FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Madagascar : origines et histoire

Un pays méconnu, une origine variée, une histoire haute en couleurs...


Origine de la population malgache (ou pourquoi on n'arrive jamais à reconnaître un malgache...)

Souvent confondus avec les africains pour certains (d'ailleurs, le pays est rattaché géographiquement au continent africain) ou avec les indonésiens pour d'autres, les malgaches ont diverses origines, remontant au premier millénaire de notre ère.

Des chercheurs ont mis en évidence, sur la base de données archéologique et ethnologique, le peuplement de l'île par les populations malaisienne, indonésienne et africaine. D'ailleurs, pour preuve : nous ! (si ce n'est pas une preuve scientifique irréfutable ça, hein !). Ainsi, on remarque que les merina, groupe de la région d'Antananarivo et les betsileo de Fianarantsoa présentent des traits indonésiens, tandis que les sakalava ressemblent plus aux africains de l'est.

Ces populations d'origines multiples se sont réparties sur toute l'île pour former des ethnies et des tribus. Ces termes, bien qu'inadéquates, correspondent pour le mieux à la réalité. En effet, il existe 18 tribus malgaches : antaifasy, antaimoro, antaisaka, antakarana, antambahoaka, antandroy, antanosy, bara, betsileo, betsimisaraka, bezanozano, mahafaly, merina, sakalava, sihanaka, tanala, tsimihety, vezo (je ne crois pas en avoir oublié : si, si ça fait bien 18 !).

Ces ethnies ont chacune leurs traditions, rites et mythes. Cependant, il n'existe qu'un seul peuple malgache. Les territoires de ces tribus correspondent aux anciens royaumes et non aux caractéristiques ethniques.

De nos jours, la population est composée de ces 18 ethnies, d'européens (surtout des français), de comoriens, de pakistanais, d'indiens, et de chinois (cosmopolite – hein ? Ah, que je suis drôle !).


Un peu d'histoire

Diego Dias, navigateur portugais en route vers les Indes (toujours les Indes ! C'était déjà pareil avec Christophe Colomb !) est le premier à se rapprocher des côtes malgaches. C'est ainsi que des comptoirs portugais sont créés au nord-ouest. On a gardé ces origines portugaises dans certains noms de villes (comme Diego Suarez). Vers le milieu du XVIIe siècle, Louis XIV proclame la souveraineté française sur le territoire malgache de Fort Dauphin devenu désormais un port français. L'île est baptisée Ile Dauphine. Mais la colonie périclita. Dans un dernier geste, des missionnaires furent envoyés pour la conversion des autochtones au catholicisme.

Après le massacre de la garnison française basée à fort dauphin (par la population locale), les survivants français partirent pour l'île Bourbon (La Réunion d'aujourd'hui) alors déserte. Toute l'attention se porte par la suite sur l'île Bourbon.

Au XVIIIe siècle, pirates (anglais et français) utilisent Madagascar comme base pour leurs expéditions dans l'océan Indien, tandis que de nouvelles tentatives de colonisation renaîssent, après le traité de Paris de 1763 conclu sous l'autorité de Louis XV, poursuivie par Louis XVI puis Napoléon après la révolution française.


Des rois et des reines

Pendant que les uns et les autres luttent pour l'appropriation de l'île, des royaumes se sont formés...
À l'est : les boina et les menabe ;
À l'ouest : les betsimisaraka ("les inséparables") ;
Au sud : les betsileo;
Au centre : les merina, autour de la ville fortifiée d'Antananarivo.

Ainsi Madagascar était divisé en multiples royaumes. C'est le souverain Andrianampoinimerina (fin XVIIIe - début XIXe siècle) qui unifia le pays. S'ensuivit alors toute une lignée de rois et de reines (Radama 1er, puis sa veuve Ranavalona 1ère, Radama II... Tous de la même famille, évidemment !)


La tutelle française

À la fin du XIXe siècle, la France imposa à l'île un quasi protectorat; puis le parlement français, en 1896, vota l'annexion du pays en tant que colonie. La colonisation française plaça l'école au centre du dispositif de domination du pays.

Cependant, le système d'enseignement public malgache condamnait les jeunes malgaches à des carrières modestes, alors que les jeunes des familles aisées (et les français) fréquentant les lycées français institués sur l'île accédaient au pouvoir (l'éternelle injustice...). La langue française devint l'indispensable outil de promotion sociale.

La période de guerre contre l'Allemagne hitlérienne remit en question l'autorité française sur Madagascar (comme dans bon nombre de colonies françaises à cette époque). Et, en échange des services rendus à la France lors de cette même guerre, les malgaches espéraient pouvoir s'administrer seuls (utopie quand tu nous tiens...).

Dans les années 50, l'île devint une république semi-autonome, dans le cadre de la communauté française avec comme président Philibert Tsiranana.


