s'est cassé la gueule ! Trop trippant. Bon c'est vrai d'habitude j'ai horreur des caniche mais là on peut dire que je le plains grave d'avoir une maîtresse comme celle-ci. Elle a ramassé son vélo, nous a jetté un mauvais regard, qui nous a fait tripper, puis elle s'est casse !!
Sinon demain le prof d'histoire nous rend le devoir où je me suis crotté dessus ! En troisième, ça promet pour l'avenir, pauvre France !




Jeudi 19 Février
11h09
Ca y est, j'ai ma note pittoresque de ma matière préférée, 1,5/20 !! C'est la fiesta de Hoy ! Quand mamy va me guetter ça, je pense que je vais morfler ma race ...


15h29
Ouai !! Physique, comment je m'éclate. Faut dire que j'ai jamais capté un mot de physique alors s'est pas de si tôt que je vais capich à quoi la résistance sert dans un circuit. Alala, moi je dis, le vocabulaire français n'est pas fait pour moi. Je résiste à la life moi au moins ! Mais surtout à la physique !!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (88)
Re: Ma vie d'Ado perturbée
Posté par ginger_bread_woman le 03/09/2007 23:09:44
C'est de la daube total ce truc : apprends à écrire en français et à éviter le langage djeun's... mais comment nier ce que l'on est ?
Ca fait tiep.. jveux dire pitié (oh non, le virus est en MOIIIIIIIIIII)
Remballe les gaules
Re: Ma vie d'Ado perturbée
Posté par joy-05 le 13/01/2007 05:57:24
jacquesv == c'est exactement ce que je voulais dire voila un auteur qui vaut la peine d'être lu merci pour ces extraits.
Re: ma vie d'ado perturbée
Posté par jacquesv le 12/01/2007 12:13:21
J'ai trouvé une version de l'Art Poétique de Boileau (un texte excellent et connu!!)
avec de petits commentaires:

L'adresse Internet: http://www.philo5.com/Mes%20lectures/Boileau,%20L\'Art%20poetique .htm
vient d'etre transformée en minilien:

http://minilien.com/?ROTMFbwtkS


971129
L'Art poétique
par Boileau (Nicolas), dit Boileau-Despréaux (1636-1711)
(résumé de CHANT I)

Aimez donc la raison : que toujours vos écrits
Empruntent d’elle seule et leur lustre et leur prix
On lit peu ces auteurs nés pour nous ennuyer
Quoi que vous écriviez, évitez la bassesse
Soyez simple avec art,
Sublime sans orgueil, agréable sans fard.
Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont, d’un nuage épais, toujours embarrassées ;
Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage.
Il faut que chaque chose y soit mise en son lieu ;
Que d’un art délicat les pièces assorties
N’y forment qu’un seul tout de diverses parties.
Faites-vous des amis prompts à vous censurer ;
Mais sachez de l’ami discerner le flatteur.
Aimez qu’on vous conseille et non pas qu’on vous loue.
Souvent sur ses vers un auteur intraitable
À les protéger tous se croit intéressé.
Cependant, à l’entendre, il chérit la critique ;
Mais ce beau discours
N’est rien qu’un piège adroit pour vous les réciter.
Ainsi qu’en sots auteurs,
notre siècle est fertile en sots admirateurs.
Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire.


***

(extraits de CHANT I)

Un peu de bon sens

(sert toé d’ta jarnigoine)
N’allez pas prendre pour génie un amour de rimer

Souvent un esprit qui se flatte et qui s’aime
Méconnaît son génie et s’ignore soi-même.
Quelque sujet qu’on traite, ou plaisant, ou sublime,
Que toujours le bon sens s’accorde avec la rime
La rime est un esclave, et ne doit qu’obéir
Aimez donc la raison : que toujours vos écrits
Empruntent d’elle seule et leur lustre et leur prix
La plupart, emportés d’une fougue insensée,
Toujours loin du droit sens vont chercher leur pensée
Tout doit tendre au bon sens : mais, pour y parvenir,
Le chemin est glissant et pénible à tenir.

