Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Marseille rassure mais ne convainc pas

L'OM est allé chercher à Guingamp sa première victoire en Ligue 1 cette saison (1-0). Mais ce succès est peut-être plus à mettre au crédit de la faiblesse des Bretons plutôt qu'au jeu marseillais.


Tout va vite dans le football et encore plus lorsqu'il s'agit de l'Olympique de Marseille. Un point pris en deux matches (un match nul 3-3 à Bastia et une défaite 0-2 contre Montpellier la semaine dernière) et voilà qu'un très épais nuage de doute venait accompagner les Phocéens dans leur déplacement à Guingamp. Ce n'était donc pas vraiment une surprise que le soleil et le ciel bleu ne soient pas de la partie hier après-midi dans le Stade du Roudourou. Et à voir la tête que faisait Marcelo Bielsa à la fin du match, on aurait pu penser qu'une nouvelle contre-performance était venue s'ajouter aux deux premières et qu'on n'allait pas ramener le beau temps sur la Canebière. Mais le nouvel entraîneur de l'OM est comme cela. Il est ronchon dans les bons comme dans les mauvais moments. Alors c'est vrai, battre Guingamp n'est pas un exploit en soi mais une première victoire dans le Championnat de France aurait peut-être valu ne serait-ce qu'un sourire mais cette moue semble bien accrochée à son visage.

Il devait sûrement penser à ce qui n'avait pas fonctionné alors que les raisons de se réjouir étaient tout de même nombreuses bien au-delà de la victoire en elle-même. Comme le fait que son équipe n'ait pas encaissée le moindre de buts après en avoir pris cinq en deux matches (trois contre Bastia et deux face à Montpellier). L'extrême faiblesse de l'attaque bretonne y est sans doute pour quelque chose forcément. Elle y est même pour beaucoup mais il serait vraiment injuste de ne pas souligner la très grande solidité démontrée par Nicolas N'Koulou. Mais également la rigueur de Romao tantôt milieu défensif tantôt arrière central qui a presque eclipsé le besoin de recruter un nouveau défenseur central même si les dossiers Stambouli et Ecuele Manga restent assez chauds. Marseille commence à assimiler les formations défensives de son nouveau coach même si ce dernier se défend "Ces systèmes n'ont rien de bien compliqués. Il suffit de s'adapter à l'adversaire. Quand il joue avec deux attaquants axiaux, je mets trois défenseurs et quand il n'y a qu'un seul attaquant et deux ailiers, je mets quatre défenseurs pour renforcer les côtés". Même Jérémy Morel est apparu à son aise dans ce nouveau rôle de défenseur axial laissant sa liberté à Mendy dans le couloir gauche.


Gignac marque son troisième but de la saison

Mais il n'y avait pas que derrière qu'il fallait se réjouir. Son animation offensive était également susceptible de donner quelques satisfactions. L'année passée, en ouverture de la Ligue 1, Marseille avait eu besoin d'un seul quart d'heure pour inscrire trois buts à Guingamp et s'assurer un succès (3-1). Hier après-midi, l'OM aura eu besoin de beaucoup plus de temps mais ce n'était pas faute de tenter, André-Pierre Gignac et Florian Thauvin pourront en témoigner. Par contre, il n'attendit que quinze petites secondes en deuxième mi-temps pour faire la différence d'une sublime reprise de Gignac qui reprenait un centre de Payet. Le plus dur avait été fait.
Mais si la victoire était là, les interrogations l'étaient au moins tout autant. Comme la toute petite forme de Florian Thauvin. L'année dernière, sa préparation n'avait pas été parfaite parce qu'il avait joué la Coupe du Monde des moins de vingt ans mais aussi en raison du feuilleton concernant son arrivé dans le sud. Cette fois là, l'excuse ne fonctionne pas et il en a conscience "C'est à moi de réagir. La préparation a été très bonne. Je ne peux pas dire le contraire". Bielsa n'hésitait pas à le remplacer par Bashuayi à la pause. Bien que son apparition fut d'une discrétion déconcertante, le Belge eut tout de même le mérite d'être à l'origine du seul et unique but de la partie. Marseille n'est pas encore au summum de l'efficacité et il sait qu'il devra régler ça dans l'avenir. " On sait que concrétiser ses occasions est très important pour durer dans une saison. On ne peut pas se permettre de manquer tant d'occasions" remarquait Dimitri Payet.

La saison de l'Olympique de Marseille est enfin lancée. Bielsa aura au moins la satisfaction d'avoir attendu beaucoup moins longtemps de gagner un match avec Marseille en Ligue 1 que d'en remporter un avec Bilbao en Liga (il avait dû attendre le mois d'octobre lors de sa première saison dans le Pays Basque). Mais c'est vraiment vendredi prochain lors de la réception de Nice pendant lequel les Olympiens pourront se jauger contre une équipe d'un standing supérieur de Guingamp. Avec un peu de chance, on verra un Bielsa heureux...
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 02 septembre 2014
Modifié le 25 août 2014
Lu 356 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