L'avènement de la république malgache

Le 26 juin 1960, le pays accède enfin à l'indépendance (dans le mouvement de décolonisation débuté après la seconde guerre mondiale). Le malgache et le français deviennent langues officielles : la république est toujours bilingue !

Ce bilinguisme engendra des tensions insupportables. En effet les français (leurs entreprises et firmes) gardent leurs privilèges sur les malgaches. Par ailleurs le malgache est rétrogradé en une seconde langue étrangère aux épreuves du baccalauréat (non mais c'est un monde ça !). Cette inégalité (le mot est faible !) atteint son paroxysme avec la révolution de mai 1972 par les étudiants (répercussion de mai 1968 en France...). La malgachisation de l'enseignement (terme signifiant la transformation de l'enseignement autrefois inculqué en français en malgache) apparaît, accompagné de la nationalisation des grandes compagnies françaises.

Mais cette malgachisation, utilisant la langue des merina comme malgache officiel, entraîna des réactions violentes sur les côtes de l'île. Vaine tentative. Le français a par conséquent été maintenu comme langue officielle, acceptée plus facilement par toute la communauté malgache.

Madagascar est aujourd'hui dans une situation d'instabilité politique constante...
Triste sort pour un si beau pays. Patience, la relève arrive !

Suite au prochain épisode pour en savoir plus sur la culture malgache... (C'est promis !)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Madagascar : origines et histoire
Posté par bananagou le 27/01/2006 21:58:19
Minus==> Je n'ai pas voulu tomber dans les jugements qu'une ethnie peut avoir sur une autre. Ce n'est pas le propos de mon article (d'un autre peut-être?).

Je ne sais pas réellement si garder le français comme langue officielle est la meilleure chose arrivée aux malgaches. Pour moi, c'est comme une perte d'identité. La perte de...Maintenant le français est la seule langue qui a posé le moins de problèmes (simple constatation).

Quant à notre président actuel...Tu n'inventes rien, c'est toujours la même histoire. La corruption l'injustice et tout le reste sont caractéristiques de Madagascar (et évidemment de biens d'autres pays).
Re: Madagascar : origines et histoire
Posté par minus le 27/01/2006 16:28:28
bien ecrit ton article

De nos jours, la population est composée de ces 18 ethnies, d'européens (surtout des français), de comoriens, de pakistanais, d'indiens, et de chinois (cosmopolite – hein ? Ah, que je suis drôle !).
Cosmopolite sur le pays oui. Mais ces ethnies ne vivent pa ensemble ( sauf dans les grandes villes ) , elles ne se mélangent pas et se méprisent. C'est dommage je trouve. Tout ca parce que chaque ethnie croit qu'une autre a plus de privilege qu'elle. d'ailleurs tu en ecris la preuve : Madagascar est aujourd'hui dans une situation d'instabilité politique constante...

Et puis je pense aussi que le francais a l'ecole est la meilleure des choses qui est arrivée aux jeunes malgaches. Dans ma classe en math sup, il y a un malgache et il parle couremment la langue de Moliere et il s'est très bien integrer. Je ne peux pas en dire autant des malgaches partis en BTS et qui ne parle pas très bien le francais... Quant a votre president actuel...
Madagascar : origines et histoire
Posté par chaminou le 15/12/2005 14:50:11
Très bon article, bien plaisant à lire (j'ai illico ressorti mon Atlas, désireuse de savoir où se situait la Malaisie!!!) ;o)
Re: Madagascar : origines et histoire
Posté par bananagou le 11/12/2005 01:19:27
zion thieum==>lol

Je viens de lire et de relire ce que tu as écrit. Je ne savais pas où j'avais la tête. C'est vrai que l'Australie, ça n'a rien à voir. J'avais pas remarqué...

;)
Re: Madagascar : origines et histoire
Posté par zion_thieum le 08/12/2005 11:56:20
ups les premiers colons étaient espagnols et sont arrivés début 1600...mais ce sont les anglais arrivés en 1770 qui déclarent l'australie comme terre inhabitée. et je vous passe les atrocités commisent à l'égart des vrais habitants de ce pays (vivant là bas depuis environ 50 000 ans)...et encore le mot attrocité est léger.

excuse moi de parler de l'australie mais c'est juste parce que je connais plus que madagascar. ce que je veux dire en disant tout ça c'est que les collonisations ont toutes été dramatiques et qu'il faut aujourd'hui en prendre conscience et changer les choses là ou on le peut...sachant qu'en amérique il est trop tard.
il ne faut pas que ça devienne trop tard partout !!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
L'auteur : Anja R.
34 ans, Montpellier (France).
Publié le 08 décembre 2005
Modifié le 13 novembre 2005
Lu 10 096 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143