Ne pas ennuyer le lecteur

(pas de bla-bla-bla pour a’rien)


Fuyez de ces auteurs l’abondance stérile,
Et ne vous chargez point d’un détail inutile.
Tout ce qu’on dit de trop est fade et rebutant;
L’esprit rassasié le rejette à l’instant.
On lit peu ces auteurs nés pour nous ennuyer

Éviter d’être vulgaire

(pas de pitchage de marde ni de pettage plus haut que l’trou)

Quoi que vous écriviez, évitez la bassesse
Soyez simple avec art,
Sublime sans orgueil, agréable sans fard.




Petit historique

(d’où cé qu’ça vient?)

Villon [François, 1431-1463] sut le premier dans ces siècles grossiers
Débrouiller l’art confus de nos vieux romanciers.
Marot [Clément, 1496-1544] bientôt après fit fleurir les ballades,
Et montra pour rimer des chemins tout nouveaux.
Ronsard, [Pierre de, 1524-1585] qui le suivit par une autre méthode,
Réglant tout, brouilla tout, fit un art à sa mode,
Ce poète orgueilleux, trébuché de si haut,
Rendit plus retenus Desportes [Philippe, 1546-1606] et Bertaut [Jean, 1542-1611].
Enfin Malherbe [François de, 1555-1628] vint, et, le premier en France,
Fit sentir dans les vers une juste cadence,
D’un mot mis en sa place enseigna le pouvoir,
Et réduisit la muse aux règles du devoir.

Pensée claire

(que cé qui veux dire?)
Si le sens de vos vers tarde à se faire entendre,
Mon esprit aussitôt commence à se lasser,
Et, de vos vains discours prompt à se détacher,
Ne suit point un auteur qu’il faut toujours chercher.
Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont, d’un nuage épais, toujours embarrassées ;
Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.
Surtout qu’en vos écrits, la langue révérée
Dans vos plus grands excès, vous soit toujours sacrée.
En vain vous me frappez d’un son mélodieux,
Si le terme est impropre, ou le tour vicieux ;
Mon esprit n’admet point un pompeux barbarisme,
Ni d’un vers ampoulé l’orgueilleux solécisme.
Sans la langue, en un mot, l’auteur le plus divin
Est toujours, quoi qu’il fasse, un méchant écrivain

Patience, travail

(y’a pas l’feu mais grouille)

Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
Et ne vous piquez point d’une folle vitesse ;
Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.


Cohérence et pertinence


(ni cul ni tête pis coq à l’âne)

C’est peu qu’en un ouvrage où les fautes fourmillent,
Des traits d’esprit semés, de temps en temps pétillent.
Il faut que chaque chose y soit mise en son lieu ;
Que le début [et] la fin répondent au milieu ;
Que d’un art délicat les pièces assorties
N’y forment qu’un seul tout de diverses parties :
Que jamais du sujet le discours s’écartant
N’aille chercher trop loin quelque mot éclatant.

Accepter la critique d’un ami et rejeter le flagorneur

(arrête un peu)

Soyez à vous-même un sévère critique.

L’ignorance, toujours, est prête à s’admirer.
Faites-vous des amis prompts à vous censurer ;
Qu’ils soient de vos écrits les confidents sincères,
Et de tous vos défauts les zélés adversaires.
Mais sachez de l’ami discerner le flatteur :
Tel vous semble applaudir, qui vous raille et vous joue.
Aimez qu’on vous conseille et non pas qu’on vous loue.
Un flatteur aussitôt cherche à se récrier :
Chaque vers qu’il entend le fait s’extasier.
Tout est charmant, divin : aucun mot ne le blesse ;
Il trépigne de joie, il pleure de tendresse ;
Il vous comble partout d’éloges fastueux :
La vérité n’a point cet air impétueux.
Un sage ami, toujours rigoureux, inflexible,
Sur vos fautes, jamais ne vous laisse paisible :
Il ne pardonne point les endroits négligés

Ne pas se vénérer, avoir de l’humilité


(monte pas sur tes grands chevaux)
Mais souvent sur ses vers un auteur intraitable
À les protéger tous se croit intéressé,
Et d’abord prend en main le droit de l’offensé.
De ce vers, direz-vous, l’expression est basse,
— Ah! monsieur, pour ce vers je vous demande grâce,
Répondra-t-il d’abord.
— Ce mot me semble froid, je le retrancherais.
— C’est le plus bel endroit!
— Ce tour ne me plaît pas.
— Tout le monde l’admire.
Ainsi toujours constant à ne point se dédire,
Qu’un mot dans son ouvrage ait paru vous blesser,
C’est un titre chez lui pour ne point l’effacer.
Cependant, à l’entendre, il chérit la critique ;
Mais ce beau discours
N’est rien qu’un piège adroit pour vous les réciter.
Aussitôt il vous quitte ; et, content de sa muse,
S’en va chercher ailleurs quelque fat qu’il abuse :
Car souvent il en trouve : …

Ne pas jouer le jeu des sots

(c’est pas la tête à Papineau)

…ainsi qu’en sots auteurs,
notre siècle est fertile en sots admirateurs
Et, sans ceux que fournit la ville et la province,
Il en est chez le duc, il en est chez le prince.
L’ouvrage le plus plat a, chez les courtisans,
De tout temps rencontré de zélés partisans ;
Et, pour finir enfin par un trait de satire,
Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire.




***

(extrait de CHANT III)

Les trois âges

Le temps, qui change tout, change aussi nos humeurs.
Chaque âge a ses plaisirs, son esprit et ses moeurs
Un jeune homme, toujours bouillant dans ses caprices,
Est prompt à recevoir l’impression des vices ;
Est vain dans ses discours, volage en ses désirs,
Rétif à la censure, et fou dans les plaisirs.
L’âge viril, plus mûr, inspire un air plus sage,
Se pousse auprès des grands, s’intrigue, se ménage,
Contre les coups du sort songe à se maintenir,
Et loin dans le présent regarde l’avenir.
La vieillesse chagrine incessamment amasse ;
Garde, non pas pour soi, les trésors qu’elle entasse ;
Marche en tous ses desseins d’un pas lent et glacé ;
Toujours plaint le présent et vante le passé ;
Inhabile aux plaisirs dont la jeunesse abuse,
Blâme en eux les douceurs que l’âge lui refuse.

bien sur, tout n'est pas appliquable ici, mais Boileau vaut la peine d'être mieux connu

Modifié le 13/01/2007 15:40:40
Re: Ma vie d'Ado perturbée
Posté par joy-05 le 12/01/2007 10:50:41
je suis désolée mais je ne pense pas que tu es un talent pour l'écriture . certes écrire sert à s'exprimer mais il y a manière et manière . or ta manière est pauvre voir vulgaire ainsi si tu veux pouvoir y arriver il faut que tu changes totalement cette façon d'écrire et aussi de penser ton livre . Mais courage l'écriture est avant tout un art qu'il faut travailler .persévere et tu y arriveras .
Re: Ma vie d'Ado perturbée
Posté par joy-05 le 12/01/2007 10:49:59
je suis désolée mais je ne pense pas que tu es un talent pour l'écriture . certes écrire sert à s'exprimer mais il y a manière et manière . or ta manière est pauvre voir vulgaire ainsi si tu veux pouvoir y arriver il faut que tu changes totalement cette façon d'écrire et aussi de penser ton livre . Mais courage l'écriture est avant tout un art qu'il faut travailler .persévere et tu y arriveras .
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (88)
Publié le 17 juillet 2005
Modifié le 24 juin 2005
Lu 2 524 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143